Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Protection sociale| Dépêche n°247598

Le ministre de la Santé confie à l'Igas une mission sur l'évolution des modes de rémunération et des missions des pharmaciens d'officine

Le ministre de la Santé, Xavier Bertrand, a adressé, mercredi 9 février 2011, une lettre de mission à l'Igas « relative à l'évolution des modes de rémunération des pharmaciens d'officine ». Le ministre prend ainsi position pour des « réformes plus structurelles de la profession » qu'une simple revalorisation des marges dans un contexte économique rendu difficile par « une plus grande maîtrise des dépenses remboursables de produits de santé ». La profession doit être, selon lui, « moins directement et uniquement dépendante de la dynamique des dépenses » et s'orienter vers « un nouveau mode de rémunération associant marge sur les produits remboursables vendus et autres rémunérations des missions de service public des officines ». Le contexte budgétaire étant contraint, « ces évolutions ne devront pas générer de surcoût pour l'assurance maladie », rappelle Xavier Bertrand.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 88 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
La discussion au Sénat sur la proposition de loi Fourcade, inachevée, ne sera pas renvoyée « aux calendes grecques » (Xavier Bertrand)

La proposition de loi du sénateur Jean-Pierre Fourcade (UMP, Hauts-de-Seine) modifiant la loi HPST constitue « une priorité pour le gouvernement », rappelle Xavier Bertrand, ministre du Travail, de l'Emploi et de la Santé, jeudi 17 février 2011 dans la soirée, à l'issue des débats sur le texte au Sénat, restés inachevés. Le créneau de quatre heures mis à la disposition des sénateurs n'a pas été suffisant. Pour autant, l'examen de la proposition de loi ne sera pas renvoyé « aux calendes grecques », assure Xavier Bertrand.

Lire la suiteLire la suite
Pharmaciens et complémentaires santé peuvent-ils développer de nouveaux « services innovants » ?

La prise en charge des petits risques pathologiques, le suivi des ALD ou encore la prévention sont quelques uns des « services innovants » autour desquels pourraient à l'avenir s'associer « pharmaciens et complémentaires ». Ce sujet a été évoqué lors d'un colloque organisé par l'université Paris Descartes, vendredi 16 avril 2010. Ont notamment été débattues les question de l'offre de ces services par les pharmacies et de leur achat par les organismes complémentaires. Pour Michel Rioli, conseiller en économie stratégie et développement des entreprises, et auteur d'un récent rapport sur « Le pharmacien d'officine dans le parcours de soin », « la loi HPST est le socle d'un nouveau métier. Le conseil pharmaceutique est désormais inscrit dans le marbre. Mais il faut trouver des moyens de financement complémentaires ». Mais Anne Mounoulou, directrice générale de la FNMI, s'est interrogée, volontairement « provocatrice » : « pourquoi payer demain un conseil que vous rendez aujourd'hui gratuitement ? » Alain Rouché, directeur santé de la FFSA a renchéri : « il ne faut pas attendre un miracle de la part de la complémentaire santé. Les couvertures santé coûtent de plus en plus cher, et la tendance actuelle va vers des contrats moins chers, à moindres garanties ».

Lire la suiteLire la suite
Loi HPST : le projet de décret relatif aux missions des pharmaciens d'officine divise médecins et pharmaciens

« Ce décret fait des pharmaciens d'officine de véritables sous-médecins traitants », condamne le SML. À quoi Gilles Bonnefond, président délégué de l'USPO, rétorque : « les mots sont mal interprétés. Cette polémique est entretenue dans un climat de campagne électorale », alors que les élections aux URPS s'annoncent. Même analyse de Jean-Charles Tellier, président de la section A de l'Ordre des pharmaciens : « les médecins étaient d'accord pour un transfert de compétences. Ils reviennent aujourd'hui en arrière car nous entrons dans une période électorale ». La concertation autour du projet de décret d'application de la loi HPST relatif aux missions sur les pharmaciens d'officine, qui introduit « le pharmacien consultant » provoque des crispations avec les médecins. « Comment un pharmacien peut-il adapter des posologies derrière son comptoir, sans réaliser d'examen clinique ? », s'interroge Roger Rua, le secrétaire général du SML.

Lire la suiteLire la suite