Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Lutte contre la pauvreté : trois entreprises en France tentent d'appliquer la théorie BOP

« Que propose-t-on pour les pauvres chez nous ? Dix millions de personnes en France sont classées dans la catégorie 'pauvre', soit 15 % de la population », rappelle Frédéric Dalsace, professeur associé et titulaire de la chaire « Social business / Entreprise et pauvreté » à HEC. Il intervient lors de la conférence sur « Les défis de durabilité et d'impact à la base de la pyramide », organisée par l'École Polytechnique, l'Essec Business School et HEC Paris, mardi 8 février 2011. D'après lui, les pays développés peuvent aussi s'inspirer de la théorie BOP (« bottom of the pyramid »).

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 92 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Développement durable
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Lire la suiteLire la suite
« On ne peut rester dans un système où les entreprises créent de la richesse et l'État résout les problèmes de pauvreté » (Martin Hirsch)

« On ne peut pas rester dans un système où les entreprises créent de la richesse et où l'État doit résoudre les problèmes de pauvreté. Ce n'est pas possible. Les entreprises ont une responsabilité sociale. Elles doivent également s'impliquer dans les questions de recherche, de connaissance, de méthodes », estime Martin Hirsch, président de l'agence nationale du service civique et ancien Haut commissaire aux solidarités actives contre la pauvreté du gouvernement Fillon. Il s'exprime lors d'un débat avec Christophe de Margerie, PDG de Total, lors d'une journée de discussion organisée par Total intitulée « L'acceptabilité et l'engagement sociétal des entreprises. Enjeux et perspectives », mardi 1er juin 2010.

Lire la suiteLire la suite
Relations ONG-entreprises : « Les syndicats, troisième pilier des partenariats ? » (Be-linked)

« Les syndicats devraient-ils constituer le troisième pilier du partenariat ONG/entreprises ? Le cas de Human Rights Watch, qui défend les intérêts des salariés de Walmart en lieu et place des syndicats, ouvre un débat nouveau sur le rôle des ONG. » C'est la question posée par l'agence de conseil en stratégie et management spécialisée dans les relations ONG-entreprises Be-linked, dans son rapport « Entreprises et ONG de solidarité internationale : quels partenariats pour quels objectifs ? », publié le 22 janvier 2010. » Si des collaborations ont été développées avec des ONG dans certains cas, les collaborations équilibrées entre trois acteurs, elles, sont rares », souligne le cabinet. « La majorité des ONG françaises que nous avons interviewées considèrent que les syndicats devraient jouer un rôle clé dans la relation au secteur privé […]. Au-delà de ce constat, très peu de propositions ont été formulées pour savoir exactement comment articuler la relation des trois acteurs. Les entreprises interrogées, elles, ne s'expriment « que très prudemment sur le
sujet ». 65 % ont déclaré ne pas avoir d'avis sur cette question.

Lire la suiteLire la suite
Les multinationales face à la pauvreté : lancement d'un observatoire par First&42nd

La société de conseil First&42nd lance un observatoire des stratégies à la base de la pyramide, dites BOP (« bottom of the pyramid »), mardi 20 octobre 2009. Appelé Bopobs et créé par David Ménascé, vice-président de First&42nd, il se présente comme un « centre de réflexion et d'échanges » sur ces pratiques qui visent à créer des marchés pour les consommateurs pauvres, au sein des pays en développement.

Lire la suiteLire la suite
Stratégie RSE des entreprises : « C'est le moment de faire des investissements » (Bernard Garrette, HEC)

« Je suis de plus en plus convaincu que la RSE est un outil stratégique pour les entreprises », déclare Bernard Garrette, professeur à HEC, à l'occasion de la présentation par l'école supérieure de commerce de la cinquième édition de l'ouvrage « Strategor » sur la stratégie des entreprises, mardi 29 septembre 2009. Pour le professeur, « faire fortune et sauver le monde » ne sont pas deux objectifs « parfaitement cohérents » comme l'imaginent ses élèves : « Il y a des tensions, des difficultés », estime-t-il tout en assurant que « c'est le moment de faire des investissements » dans ce domaine.

Lire la suiteLire la suite