Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Politiques de l’emploi| Dépêche n°244811

Assurance chômage : l'Unsa se dit « favorable » au projet d'accord et Solidaires regrette « un accord favorable au patronat »

« L'Unsa est favorable à cette nouvelle convention qui sauvegarde globalement la protection des chômeurs », déclare Luc Bérille, secrétaire général de l'Unsa, réagissant au projet d'accord national interprofessionnel du 25 mars 2011 relatif à l'indemnisation du chômage, ouvert à la signature des organisations syndicales et patronales représentatives (AEF n°244867). De même, une autre organisation non représentative au niveau national interprofessionnel, Solidaires réagit ce lundi : l'organisation estime que le projet d'accord est « favorable au patronat ». Les syndicats représentatifs doivent désormais se prononcer sur le texte : la CFE-CGC et FO, lundi 28 mars, la CFDT et la CFTC, lundi 4 avril et la CGT, le 5 avril.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 79 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Assurance chômage : le projet d'accord du 25 mars 2011 pourrait recueillir quatre signatures syndicales

« Dans un contexte très compliqué, très idéologique, on arrive à un texte qui ne réduit pas les droits des demandeurs d'emploi et en améliore même certains » comme sur le cumul de la pension d'invalidité avec une allocation et la suppression du coefficient réducteur pour les saisonniers (AEF n°244867), résume Laurent Berger de la CFDT, à l'issue de la dernière séance de négociation sur le renouvellement de la convention d'assurance chômage, vendredi 25 mars 2011. Avec, de plus, la condition de lier le mécanisme de baisse automatique des cotisations avec le niveau d'endettement de l'Unédic, le négociateur de l'organisation seule signataire de la précédente convention, donnera « un avis plutôt favorable » au projet d'accord soumis aux organisations syndicales. De même, Gabrielle Simon (CFTC) juge le texte « acceptable », Stéphane Lardy (FO) estime avoir « fait reculer le patronat » et « obtenu des choses ». Marie-Françoise Leflon (CFE-CGC) dit, elle, avoir « un avis positif ». Seule la CGT considère que « le texte est déséquilibré en faveur du patronat ». Au final, la prochaine convention d'assurance chômage pourrait donc être signée par quatre organisations syndicales.

Lire la suiteLire la suite
Le détail du projet d'accord national interprofessionnel du 25 mars 2011 relatif à l'indemnisation du chômage

Les partenaires sociaux ont terminé la négociation de la convention d'assurance chômage, vendredi 25 mars 2011, en fin d'après-midi. Après quatre séances, un projet d'accord national interprofessionnel relatif à l'indemnisation du chômage prévu jusqu'au 31 décembre 2013 est soumis à la signature des organisations syndicales. A l'exception de la CGT, tous les syndicats accueillent ce texte plutôt favorablement. Ce projet d'accord reconduit dans leurs grandes lignes les dispositions de l'accord du 23 décembre 2008 et de la convention d'assurance chômage du 19 février 2009, à l'exception notable de l'article sur le mécanisme de baisse automatique des cotisations, désormais conditionné au niveau d'endettement de l'Unédic. Par conséquent, la prochaine convention maintiendra les principes d'une durée d'indemnisation égale à la durée d'activité, d'une période de référence d'activité de 28 mois (36 mois pour les plus de 50 ans), d'une durée minimale d'activité ouvrant des droits de quatre mois et d'une durée maximale d'indemnisation fixée à 24 mois (36 pour les plus de 50 ans). Voici le détail de ce projet d'accord.

