Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Ville durable : « Il faut sortir de la logique des labels » (Antoine Charlot, Comité 21)

« Je ne suis pas fan des labels [de ville durable]. Mais nous avons besoin d'indicateurs à figer collectivement, d'objectifs, avec des regards réguliers. Il faut trouver une formule intégrant une dimension progressive, initiée dès le début », déclare Christian Caye, délégué au développement durable de Vinci, mercredi 9 mars 2011, lors d'une conférence du Comité 21 intitulée « Quels modèles pour une ville durable ? ». « Il faut sortir de la logique des labels », complète Antoine Charlot, responsable du programme Territoires durables. « Il ne faut surtout pas standardiser, il ne faut pas d'Agenda 2 'hors sols', que ne s'approprieraient pas les acteurs du territoire. C'est le risque du label. »

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 89 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Habitat / Urbanisme
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
La ville durable est « une véritable priorité politique » (Nathalie Kosciusko-Morizet)

La ville durable « est une véritable priorité politique », affirme la ministre du Développement durable, Nathalie Kosciusko-Morizet, jeudi 20 janvier 2011, au cours d'un colloque international dédié à ce thème organisé à Noisy-le-Grand (Seine-Saint-Denis), à la cité Descartes (1). La commune fait partie du périmètre d'aménagement de Marne-la-Vallée, ville nouvelle créée dans les années 1960 qui avait pour « but de desservir le centre de la ville de Paris vers l'est », rappelle la ministre. Un enjeu « toujours d'actualité », mais « ce que nous attendons de la ville est différent d'il y a 30 ans en matière de transports, de logement, de questions sociales… » « Comment la rendre agréable à vivre, solidaire et plus conviviale, économe en espace, en ressources et en énergie ? Toutes ces questions doivent être traitées ensemble », ce qui amène notamment à « resserrer le lien entre espace urbain et desserte en transports ». Nathalie Kosciusko-Morizet « envisage de faire quelques propositions fiscales sur ce sujet en 2011 ».

Lire la suiteLire la suite
Écoquartiers : parallèlement au lancement du deuxième appel à projets, un comité est chargé de réfléchir à un futur label

Susciter de nouvelles candidatures pour faire en sorte que la démarche « Écoquartier » devienne le projet naturel de développement des collectivités, et aller plus loin dans l'exemplarité et l'excellence des projets présentés, à travers le référentiel européen et ses vingt ambitions qui constituent une grille d'expression plus aboutie de la qualité des projets à venir. C'est la « double ambition » du gouvernement explique Benoist Apparu, le secrétaire d'État au Logement, à l'occasion du lancement du deuxième appel à projets « Écoquartier », lors de la conférence nationale « ville durable », mercredi 19 janvier 2011. Les modalités ont été revues par rapport au précédent appel, sur le fond (grille Écoquartier enrichie) comme sur la forme (dépôt des dossiers exclusivement sur Internet). Le palmarès qui récompensera les meilleurs projets « à la fin de l'été 2011 » a également été modifié. Parallèlement à ce nouvel appel à projets et au club national Écoquartier mis en place en 2010 pour favoriser le dialogue entre les acteurs, le ministère va créer et animer « un comité de préfiguration du label Écoquartier dans le cadre d'une démarche collégiale et participative dans la continuité du Grenelle ».

Lire la suiteLire la suite
« Le passage de l'éco-quartier à la ville durable s'avère rare » (Taoufik Saoumi, IFU)

« Le passage de l'éco-quartier à la ville durable » s'avère rare, la mobilisation institutionnelle visant l'exemplarité sur un seul secteur : « or, lorsqu'on dessine un périmètre autarcique fonctionnant avec tous les critères du développement durable, du bilan carbone aux espaces verts […], on ne prépare pas la capitalisation de la démarche à l'échelle de l'ensemble urbain », fait observer Taoufik Saoumi, maître de conférences à l'Ifu (Institut français d'urbanisme) de l'université Paris VIII, évoquant les cas de Lille, Hanovre et Malmö. Il s'exprime jeudi 18 novembre 2010, lors des « Journées européennes des éco-quartiers » organisées du 17 au 19 novembre 2010 à Strasbourg par la Communauté urbaine (1). Sur le plan social, l'utopie de la ville idéale n'est souvent portée que par des « groupes » délimités, qui adhèrent au même projet « politique », ajoute-t-il.

Lire la suiteLire la suite
Ville durable : France et Égypte proposent un « réseau des aménageurs et des opérateurs urbains méditerranéens »

La France et l'Égypte, co-présidents de l'Union pour la Méditerranée, proposent la création d'un « réseau des aménageurs et des opérateurs urbains méditerranéens » pour la fabrication de la ville durable méditerranéenne, déclare Fadela Amara, secrétaire d'État chargée de la ville. Elle s'exprime lors du forum international « Villes nouvelles en Méditerranée, pour des métropoles durables », co-organisé à Marseille avec le ministère égyptien de l'Infrastructure et de l'Habitat, jeudi 30 septembre 2010.

Lire la suiteLire la suite
« Un écoquartier c'est bien mais les nouveaux quartiers ne sont qu'une toute petite partie de la ville de demain » (échos)

« Faire de la ville durable c'est agir à grande échelle, celle de l'agglomération, du territoire. Un écoquartier c'est bien mais les nouveaux quartiers ne seront qu'une toute petite partie de la ville de demain », indique Ariella Masboungi, architecte-urbaniste de la DGALN (Direction générale de l'aménagement, du logement et de la nature). Elle s'exprime, vendredi 26 mars 2010, dans le cadre de l'atelier « Grands territoires, beaucoup d'acteurs, peu de projets » organisé lors des 6es Entretiens de l'aménagement, à Bordeaux. « Pour faire du développement durable, il faut penser l'aménagement dans son ensemble en y associant tous les acteurs : les collectivités locales, les centre commerciaux, les lotisseurs, les logisticiens, les directions de l'équipement, explique-t-elle. Cela aboutit à donner une vision coordonnée du territoire et des coopérations gagnant-gagnant. »

Lire la suiteLire la suite
La quatrième édition de « Regards sur la Terre » se penche sur la ville durable

« L'évolution des villes dans de nombreuses régions du monde est contraire aux impératifs écologiques, sociaux et économiques. » C'est sur ce constat que s'appuie la quatrième édition de « Regards sur la Terre », l'annuel du développement durable, sorti le 4 mars 2010, qui consacre son dossier aux villes. L'ouvrage est dirigé conjointement par l'AFD (Agence française de développement), le Teri (the energy and resources institute, basé à Dehli) et l'Iddri (institut du développement durable et des relations internationales). Pour les auteurs du dossier, « la construction de 'villes durables' constitue l'un des principaux défis des années à venir ». « Les dynamiques démographiques, économiques et politiques actuelles concentrent richesses et pouvoirs autour de pôles urbains, qui sont devenus des noeuds essentiels dans l'interaction entre mondialisation, sociétés, croissance économique, changement climatique et protection de l'environnement. »

Lire la suiteLire la suite