Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Idex et labex : le recours aux cabinets de conseil représente un « gaspillage indécent » (Snesup)

« Les exécutifs 'resserrés' des regroupements d'établissements candidats aux idex (PRES-EPCS, FCS…) ont organisé le détournement, à l'échelle du pays, de plusieurs dizaines de millions d'euros qui auraient dû être dévolus aux missions d'enseignement et de recherche du service public », écrit le Snesup-FSU dans un communiqué lundi 21 mars 2011, faisant référence à la rémunération des cabinets de conseil recrutés pour la rédaction des projets dans le cadre des investissements d'avenir ou du plan campus. Le syndicat, qui dénonce un « gaspillage indécent », « exige que soit fait le détail analytique des coûts engagés par chacun des établissements concernés, et que celui-ci fasse l'objet d'une présentation détaillée dans les conseils d'administration, pour éviter qu'ils soient dépossédés de leur rôle d'élaboration et de contrôle démocratique des budgets ».

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 75 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
PRES Hesam : « Nous ne voyons pas trop ce que nous aurions envie de faire avec Paris-VIII » (Jean-Claude Colliard)

« Nous ne voyons pas trop ce que nous aurions envie de faire avec Paris-VIII », déclare Jean-Claude Colliard, président du PRES Hesam et président de Paris-I Panthéon-Sorbonne, à l'occasion d'une conférence de presse jeudi 3 mars 2011, pour présenter l'idex « Novi Mundi » déposée par Hesam (AEF n°251489). Interrogé sur une éventuelle possibilité d'intégrer Paris-VIII dans le PRES afin de rapprocher les structures d'Hesam (1) et du campus Condorcet (2), Jean-Claude Colliard affirme : « Il me semble que nous avons déjà répondu à cette question et que la réponse a été claire. » Il rappelle par ailleurs que Paris-VIII va occuper 2 000 m² des 170 000 m² de Condorcet. « Et scientifiquement, on ne sait toujours pas ce que compte faire cette université dans ces 2 000 m², ni quelles équipes vont s'y installer », poursuit François Weil, président de l'EHESS. Jean-Claude Waquet, président de l'EPHE, poursuit : « Il y a plusieurs PRES sur le territoire du Quartier latin, il y aura plusieurs PRES sur celui de Condorcet. Il me semble qu'il n'y a pas de question. »

Lire la suiteLire la suite

Recherche et Innovation

Aperçu de la dépêche Aperçu
« Le financement sur projet n'incite pas à prendre les chemins de traverse » (J.-Y. Chemin, fondation Sciences mathématiques de Paris)
Lire la suite

Enseignement supérieur

Aperçu de la dépêche Aperçu
Une labellisation des cabinets de conseil serait « précieuse » pour les universités (Marie Angliviel, Capgemini consulting)
Lire la suite

Enseignement supérieur

Aperçu de la dépêche Aperçu
Patrimoine immobilier : KPMG préconise aux universités de demander une contre-expertise privée de l'évaluation réalisée par France Domaine
Lire la suite

Enseignement supérieur

Aperçu de la dépêche Aperçu
Certification des comptes : toutes les universités ont reçu des avis avec réserves (Bruno Gérard, Ernst & Young)
Lire la suite
Recherche de fonds privés : les universités bientôt concurrencées par les hôpitaux (conférence Ernst & Young)

« Je voudrais vous alerter sur le fait que les voyants sont en train de passer au rouge », déclare Philippe-Henri Dutheil, avocat associé chez Ernst & Young et bâtonnier de l'ordre des avocats des Hauts de Seine, à l'occasion d'une conférence sur la recherche de fonds privés dans le cadre de l'autonomie des universités, organisée mercredi 8 décembre 2010 par le cabinet de conseil à La Défense. « Vous arrivez tous sur un marché qui n'est pas extensible et vos projets sont bien souvent compliqués à comprendre pour les donateurs. Sans oublier qu'un grand opérateur va très bientôt vous concurrencer de manière frontale : les hôpitaux. En effet la loi HPST (Hôpital, patients, santé, territoires) ouvre la possibilité de créer des fondations hospitalières qui arrivent donc sur le même marché de la collecte. Enfin, ajoutez à cela la possible suppression de l'avantage permis par la loi Tepa (jusqu'à 50 000 euros déductibles de l'ISF) si le gouvernement supprime l'ISF (impôt sur la fortune) : cet avantage a permis de récolter l'an passé 66 millions d'euros. À l'échelle de vos établissements, cela peut paraître beaucoup, mais pour l'État ce n'est que l'épaisseur du trait », détaille l'avocat qui intervenait devant une dizaine de cadres universitaires.

Lire la suiteLire la suite