Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Protection sociale| Dépêche n°245778

Convention médicale : le conseil de l'Uncam débat jeudi 17 mars du projet d'orientations soumis par Frédéric Van Roekeghem

Le conseil de l'Uncam se réunit, jeudi 17 mars 2011, pour débattre notamment du projet d'orientations pour les négociations conventionnelles avec les médecins, que lui soumet le directeur, Frédéric Van Roekeghem. Si les administrateurs de l'Uncam adoptent ce projet de mandat, Frédéric Van Roekeghem sera chargé de négocier sur ces bases avec les syndicats de médecins libéraux. Ce projet comporte cinq principales propositions d'orientations, dont une évolution de la rémunération des médecins selon trois niveaux : le forfait, l'acte et une rémunération en fonction d'objectifs de santé publique. Le Capi serait ainsi intégré à la convention. Le directeur de l'Uncam évoque également une revalorisation des actes cliniques. Plusieurs mesures visent une meilleure répartition démographique des médecins. Le projet de Frédéric Van Roekeghem reprend l'accord sur le secteur optionnel obtenu en octobre 2009 entre l'Uncam, l'Unocam et les syndicats médicaux.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 92 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
La Cnam salue l'effort de maîtrise des dépenses de ville accompli en 2010 mais entend exploiter à fond les marges de manoeuvre restantes

Le taux de d'évolution des dépenses de soins de ville a été, en 2010, de +2,8 %, soit l'un des taux les plus faibles depuis 2000 (1). La Cnamts reconnaît, jeudi 10 mars 2011, que « si tout n'est pas parfait, il y a eu un effort de maîtrise des dépenses » par la voix de son directeur Frédéric Van Roekeghem. Cette « inflexion » des dépenses s'explique principalement par une évolution « très maîtrisée » des postes les plus importants que sont les honoraires médicaux et les remboursements de médicaments (AEF n°246161). Les dépenses liées aux soins délivrés par les médecins et les dentistes ont ainsi été stables (+0,1 %). Quant au premier poste de dépenses en ville, à savoir les remboursements de médicaments (18 milliards d'euros), il a enregistré une hausse de seulement +2,3 % l'an passé. Les responsables de l'assurance maladie envisagent de conforter et de développer les actions de maîtrise des dépenses en lien avec les professionnels de santé. Et s'agissant des médecins, Frédéric Van Roekeghem déclare vouloir « transformer l'essai de refonte de la rémunération du médecin traitant engagée en 2005 » sur le terrain de l'individualisation des objectifs de maîtrise profitant de la réintégration récente dans la convention médicale des Capi.

Lire la suiteLire la suite
La Cnam veut utiliser de « nouveaux outils » pour prolonger la tendance à un tassement des volumes de médicaments consommés

La France a connu, entre 2006 et 2009, la plus faible évolution en volume de consommation de huit des principales classes de médicaments (1) vendues et ce, parmi sept pays européens (France, Allemagne, Italie, Pays-Bas, Espagne, Suisse, Royaume-Uni). C'est ce que montre l'étude de l'assurance maladie publiée jeudi 10 mars 2011 qui souligne que si l'Hexagone continue d'occuper (ex-aequo avec l'Espagne) la deuxième place européenne en termes de volumes de médicaments consommés, l'écart avec les autres pays européens « se réduit de manière significative ». La croissance annuelle s'établit ainsi à +0,5 % pour la France sur la période et à +4,5 % pour l'Allemagne, +2,9 % pour le Royaume-Uni, +4,6 % pour l'Espagne, +4,5 % pour les Pays-Bas, +4,5 % pour l'Italie, +2,9 % pour la Suisse. La France se distingue donc par la plus faible croissance en nombre d'unités standards par habitant (1). Pour les responsables de l'assurance maladie, ce résultat « très positif » tiendrait notamment aux effets des programmes de maîtrise médicalisée menés auprès des assurés et des médecins prescripteurs depuis 2005. Des efforts qu'il conviendrait, selon eux, de poursuivre à travers le recours à des outils plus fins d'analyse des comportements médicaux prenant en compte les patientèles traitées.