Lire la suiteLire la suite
Les partenaires sociaux parviennent à un compromis sur un projet d'accord national interprofessionnel relatif à l'indemnisation du chômage

Les partenaires sociaux ont conclu la négociation sur la nouvelle convention d'assurance chômage 2011-2013, lors de leur quatrième réunion sur ce thème, vendredi 25 mars 2011 en fin d'après midi, au siège du Medef. Globalement, le projet d' « accord national interprofessionnel du 25 mars 2011 relatif à l'indemnisation du chômage » reprend les grandes lignes de la convention du 19 février 2009, qui prend fin le 31 mai 2011, avec de nouvelles modalités pour le dispositif de baisse automatique de cotisations, le conditionnant désormais au niveau d'endettement cumulé de l'Unédic. Un « procès verbal » est annexé à ce projet d'accord pour préciser les modalités de fonctionnement et le programme de travail du « groupe de travail paritaire politique » qui doit discuter sur un certain nombre de sujets structurants de l'assurance chômage, en vue de la prochaine négociation de 2013.

Lire la suiteLire la suite
Assurance chômage : le patronat serait disposé à revenir sur sa proposition concernant le passage de la borne d'âge de 50 à 52 ans

« A l'issue d'une suspension de séance, la délégation patronale nous a expliqué qu'elle était prête à revenir sur sa proposition de passage de 50 à 52 ans [de la borne d'âge permettant de bénéficier de 36 mois d'indemnisation contre 24 mois pour les autres demandeurs d'emploi], mais veut, en contrepartie, conserver le passage de 61 à 62 ans [de la borne d'âge permettant de bénéficier du maintien des droits jusqu'à la liquidation de la retraite à taux plein] », déclare Gabrielle Simon (CFTC), à la mi- journée, lors de l'ultime séance de renégociation de la convention d'assurance chômage, vendredi 25 mars 2011. Cette mesure sur la borne d'âge de 61 à 62 ans engendrerait à terme une économie de 150 millions d'euros par an, mais, selon la CFTC, « ce n'est qu'une mesure idéologique pour conforter la réforme des retraites, puisque cela n'aura pas d'effet sur le régime avant 2014 », alors que la prochaine convention Unédic ne devrait durer que deux ans.

Lire la suiteLire la suite
Assurance chômage : le dispositif de baisse automatique des cotisations au centre des négociations à l'ouverture de la dernière réunion

« Aujourd'hui, il faut que cela se débloque », souligne Laurent Berger (CFDT), à l'ouverture de l'ultime séance de négociation sur le renouvellement de la convention d'assurance chômage, vendredi 25 mars 2011. L'ensemble des organisations syndicales rejette, en effet, le dispositif de baisse automatique des cotisations d'assurance chômage, tel que proposé le 3 mars dernier par la délégation patronale. Cette dernière n'a pas souhaité conditionner une baisse des cotisations à un niveau d'endettement cumulé de l'Unédic, ce que refusent unanimement tous les syndicats. Patrick Liébus (UPA) se dit « serein », estimant qu' « un très bon travail » a été réalisé par la délégation patronale en amont de cette séance ; elle pourrait ainsi revenir sur sa position et proposer de nouvelles conditions à cette baisse des cotisations, point restant prioritaire pour le patronat.

Lire la suiteLire la suite
Assurance chômage : Laurence Parisot maintient sa proposition d'un système de baisse automatique des cotisations

« Nous considérons essentiel d'acter d'une manière claire et non ambiguë que dès que deux semestres d'excédents [du régime d'assurance chômage] se succèdent, il faut déclencher une baisse des cotisations », déclare Laurence Parisot, mardi 15 mars 2011, à l'occasion d'une conférence de presse se tenant au lendemain d'un conseil exécutif de l'organisation patronale. La présidente du Medef reste donc sur la dernière proposition énoncée par la délégation patronale dans le cadre de la négociation de la convention d'assurance chômage, visant à conditionner une baisse automatique des cotisations chômage à la succession de deux semestres caractérisés par des résultats d'exploitation supérieurs à « 500 millions d'euros » et non pas à une réduction du déficit cumulé de l'Unédic. Le 3 mars, lors de la dernière séance de négociation, les confédérations syndicales se sont unanimement opposées à cette proposition,refusant toutes de s'engager sur une convention entérinant un dispositif de baisse automatique des cotisations dissocié d'une réduction de la dette cumulée.

Lire la suiteLire la suite