Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Formation professionnelle| Dépêche n°250081

Restauration : un avenant au contrat d'avenir doit « fixer de nouveaux objectifs » pour l'apprentissage

« Fixer de nouveaux objectifs, à la fois quantitatifs et qualitatifs, en matière de formation et d'apprentissage dans la restauration. » C'est l'objectif d'un avenant au « contrat d'avenir » de la restauration qui doit être signé par les organisations professionnelles de la branche « d'ici au 28 avril 2011, date anniversaire du contrat », indique Frédéric Lefebvre, secrétaire d'État chargé du Commerce et des PME, lundi 24 janvier 2011, à l'issue d'une réunion du comité de suivi du contrat d'avenir. Un groupe de travail sur la formation, réunissant les membres du comité de suivi, a été mis en place à cette occasion afin de préparer l'avenant, dont l'élaboration avait déjà été évoquée par Frédéric Lefebvre début décembre (AEF n°254214). Outre la formation, l'avenant portera également sur deux autres volets, l' « investissement » et la « qualité » dans la branche.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 85 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Hôtellerie-restauration : le Fafih et le CNML partenaires pour favoriser l'accès des jeunes à la formation en alternance

Michel Bedu (Umih), président du Fafih, l'Opca de l'hôtellerie-restauration et Bernard Perrut, président du CNML (Conseil national des missions locales) et député (UMP) du Rhône, ont signé le 7 décembre 2010, à l'Assemblée nationale, un accord pour favoriser l'accès des jeunes à un contrat de formation en alternance, annoncent les deux partenaires jeudi 9 décembre 2010. Cet accord prend effet à la date de la signature et ce, jusqu'au 31 décembre 2011.

Lire la suiteLire la suite
Restauration : progression de l'alternance dans le secteur depuis le printemps 2009 (Hervé Novelli)

« Le secteur des HCR (hôtels, cafés, restaurants) s'est mobilisé sur la formation. Qu'il s'agisse d'alternance ou de formation continue, il n'y pas eu de ralentissement » depuis 2009, estime Hervé Novelli, secrétaire d'État chargé du Commerce et de l'Artisanat, lors d'une conférence de presse dressant le bilan d'un an d'application de la baisse de la TVA de 19,6 % à 5,5 % dans la restauration, mercredi 30 juin 2010. Ainsi, « le nombre de contrats de professionnalisation a doublé entre le premier et le deuxième semestre 2009 », indique le secrétaire d'État : le nombre moyen de contrats signés chaque mois est passé d'environ 250 au premier semestre à plus de 600 au deuxième semestre.

Lire la suiteLire la suite
Restauration : la TVA à 5,5 % a vocation à « être maintenue au vu de son bilan positif » (Hervé Novelli)

Hervé Novelli, secrétaire d'État en charge du Commerce et de l'Artisanat, dresse un « bilan positif en matière économique et sociale » de la première année d'application de la baisse de la TVA de 19,6 % à 5,5 % dans le secteur de la restauration, lors d'une conférence de presse, mercredi 30 juin 2010. Le « contrat d'avenir » passé avec les restaurateurs en échange de la mise en place d'une TVA réduite a permis selon lui d'obtenir de « bons résultats » dans le secteur HCR (hôtels, cafés, restaurants). La mesure, qui a coûté « 2 milliards d'euros » à l'État depuis sa mise en oeuvre, a donc vocation à « être maintenue au vu de ce bilan ». Dans un entretien au journal « Le Parisien » du même jour, le ministre du Budget François Baroin confirme le maintien de la TVA à 5,5 %, ajoutant que « si elle doit être remise en cause, le débat devra avoir lieu pendant la prochaine campagne présidentielle ».

Lire la suiteLire la suite