Lire la suiteLire la suite
Le ministère publie les résultats de l'enquête de représentativité des médecins libéraux et souhaite une ouverture rapide des négociations

« La reconnaissance de la représentativité constitue, pour ces organisations, l'étape préalable à l'ouverture des négociations avec l'assurance maladie. Le ministère souhaite que celles-ci s'ouvrent le plus rapidement possible », indique, mercredi 2 mars 2011, le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Santé, Xavier Bertrand, qui rend publics les résultats de l'enquête de représentativité des syndicats de médecins libéraux lancée le 9 novembre 2010 après les élections aux URPS. Sept organisations syndicales avaient déposé un dossier de candidature dans les temps (CSMF, FMF, Bloc-Union AAL-Syngof-UCDF, MG France, SML, le syndicat des radiologues hospitaliers et Union généraliste). Au terme de la procédure conduite par la mission nationale de contrôle, et au vu des résultats obtenus aux élections aux URPS, la représentativité est acquise pour MG France, la CSMF, le SML et la FMF au titre des généralistes, et pour la CSMF, le SML, Le Bloc et la FMF au titre des spécialistes. Le ministère précise que la liste des syndicats est rangée selon le nombre de voix recueillies aux élections aux URPS.

Lire la suiteLire la suite
Élections 2010 des médecins libéraux aux URPS : stabilité de la CSMF et de MG France, percée du SML, baisse de la FMF et émergence du Bloc

Le ministère de la Santé a communiqué, mardi 5 octobre 2010 dans la nuit, les résultats officiels des élections des représentants des médecins libéraux aux URPS, dont dépendra pour partie la future représentativité syndicale en vue des prochaines négociations sur la convention médicale. Ces résultats sont encore partiels, puisque ceux des régions Guyane, Guadeloupe, de la Martinique et de la Réunion ne sont pas encore connus. Le taux de participation est en baisse : sur 116 955 électeurs, 52 206 ont voté, soit 44,62 % du corps électoral, contre 46 % aux élections aux URML en 2006. Tous collèges confondus, la CSMF est en tête avec 33,17 % des suffrages exprimés, un taux en légère baisse par rapport à 2006 (35,2 % des suffrages). Le second syndicat à réunir le plus de voix est le SML, qui réalise une réelle percée avec 22,64 % des suffrages (11,9 % en 2006). Vient ensuite MG France qui réunit 16,76 % des voix, un taux stable par rapport à 2006 (16,1 %). En revanche, la FMF alliée à Union généraliste, est en net recul, avec 16,03 % des votes (25,5 % en 2006). Ces élections voient l'émergence du Bloc dans le 2e collège des anesthésistes, obstétriciens et chirurgiens. Ce nouveau syndicat issu du rapprochement de l'UCDF, du Syngof et AAL réunit 57,9 % des voix dans ce collège et 7,44 % dans les trois collèges confondus.

Lire la suiteLire la suite
Le règlement arbitral des médecins proposé par Bertrand Fragonard entrera en vigueur le 5 mai, annonce Roselyne Bachelot

La ministre de la Santé, Roselyne Bachelot, rend public mardi 4 mai 2010 « le règlement arbitral organisant les rapports entre les médecins libéraux et l'assurance maladie », remis par l'arbitre Bertrand Fragonard, lundi 19 avril 2010, à la ministre de la Santé ainsi qu'au ministre du Budget François Baroin. « Il entrera en vigueur demain [mercredi 5 mai 2010] par la publication d'un arrêté au Journal officiel », précise Roselyne Bachelot. Bertrand Fragonard indique que « pour l'essentiel, c'est un règlement de reconduction » de la convention du 2005, de ses annexes et avenants, comme indiqué dans l'article 2 du règlement. Mais il comprend aussi des « mesures nouvelles », en particulier une revalorisation du C à 23 euros, mais aussi des incitations financières à la télétransmission et à l'utilisation des services en ligne, un « tiers payant social » pour les bénéficiaires de l'ACS, ou encore un « renforcement de la maîtrise médicalisée ». Le secteur optionnel ne fait pas partie du règlement arbitral, « car peu de partenaires conventionnels l'ont souhaité », a indiqué l'arbitre.

Lire la suiteLire la suite