Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

« Ce qui pose problème aux élus, c'est qu'on puisse détourner les pompiers de la fonction publique territoriale » (Yves Rome, ADF)

« Ce qui pose problème aux élus, c'est qu'on puisse détourner les pompiers de la fonction publique territoriale », affirme à AEF Sécurité globale Yves Rome, co-président de la commission Sdis de l'ADF (Assemblée des départements de France), vice-président de la Conférence nationale des Sdis (services d'incendie et de secours) et président du conseil d'administration du Sdis de l'Oise. Selon Yves Rome, « l'État prépare un décret qui permet de régler la question du statut des officiers supérieurs qui veulent à un moment donné aller travailler au sein de l'État » (AEF Sécurité globale n°259583). L'ADF est favorable à la création d'un statut d'accueil pour les pompiers souhaitant travailler auprès de la DSC ou dans les états major de zone, par exemple, mais refuse la création d'un corps de sapeurs-pompiers au sein de l'État. Comme l'explique Yves Rome, l'ADF a par ailleurs trouvé, après de nombreuses discussions avec le ministère de l'Intérieur, un accord quant à la participation des Sdis au financement de l'INPT, au titre d'utilisation du réseau Antares par les Sdis. Les départements contribueront à hauteur de 12 millions d'euros, contre les 16 millions préconisés par l'IGA (Inspection générale de l'administration).

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 89 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Sécurité globale
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
La Fédération nationale des sapeurs-pompiers et quatre syndicats veulent soumettre leur projet de rénovation des carrières à Claude Guéant

« Nous allons solliciter une rencontre avec le nouveau ministre de l'Intérieur » afin d'obtenir une réforme des carrières des sapeurs-pompiers, indique Éric Faure, vice-président de la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France. Il s'exprimait lors d'une conférence de presse organisée avec les syndicats de sapeurs-pompiers Unsa Territoriaux, SNSPP-PATS (Syndicat national des sapeurs pompiers professionnels, affilié CFTC), Avenirs secours et FO (Force Ouvrière) sapeurs-pompiers, afin de présenter leurs propositions communes pour rénover la filière, mardi 1er mars 2011, à Paris. « Claude Guéant connaît bien nos sujets, puisqu'il était présent lorsque Richard Vignon, le président de la fédération, a rencontré Nicolas Sarkozy le 31 janvier dernier. » « Il s'agit là d'une démarche innovante afin que les sapeurs pompiers deviennent les acteurs de leur carrière. C'est un projet qui doit encore cheminer », ajoute-t-il. « Le but est d'avoir l'aval du ministère de l'Intérieur avant le prochain congrès des sapeurs pompiers », confie à AEF Sécurité globale Patrice Beunard, président du SNPP-PATS, premier syndicat de sapeurs-pompiers professionnels, toutes catégories confondue.

Lire la suiteLire la suite
URGENT. INPT : l'IGA émet des propositions afin de favoriser l'entrée de nouveaux utilisateurs, comme les polices municipales

« Réinterroger le mode de gouvernance, adapter le cadre réglementaire, prévoir un modèle réaliste et attractif », tels sont les chantiers à lancer pour la modernisation du dispositif INPT (infrastructure nationale partageable des transmissions) selon un rapport de l'IGA, dont AEF Sécurité globale s'est procuré une copie (1) (AEF Sécurité globale n°251625). Pour l'IGA, l'INPT, qui permet l'interopérabilité des systèmes radio des services de sécurité (police et services de secours), doit s'adapter à l'arrivée de nouveaux partenaires. « L'INPT a donc vocation à englober, autour du socle des acteurs initiaux que sont la police nationale (Acropol), la gendarmerie nationale (Corail NG) et la sécurité civile (Antares), tous les services qui concourent à la sécurité et au secours », précise le rapport, en rappelant que le nouvelle génération de l'INPT est prévue pour 2020-2025. Mais cela suppose qu'en amont, « plusieurs conditions soient vérifiées comme la capacité du réseau à les intégrer sans que cela ne conduise à sa saturation, la définition claire de leurs contributions qui devra être différenciée selon la nature de leurs apports à l'INPT », ou « encore les principes d'une véritable gouvernance de l'AUT (architecture unique des transmissions) » qui devrait voir le jour.

Lire la suiteLire la suite
CONFIDENTIEL. L'IGA préconise que la police et les services de secours cofinancent l'INPT afin de remédier au « blocage » actuel

Un rapport de l'IGA, dont AEF Sécurité globale s'est procuré une copie, préconise de partager le financement du fonctionnement de l'INPT (infrastructure nationale partageable des transmissions) entre la police et les services de secours afin de remédier à la situation actuelle de « blocage financier ». Ce blocage, dû notamment à une contrainte financière « forte », est « source de conflit entre les différents utilisateurs », selon le rapport. À l'heure actuelle, seule la police nationale finance ce système de radio privée dédiée à de grandes familles d'utilisateurs (utilisé pour l'instant par les forces de l'ordre et les services de secours). L'IGA propose que les 54,8 millions d'euros nécessaires pour assumer les frais de maintenance, la maintenance de l'environnement technique, la location de liaisons et les points hauts-faisceaux hertziens, soient pris en charge aux deux tiers par la police (36,5 millions d'euros) et un tiers par les services de secours (18,3 millions d'euros).

Lire la suiteLire la suite
Pour la première fois certains Sdis ont dû réduire leurs effectifs, selon une enquête de l'Assemblée des départements de France

« Pour la première fois depuis la départementalisation en 1996, certains Sdis (15 %) ont procédé à des réductions d'effectifs », révèle une enquête de l'ADF (Assemblée des départements de France). Réalisée par le cabinet François Lamotte, elle a été présentée lors de la quatrième journée nationale des Sdis, organisée par l'ADF à Paris, mardi 9 novembre 2010. Cette année, la totalité des Sdis ont répondu au questionnaire.

Lire la suiteLire la suite