Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Ressources humaines| Dépêche n°249626

Le bien-être au travail, objet de mesure au même titre que la performance économique. Échos d'une rencontre Apicil

« La bonne santé des collaborateurs contribue à la bonne santé de l'entreprise », assure Pascal Ronzon, responsable grands comptes et expertises du groupe Apicil, lors d'une rencontre RH organisée par le groupe de santé mutualiste, jeudi 20 janvier 2011 à Lyon. Cette réunion clôt un cycle de conférences dédié à la santé au travail. En tant que levier de compétitivité, le bien-être des salariés mérite donc d'être mesuré, au même titre que la performance économique. C'est du moins ce que soutient Victor Waknine, consultant, créateur de l'Ibet, ou « indice de bien-être au travail » : « L'Ibet permet de mesurer la performance sociale au même titre que la performance économique » (1).

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 86 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Bien-être des salariés dans l'entreprise : le CJD identifie huit « domaines d'amélioration »

« Une sorte de croyance inavouée laisse supposer que la contrainte, le mal-être sont liés au travail et sont même des composantes nécessaires à la productivité et à l'efficacité. C'est le vieux mythe originel, sans cesse réactualisé, de la malédiction du travail. » C'est, entre autres, pour lutter contre ce préjugé, que le CJD (Centre des jeunes dirigeants d'entreprise) consacre une réflexion au bien-être des salariés dans l'entreprise, qui donne lieu à la publication d'un rapport d'étape, mardi 19 janvier 2011. Dans ce domaine, « le défi posé aux entreprises […] est de créer les conditions d'un mieux-être qui permettra que se réduisent les décalages entre discours et réalité, que s'améliorent les relations sociales, que le travail retrouve un sens, que chacun ait vraiment le sentiment que sa contribution au projet collectif est reconnue ». Pour ce faire, le CJD identifie « huit domaines d'amélioration » : la gouvernance, le management, le développement des compétences, la convivialité, la santé, les conditions matérielles, les services répondant à des enjeux sociétaux, et les relations avec les parties prenantes de l'entreprise.

Lire la suiteLire la suite
Le bien-être au travail, objectif explicite de la politique de santé au travail (échos d'un colloque Avosial)

« Le bien-être au travail est un objectif explicite, renforcé et assumé aujourd'hui. Une série de règles sont attachées à cette problématique du bien-être, mais il faudra du temps, prendre les choses dans l'ordre et privilégier la négociation collective », indique Paul-Henri Antonmattéi, professeur à l'université Montpellier-I et membre du conseil scientifique du cabinet Jacques Barthélémy et associés, lors d'un colloque sur « L'entreprise responsable » organisé par Avosial (Avocats d'entreprise en droit social), vendredi 5 novembre 2010. Pour lui, « la finalité de la prévention des risques pour la santé au travail est un certain bien-être au travail ». De son côté, Jean-Claude Delgènes, directeur du cabinet Technologia, liste les facteurs qui peuvent provoquer du mal-être au travail dans l'entreprise, et rappelle la responsabilité de l'employeur en la matière.

Lire la suiteLire la suite
« Les contentieux concernent de plus en plus les risques psychosociaux » (Françoise Pelletier, avocate, cabinet Lefèvre Pelletier)

« Les contentieux concernent de plus en plus les risques psychosociaux », constate Françoise Pelletier, avocat associé du cabinet Lefèvre Pelletier, lors d'un débat organisé par Apicil à Lyon, dans le cadre d'un cycle de débats sur la santé au travail. « Ils se multiplient notamment auprès du tribunal des affaires de la sécurité sociale, sur des cas de dépression ou tentatives de suicides en demande de requalification en accident du travail. Dans le cadre de licenciement pour faute, les salariés invoquent le harcèlement moral pour plaider la nullité de l'acte. À l'inverse, certains salariés demandent la résiliation du contrat de travail pour cause de harcèlement moral ». Dans le même temps, « les employeurs ne savent pas aborder ces questions et se sentent démunis », remarque Françoise Pelletier, « alors qu'ils sont soumis à un risque croissant de se retrouver devant les tribunaux ».

Lire la suiteLire la suite
« Les dépenses de santé et de sécurité au travail sont un investissement et non un coût » (rapport annuel 2009 EU-Osha)

« Les dépenses de santé et de sécurité sur le lieu de travail doivent être considérées comme un investissement et non comme un coût. » C'est ce qu'indique Jukka Takala, directeur de l'Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail (EU-Osha), à l'occasion de la publication du rapport annuel 2009 de l'agence, selon un communiqué du 22 juin 2010. L'EU-Osha met également en garde les organisations qui « renoncent à des bénéfices à long terme pour des gains à court terme, en réduisant leurs budgets de santé et de sécurité dans des temps difficiles. Alors que 80 % des responsables européens indiquent que les accidents sur le lieu de travail constituent leur principale source de préoccupation, nous ne pouvons pas nous permettre de faire des coupes dans le secteur de la santé et de la sécurité au travail ».

Lire la suiteLire la suite

Ressources humaines

Aperçu de la dépêche Aperçu
De la prévention du stress à l'intégration du bien-être dans la performance. Une analyse de Xavier Baron
Lire la suite