Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Raphaël Bartolt (ANTS) à AEF Sécurité globale : « Techniquement, tout est prêt » pour la mise en place de la carte nationale d'identité électronique

« Techniquement, tout est prêt » en vue de la mise en place de la CNIE (carte nationale d'identité électronique) en France, confie à AEF Sécurité globale le préfet Raphaël Bartolt, directeur de l'ANTS (Agence nationale des titres sécurisés). « L'ANTS, l'Imprimerie nationale et les industriels ont travaillé pour que la carte puisse être rapidement mise en place. Des prototypes existent et nous avons fait valider les processus par l'Anssi. Les mairies utiliseront le même système d'information que celui du passeport biométrique », précise-t-il.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 95 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Sécurité globale
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
L'Imprimerie nationale chargée de réaliser 20 000 cartes à puces sécurisées pour la dématérialisation des procédures judiciaires

« Magistrats et greffiers disposeront bientôt d'une carte à puce sécurisée, à leur nom, avec un code secret personnel. Environ 20 000 cartes seront ainsi produites et personnalisées par le groupe Imprimerie nationale pour le compte de l'ANTS (Agence nationale des titres sécurisés) et le ministère de la Justice ». C'est ce qu'indique l'Imprimerie nationale à l'occasion du lancement de l'IGC (infrastructure de gestion des clés) de la justice à Flers-en-Escrebieux (Nord), vendredi 1er octobre 2010. Cette infrastructure « génère des certificats électroniques qui sont ensuite chargés dans les cartes à puce permettant d'établir un lien irréfutable entre un utilisateur des systèmes d'information et une personne physique », explique l'Imprimerie nationale. Pour la ministre de la Justice, Michèle Alliot-Marie, cette signature électronique des actes authentiques marque « une nouvelle étape dans la dématérialisation des procédures », car « les actes authentiques dématérialisés auront désormais la même portée que des actes traditionnels ».

Lire la suiteLire la suite
CTP ministériel : création d'une mission « titres sécurisés » assurant la tutelle sur l'Agence nationale des titres sécurisés

Le CTPM (comité technique paritaire ministériel) du ministère de l'Intérieur examine un projet d'arrêté portant création d'une mission « titres sécurisés », mardi 6 juillet 2010. Ce texte, qu'AEF Sécurité globale s'est procuré, prévoit que cette mission soit « placée auprès du directeur de la modernisation et de l'action territoriale, secrétaire général adjoint » du ministère de l'Intérieur et qu'elle soit « chargée de la définition de la politique et de la mise en oeuvre des programmes en matière de titres sécurisés ». Elle assurerait par ailleurs « la maîtrise d'oeuvre pour le développement de l'ensemble des systèmes d'information relatifs aux titres sécuritsés » et la « tutelle sur l'Agence nationale des titres sécurisés (ANTS) ».

Lire la suiteLire la suite
Passeport biométrique : un processus « incontestablement » sécurisé mais il reste des « fragilités », selon un rapport de l'IGA

« Le processus de délivrance des titres d'identité et de voyage a été incontestablement sécurisé », conclut l'IGA (Inspection générale de l'administration) du ministère de l'Intérieur dans un rapport portant sur les passeports biométriques dans les communes. Daté de février 2010, ce document vient d'être rendu public par le ministère de l'Intérieur. Les auteurs, Patrice O'Mahoni et Françoise Taheri, estiment qu' « après une période d'adaptation difficile, le passage au passeport biométrique peut être considéré comme réussi ». Hormis des délais de délivrance « encore trop longs », il fait l'objet « d'une appréciation globalement positive des élus et des services concernés ».

Lire la suiteLire la suite