Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Malgré « une efficacité limitée dans la lutte contre la délinquance », la vidéosurveillance se développe (échos d'un débat à l'Inhesj)

« Comment expliquer le succès croissant de la vidéosurveillance malgré son efficacité limitée à lutter contre la délinquance ? », s'interroge Séverine Germain lors d'une conférence sur « l'évaluation de la vidéoprotection en France » organisée par l'université Paris-Descartes et l'Inhesj, mardi 25 janvier 2011 à Paris. La chercheuse en criminologie de l'université de Rouen a étudié l'installation de la vidéosurveillance à Lyon, Saint-Étienne et Grenoble entre 2004 et 2007, et remarque que dans chaque site, « la stabilisation du dispositif » est intervenue lorsque la vidéosurveillance « a obtenu de nouveaux soutiens que ses promoteurs initiaux », ce qui « a légitimé son emploi ».

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 94 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Sécurité globale
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Vidéosurveillance : « Jusqu'ici le gouvernement n'avait jamais voulu réaliser une étude indépendante et scientifique » (Alain Bauer)

« Notre vraie difficulté est que nous ne savons pas faire d'évaluation » en matière de vidéosurveillance, affirme Alain Bauer, lors d'une conférence sur « l'évaluation de la vidéoprotection en France » organisée par l'université Paris-Descartes et l'Inhesj, mardi 25 janvier 2011. Devant une centaine de participants, le criminologue indique que « faute d'avoir suffisamment confiance en lui, le gouvernement, quel qu'il soit, n'avait jamais voulu jusqu'à présent réaliser une étude indépendante et scientifique sur la question de la vidéo. […] Nous ne savons pas faire d'évaluation parce que ce n'est pas dans notre culture. L'évaluation nécessite un regard indépendant, mixte et qui dise des choses désagréables ». Il rappelle que l'IGA (inspection générale de l'administration) « s'est emparée du sujet en faisant une première étude » en 2005 « dont les modalités de calcul scientifique sont discutables, relatives, aléatoires, puis un deuxième document [en 2009] qui est un progrès, mais qui n'est pas encore arrivé aux meilleurs méthodes de la recherche scientifique ». En outre, la Commission nationale de vidéosurveillance a demandé au ministère de lancer une évaluation incluant des scientifiques ayant émis de fortes critiques sur la vidéosurveillance, se félicite-t-il.

Lire la suiteLire la suite

Sécurité publique

Aperçu de la dépêche Aperçu
Lyon : la vidéosurveillance permet une meilleure réactivité mais ne se substitue pas à la présence humaine (Jean-Louis Touraine)
Lire la suite
Philippe Melchior fait le bilan de l'usage de la vidéosurveillance en France depuis 2005

« Il me semble que l'on a évolué de manière sérieuse sur le plan des idées sur la surveillance », déclare Philippe Melchior. Dans un entretien à AEF Sécurité globale, l'ancien inspecteur général de l'administration et ancien président du comité stratégique de la vidéosurveillance tire un bilan de son action depuis 2005. « Les projets sont en moyenne 40 % moins chers qu'il y a trois ans et les images fournissent quelque chose d'utilisable pour des procédures judiciaires », souligne-t-il. Il défend également le premier rapport de l'IGA (Inspection générale de l'administration) sur la vidéosurveillance : « Le rapport des inspecteurs n'est pas scientifique - on leur a donné quelques mois à peine - mais il est honnête, ses conclusions sont au-delà de la marge d'erreur et il apporte de vrais enseignements ». Selon lui, « la vidéo est encore plus efficace dans les villes petites et moyennes, même avec des dispositifs simples et moins coûteux ». De façon générale, la mise en place d'un dispositif de vidéosurveillance « doit aussi être l'occasion d'un plan qui la dépasse ». « J'ai constaté que les maires qui avaient monté des actions vertueuses de vidéosurveillance n'ont pas fait que cela », souligne Philippe Melchior, désormais à la retraite mais qui poursuit des activités de conseil dans le secteur privé.

Lire la suiteLire la suite

Sécurité publique

Aperçu de la dépêche Aperçu
L'efficacité de la vidéosurveillance contestée par deux chercheurs qui pointent l'absence d'évaluation de cet outil en France
Lire la suite