Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Bertrand Delanoë fait trois propositions à François Fillon pour soutenir le logement à Paris

Maintien des aides à la pierre, mobilisation du foncier et mise en oeuvre d'un dispositif d'encadrement des loyers à la relocation. Ce sont les trois propositions adressées par Bertrand Delanoë, le maire (PS) de Paris, au Premier ministre, François Fillon, dans un courrier daté du mercredi 5 janvier 2011, pour répondre à la hausse des loyers et des prix de vente des logements. L'envoi de cette lettre intervient alors que des négociations sont en cours entre l'État et la ville quant au renouvellement de la délégation des aides à la pierre pour la période 2011-2016 (AEF Habitat et Urbanisme n°256003). Face à la situation actuelle, hausse de 36 % de l'achat au m2 en cinq ans et doublement des loyers en dix ans, le maire de Paris souligne l'engagement « total » et qui « ne faiblit pas » de la ville. « Nous sommes passés, entre 2001 et 2010, de 13 à 17 % de logements sociaux et nous entendons atteindre les 20 % de la loi SRU dès 2014, soit avec six ans d'avance sur l'échéance légale », affirme Bertrand Delanoë, ajoutant que 70 000 logements sociaux nouveaux auront été financés entre 2001 et 2014.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 80 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Habitat / Urbanisme
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Loi SRU : du fait de leurs investissements en faveur du logement social, Paris comme Neuilly, n'ont « rien à payer », indique Benoist Apparu

L'amende de 15 millions d'euros que devrait payer la ville de Paris pour non respect du quota de 20 % de logements sociaux fixé par l'article 55 de la loi SRU (solidarité et renouvellement urbains) est une « pénalité brute ». Une fois défalqués les investissements effectivement consentis par la municipalité à la construction de logements sociaux, cette pénalité est ramenée à zéro, comme à Neuilly-sur-Seine, précise Benoist Apparu, mardi 28 décembre 2010. Le secrétaire d'État en charge du Logement confirme ainsi les propos de la mairie de Paris qui a démenti les informations parues dans l'édition du jour des « Échos ». Le quotidien assure que la capitale avait écopé d'une amende de 15,1 millions d'euros faisant d'elle le plus « mauvais élève » du logement social devant Neuilly-sur-Seine et Nice. Le secrétaire d'État, précise que les quelque 75 millions d'euros de pénalités - dûes au titre de la loi SRU - évoquées le 21 décembre dernier à l'Assemblée nationale étaient un « montant brut ». En net, les pénalités se sont élevées à 31 millions d'euros.

Lire la suiteLire la suite
Paris adopte un budget 2011 mettant la priorité sur le logement

Le conseil de Paris a adopté mardi 14 décembre 2010 son budget pour l'année 2011 d'un montant de 7,7 milliards d'euros (AEF Habitat et Urbanisme n°253434). La municipalité prévoit plus de 400 millions d'euros d'autorisations de programme et 360 millions d'euros de crédits de paiement en faveur du logement. Ces sommes doivent permettre de construire 6 000 logements supplémentaires afin d'atteindre dès 2014 le seuil de 20 % fixé par l'article 55 de la loi SRU.

Lire la suiteLire la suite
Paris : le budget 2011 prévoit 360 millions d'euros pour financer 6 000 nouveaux logements sociaux

Le conseil de Paris des 13 et 14 décembre 2010 sera l'occasion d'adopter le budget primitif 2011 de la collectivité qui prévoit plus de 400 millions d'euros d'autorisations de programme et 360 millions d'euros de crédits de paiement en faveur du logement. Ces sommes doivent permettre de construire 6 000 logements supplémentaires, conformément à ce qui avait été annoncé le 14 octobre 2010 (AEF Habitat et Urbanisme n°258046). « Le budget 2011 sera dans la lignée des précédents, à presque sept milliards d'euros » de dépenses de fonctionnement, indique Bernard Gaudillère, adjoint (PS) au maire de Paris, qui insiste, jeudi 9 décembre 2010, sur le fait que le taux des impôts n'augmentera pas, après deux ans de hausse. Les deux priorités de la ville-département sont les dépenses sociales et l'investissement, dont 38 % est consacré à l'urbanisme et au logement.

Lire la suiteLire la suite

Logement social et Habitat

Aperçu de la dépêche Aperçu
« Le logement social est actuellement remis en cause de manière évidente et doit être défendu de manière visible » (Jean-Yves Mano à AEF Habitat et Urbanisme)
Lire la suite
Paris : le logement social reste « la priorité absolue » de la mairie pour les orientations budgétaires 2011

« Le logement social reste notre priorité absolue pour le budget 2011. Nous maintiendrons notre rythme de financement avec le but d'atteindre dès 2014, soit avec six ans d'avance, les objectifs de la loi SRU [Solidarité et renouvellement urbains] de 20 % de logement sociaux. » Bernard Gaudillère, adjoint (PS) au maire de Paris, présente, jeudi 14 octobre 2010, les orientations budgétaires pour 2011 qui seront discutées en Conseil de Paris les 18 et 19 octobre (1). L'élu en charge du Budget et des Finances s'inquiète ouvertement des conditions de la négociation en cours avec Benoist Apparu, le secrétaire d'État au Logement et à l'Urbanisme, sur la nouvelle délégation d'aides à la pierre destinées à la fois au logement social et à l'habitat privé pour la période 2011-2016 (2). « Nous sommes à un peu plus de deux mois de la fin de la convention actuelle et les discussions que nous avons avec le ministre ne sont clairement pas satisfaisantes, il y a une vraie inquiétude à ce sujet », explique-t-il

Lire la suiteLire la suite