Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Écoles vétérinaires : une lettre ouverte demande que les enseignants-chercheurs soient « partie prenante » de la réforme des cursus

« Nous exigeons d'être partie prenante et d'être étroitement associés à toute réflexion ou décision par le biais de représentants enseignants-chercheurs en nombre suffisant » au sein du comité chargé de faire des propositions de réforme du cursus vétérinaire. C'est ce qu'indique une lettre ouverte à Marion Zalay, directrice générale de l'enseignement et de la recherche au ministère de l'Agriculture, de l'Alimentation, de la Pêche, de la Ruralité et de l'Aménagement du Territoire, datée du mercredi 23 février 2011, et approuvée par des assemblées générales d'enseignants-chercheurs des écoles nationales vétérinaires (Lyon, Nantes, Toulouse, Maisons-Alfort) le 17 ou 18 février. Ce comité est chargé de réfléchir aux moyens d'harmoniser le cursus vétérinaire français au niveau européen, la profession vétérinaire étant réglementée par une directive européenne. A l'heure actuelle, les classes préparatoires vétérinaires ne sont pas considérées comme une partie intégrante de la formation vétérinaire par la Commission européenne.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 73 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Enseignement supérieur agricole : le Cneseraav vote à l'unanimité des élus contre la répartition des moyens 2011 aux établissements

Le Cneseraav du 25 janvier 2011 a voté à l'unanimité des élus contre le projet de répartition des moyens aux établissements de l'enseignement supérieur agricole présenté par le ministère de l'Agriculture, de l'Alimentation, de la Pêche, de la Ruralité et de l'Aménagement du Territoire. « Les postes sont sanctuarisés, mais les moyens sont en forte baisse », indique Bruno Polack, secrétaire national Snetap-FSU et membre du Cneseraav. Le total des dotations 2011 aux établissements s'établit en effet à 45,92 millions d'euros en crédits de paiement, contre 60,278 millions en 2010, soit une baisse de 23,8 %. Concernant les emplois, le plafond en équivalents temps plein reste à 2 625, avec une masse salariale prévisionnelle de 175,7 millions d'euros, contre 168,4 en 2010. Quant au financement des bourses, il s'élèvera à 8,02 millions d'euros en 2011 pour les bourses sur critères sociaux (contre 6,84 millions en 2010) et à 721 289 euros pour les bourses à l'étranger (435 000 euros en 2010).

Lire la suiteLire la suite
Le Cneseraav demande à être mieux informé sur la répartition des moyens 2011 aux établissements d'enseignement supérieur agricole

Le Cneseraav, réuni mardi 11 janvier 2011, a demandé et obtenu du ministère de l'Agriculture, de l'Alimentation, de la Pêche, de la Ruralité et de l'Aménagement du territoire, une meilleure information sur la répartition 2011 des moyens aux établissements d'enseignement supérieur agricole, sur laquelle il devait se prononcer en séance. « L'ensemble des organisations syndicales ont regretté la pauvreté de l'information donnée sur ce point, notamment l'absence de données sur les emplois dans les établissements, un tableau de répartition incomplet, une nouvelle clé de répartition de l'allocation de recherche faite sans concertation avec les représentants du Cneseraav et non donnée dans les documents », explique à AEF Bruno Polack, secrétaire national du Snetap-FSU. « A notre demande, la DGER [direction générale de l'enseignement et de la recherche] a accepté de nous les fournir et d'organiser un groupe de travail sur la répartition de l'allocation de recherche », ajoute-t-il. Un nouveau Cneseraav sera convoqué le 25 janvier pour qu'il rende son avis sur la question des moyens.

Lire la suiteLire la suite
Montpellier SupAgro doit trouver un équilibre entre l'échelon régional et l'échelon national (Aeres)

« Montpellier SupAgro doit répondre à un vrai défi : celui de l'équilibre à trouver entre l'échelon régional qui constitue son assise d'origine et l'échelon national », estime l'Aeres dans son rapport d'évaluation de juillet 2010. Après trois ans de fonctionnement, la fusion constitutive de l'établissement « est en bonne voie même s'il reste quelques survivances du passé qui pourraient la fragiliser ». Pour parachever la fusion, des efforts devront être réalisés en termes de management et de pilotage interne. Les évaluateurs qualifient Montpellier SupAgro de « dynamique », « incontournable dans le paysage régional », avec un investissement humain « important », notamment au niveau international, et une production scientifique « de qualité », au prix d'une certaine perte de gouvernance.

Lire la suiteLire la suite
PLF 2011 : 300 millions d'euros pour l'enseignement supérieur et la recherche agricoles

« Les emplois de l'enseignement supérieur agricole seront préservés » en 2011, indique le MAAP (ministère de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Pêche), mercredi 29 septembre 2010, à l'occasion de la présentation du PLF 2011. « En parallèle, le programme 'enseignement supérieur et recherche agricoles' contribue en 2011 à la réduction des dépenses de l'État », précise-t-il. L'enseignement supérieur et la recherche agricoles représenteront, en 2011, 6 % du budget du MAAP, soit 300 millions d'euros sur un total de 5,266 milliards d'euros (ce budget total étant en hausse de 1,8 % par rapport à 2010). Cette dotation « permettra la réalisation de projets ambitieux et structurants pour nos établissements d'enseignement supérieur, notamment ceux de l'école AgroParisTech et de l'école nationale vétérinaire d'Alfort », souligne le ministère, rappelant la participation d'AgroParisTech au projet du plateau de Saclay. « Les études d'installation se poursuivront en 2011 », note à ce sujet le ministère, tandis que l'Enva « va mettre en oeuvre son schéma directeur de restructuration du site, en commençant par la construction d'un pôle de risques biologiques », un projet « évalué à 15 millions d'euros ».

Lire la suiteLire la suite

Enseignement supérieur

Aperçu de la dépêche Aperçu
L'École vétérinaire d'Alfort inaugure son CHU et annonce qu'elle va devenir membre fondateur du PRES Paris-Est (Jean-Paul Mialot)
Lire la suite

Enseignement supérieur

Aperçu de la dépêche Aperçu
VetAgro Sup : « L'objectif est de développer un système d'information intégré d'ici 3 ans et postuler aux RCE » (Stéphane Martinot, DG)
Lire la suite