Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

États-Unis : la Chambre des représentants rejette le prolongement de certaines mesures du « Patriot Act »

La proposition de loi qui visait à prolonger certaines mesures du Patriot Act qui arrivent à échéance à la fin du mois de février, n'a pas obtenu la majorité des deux tiers nécessaires à son adoption à la Chambre des représentants. C'est ce qu'indique le « Washington Post » mardi 8 février 2011. 26 Républicains, dont 8 nouveaux élus lors des élections de mi-mandat ont voté contre les consignes du parti républicain « et pour les liberté civiles ». Le Patriot Act, adopté en octobre 2001 à la suite des attentats du 11 septembre encadre la lutte contre le terrorisme, mais contient de nombreuses mesures controversées, car jugées attentatoires aux libertés. Les Républicains, qui ont la majorité à la Chambre, devraient faire repasser cette proposition plus tard.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 76 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Sécurité globale
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
États-Unis : les forces de l'ordre visées par plusieurs attaques par arme à feu ces dernières semaines

« Les autorités américaines craignent que la récente vague de tirs sur des officiers de police ne soit pas une coïncidence ». C'est ce qu'indique le « Homeland security newswire », une lettre d'information américaine spécialisée dans les questions de sécurité intérieure dans un article paru mercredi 26 janvier 2011. En effet, « en seulement 24 heures, au moins onze policiers se sont fait tirer dessus », et selon Richard Roberts, le porte-parole du syndicat international des associations de police, « ce n'est pas un hasard ». « Les officiers sur le terrain ressentent qu'il y a une guerre contre les flics en cours ». Selon le fonds national à la mémoire des officiers des forces de l'ordre, une association qui recense les pertes de policiers, « il y a déjà eu autant de morts d'agents de police en janvier 2011 qu'en janvier l'année dernière ». D'après l'association, les morts de policiers avaient déjà augmenté de 43 % en 2010 par rapport à 2009.

Lire la suiteLire la suite
États-Unis : une enquête du « Washington Post » éclaire l'évolution du renseignement intérieur depuis le 11 septembre 2001

« Neuf ans après les attaques terroristes de 2001, les États-Unis sont en train de créer un vaste système de renseignement pour rassembler des informations sur les citoyens, en utilisant le FBI, les polices locales, les services de sécurité intérieure, ou encore les enquêteurs militaires. » C'est ce qu'affirme « The Washington Post » dans une enquête parue le 20 décembre 2010. « Ce système, de loin le plus grand et le plus sophistiqué de l'histoire, rassemble, stocke et analyse des informations sur des milliers de citoyens et de résidents américains, dont la plupart ne sont accusés de rien », poursuit le journal. Selon le « Washington Post », le but du gouvernement est que « tous les États et les agences locales du pays fournissent des informations à Washington pour soutenir le travail du FBI, qui est en charge des enquêtes sur le terrorisme aux États-Unis ». Le journal a dénombré pas moins de 3 984 organisations qui y participent de près ou de loin dont « au moins 934 ont été créées après le 11 septembre ».

Lire la suiteLire la suite
États-Unis : un rapport tire les enseignements des 68 complots terroristes identifiés entre 1999 et 2009

Une analyse menée par le consortium de recherche américain IHSS (Institute for Homeland Security Solutions) propose plusieurs améliorations pour contrecarrer les complots terroristes, et suggère notamment de mieux former les forces de l'ordre et la population à la détection d'activités suspectes. Les auteurs de ce document, daté d'octobre 2010, plaident également pour l'établissement de procédures standard d'alerte afin de faciliter l'échange et l'analyse des informations récoltées par les nombreux services, locaux et nationaux, qui sont en première ligne dans la lutte contre le terrorisme. Ces préconisations se fondent sur l'analyse des 68 complots terroristes identifiés contre des cibles américaines entre 1999 et 2009, qu'ils aient réussi ou échoué, pour déterminer quel type de comportements suspects et quels moyens ont permis de les découvrir et éventuellement de les empêcher.

Lire la suiteLire la suite
États-Unis : la sécurité des aéroports est encore faillible, malgré son renforcement depuis le 11 septembre 2001

« Dans les jours suivant le 11 septembre, le gouvernement s'est précipité pour reconstruire un système de sécurité qui redonne confiance aux Américains pour reprendre l'avion », explique CBS dans un article paru le 17 octobre 2010. Le département de sécurité intérieure américain aurait ainsi dépensé plus de 40 milliards de dollars pour reconstruire le système de sécurité de l'aviation depuis les attaques de 2001, selon le « New York Times ». « Le congrès a enlevé la responsabilité de la sécurité de l'aviation à l'administration fédérale (FAA : Federal aviation administration) pour créer l'administration de la sécurité du transport (TSA), qui s'occupe également des contrôles de sécurité dans les autres types de transport ». Beaucoup du travail anciennement dévolu aux compagnies ou aux opérateurs privés est désormais effectué par du personnel fédéral.

Lire la suiteLire la suite
Terrorisme : « la menace évolue très vite » (Janet Napolitano, secrétaire à la Sécurité intérieure des États-Unis)

« La menace [terroriste] évolue très vite et de différentes façons, ce qui complique la tâche des forces de l'ordre et des agences de renseignement pour détecter et démanteler les complots. » C'est ce qu'explique Janet Napolitano, secrétaire à la Sécurité intérieure des États-Unis devant la commission sénatoriale de la sécurité nationale et des affaires gouvernementales, mercredi 22 septembre 2010 à Washington. « Alors que l'organisation terroriste Al Qaïda continue de viser directement les États-Unis, elle inspire également d'autres groupes et individus qui partagent son idéologie violente et cherchent à attaquer les États-Unis au nom de l'islam ».

Lire la suiteLire la suite