Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Protection sociale| Dépêche n°246034

Qui n'a pas accès à la complémentaire santé et pourquoi ? Une étude de l'Irdes donne des éléments d'explication

Si les contrats de couverture complémentaire santé se sont bien développés au cours des trente dernières années, le taux d'équipement de la population française pour ce type de couverture étant passé de 69 % en 1980 (1) à 94 % en 2008, près de 4 millions de personnes restent en France sans complémentaire santé. Une étude de l'Irdes, datée de janvier 2011 et récemment mise en ligne, donne des éléments d'explication sur les raisons qui expliquent que 6 % de la population reste en marge de la complémentaire santé. Près de la moitié des personnes concernées (46 %) déclarent souhaiter en bénéficier sans le pouvoir pour des raisons « financières ». 22 % préfèrent payer le reste à charge le cas échéant et 14 % expliquent être sous le régime des ALD (prise en charge à 100 % par le régime obligatoire pour les soins en lien avec l'affection concernée). De fait, le motif financier est plus courant dans le quintile des ménages les plus modestes (une fois sur deux) que dans celui des plus aisés (un sur six).

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 82 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Complémentaire santé : 43 % des assurés d'âge actif étaient couverts par un contrat collectif en 2008 (Drees)

« 43 % des assurés d'âge actif sont couverts par un contrat collectif. Ceux-ci bénéficient donc plus souvent de garanties élevées que les assurés des autres tranches d'âge » révèle la dernière étude de la Drees sur les contrats collectifs ou individuels les plus souscrits auprès des complémentaires santé en 2008. La Drees note par ailleurs que « la couverture des jeunes assurés pour une paire de lunettes à verres complexes est (…) très inférieure à celle de leurs aînés ». C'est la première fois que cette enquête annuelle « permet de connaître la structure par âge des assurés de chacun de ces contrats » et d'apprécier ainsi les garanties des assurés en fonction de leur âge. En 2008, les organismes d'assurance maladie complémentaire avaient perçu 28,8 milliards d'euros de cotisations et versé 23,3 milliards d'euros de prestations.

Lire la suiteLire la suite
Le prix de l'assurance santé continue de croître : +6,6 % en rythme annuel selon l'indice « Ipap » d'Assurland pour le mois d'octobre 2010

L'indice Ipap (indice des prix de l'assurance des particuliers) d'octobre 2010 publié par Assurland.com mardi 9 novembre 2010, s'établit à + 6,6 % en assurance santé en rythme annuel, indique le comparateur d'assurance sur Internet qui s'appuie sur un indice compilé « sur la base de plus de plus de 10 millions de tarifs pour les complémentaires santé ». Pour le comparateur qui a fêté cette année ses dix années d'existence, la hausse du prix des complémentaire santé (+5,52 % entre octobre 2009 et octobre 2010) résulte de « l'augmentation globale de la consommation des soins de santé, liée aux progrès technologiques et au vieillissement de la population, et les déremboursements de l'assurance maladie » et « l'annonce récente d'une taxe en 2011 de 3,5 % sur les contrats d'assurance santé », la baisse de remboursements de certains médicaments et la hausse de la contribution des patients pour les actes médicaux pratiqués à l'hôpital, « ne peuvent que renforcer ces tendances ».

Lire la suiteLire la suite