Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Plastifaf et C2P se regroupent au sein de l'Opca interbranches Defi (développement de l'emploi et de la formation dans l'industrie)

Les partenaires sociaux des branches professionnelles des industries chimiques, pétrolières, pharmaceutiques et de la plasturgie ont signé, mercredi 22 décembre 2010, l'accord constitutif de l'Opca interbranches Defi (Opca pour le développement de l'emploi et de la formation dans l'industrie). L'ensemble des organisations d'employeurs ont paraphé l'accord signé, à ce jour, par quatre des cinq syndicats de salariés. La CGT-FO a en effet annoncé son intention de signer mais ne devrait effectivement le faire que « dans les prochains jours ». L'Opca Defi va regrouper, « au sein d'une personne morale unique », les activités des actuels Opca C2P, l'organisme collecteur de la chimie, de la pharmacie et du pétrole, et Plastifaf, l'Opca de la plasturgie. Ce nouvel organisme collecteur va rassembler « près de 8 000 entreprises, dont plus de 4 000 de moins de 10 salariés », représentant « plus de 500 000 emplois ».

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Le détail du décret relatif aux Opca. Le mode de calcul de la part variable du plafond des frais de gestion est modifié

Le décret n°2010-1116 du 22 septembre 2010 relatif aux organismes collecteurs paritaires agréés des fonds de la formation professionnelle continue publié au Journal officiel du vendredi 24 septembre 2010 est notablement modifié par rapport à l'avant projet de texte qui avait été discuté entre les services de l'État et les partenaires sociaux au début de l'année 2010. Les principales modifications portent sur les conditions d'agrément des Opca et sur les critères relatifs au calcul de leurs frais de gestion. Le décret modifie notamment le mode de calcul de la part variable du plafond des frais de gestion et prévoit que ce dernier doit être défini dans la COM (convention d'objectifs et de moyens) que les collecteurs devront désormais conclure avec les services de l'État. Le décret prévoit également que ces conventions sont applicables « à la date de publication » du décret relatif aux Opca, soit à partir de ce vendredi 24 septembre 2010, pour tous les organismes qui devront obtenir un nouvel agrément avant le 1er janvier 2012.

Lire la suiteLire la suite
C2P : une collecte de 132,4 millions d'euros en 2009. Des engagements en progression de 23 % en un an

L'Opca de la chimie, de la pharmacie et du pétrole, C2P, a collecté plus de 132,4 millions d'euros en 2009, un chiffre en hausse de plus de 20 % par rapport à l'année précédente. Dans le même temps les engagements de l'Opca ont progressé de 23 % pour s'établir à près de 96 millions d'euros, indique le rapport d'activité 2009 de l'organisme paritaire mis en ligne sur son site Internet fin juillet 2010. Dans l'éditorial précédent le rapport, Sévillane Lambret, la présidente (FCE-CFDT) de C2P, souligne que « l'activité 2009 s'est développée globalement malgré un contexte économique incertain et difficile, notamment pour les entreprises des industries chimiques qui ont été plus durement touchées par la crise ». Par ailleurs, dans la continuité de la loi du 24 novembre 2009 relative à l'orientation et à la formation professionnelle tout au long de la vie, elle note que « l'avenir des missions [de C2P] restera tourné vers le service destiné à développer la formation pour les compétences et l'employabilité des salariés des industries fondatrices », conclut-elle.

Lire la suiteLire la suite