Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

L'Unef lance un « appel pour l'emploi » pour en « finir avec la stigmatisation des jeunes », avec les principales organisations syndicales

L'Unef lance un appel pour l'emploi pour en « finir avec la stigmatisation des jeunes », jeudi 7 avril 2011, à l'occasion de son 82è congrès national qui se déroule du 7 au 10 avril à Montpellier. Cet appel est également signé par la CGT, la CFDT, la FSU, FO, l'Unsa, la CFTC et la CFE-CGC. « L'Unef entend se mobiliser pour mettre la question de l'emploi des jeunes au centre des priorités des politiques publiques et de l'agenda social afin d'obtenir les réponses qui s'imposent », indique l'Unef. « Protéger les jeunes, c'est défendre l'ensemble des salariés », déclare l'appel.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 85 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Céreq, génération 2007 : le taux d'emploi à trois ans des diplômés du supérieur a baissé de 2 points par rapport à la génération précédente

« Trois ans après leur entrée dans la vie active, les diplômés du supérieur [ont un taux d'emploi] très élevé : il oscille autour de 85 %, contre 70 % dans le secondaire et 49 % chez les non diplômés », indiquent les premiers résultats de l'enquête 2010 que le Céreq a menée auprès de la « génération 2007 » (1), rendus publics jeudi 7 avril 2011. « Par rapport à la génération précédente, l'entrée sur le marché du travail s'est faite de manière plus rapide : en 2004, les jeunes arrivaient sur un marché du travail dégradé depuis plusieurs mois alors qu'en 2007, ils arrivent sur un marché où le chômage recule depuis deux ans. La crise économique stoppe cette embellie. A partir de juin 2008, le taux d'emploi se replie chez les jeunes diplômés sortis en 2007 avant de se stabiliser, alors qu'il continue de progresser chez les diplômés de la 'génération 2004' ayant une ancienneté comparable sur le marché du travail. Au total, après trois ans de vie active, le taux d'emploi des diplômés du supérieur en 2010 est inférieur à celui des diplômés en 2007 de la génération précédente », indique le Céreq.

Lire la suiteLire la suite
Insertion des jeunes diplômés : l'apprentissage ne permet pas de lutter contre le chômage, selon l'Unef

« L'apprentissage peut être une solution pour améliorer la formation et la préparation à l'insertion professionnelle des jeunes mais ne permet pas de lutter contre le chômage (…). Les étudiants qui terminent un contrat d'apprentissage sont soumis aux mêmes problématiques que les étudiants des filières générales : seuls 38 % d'entre eux bénéficient d'un CDI à l'issue de leur cursus et 30 % sont au chômage à la fin de leur contrat. » C'est ce que déclare l'Unef le 7 mars 2011 suite aux annonces de Nicolas Sarkozy sur le développement de l'alternance (AEF n°246958). L'organisation étudiante regrette que « les seules perspectives du gouvernement pour l'emploi des jeunes se résument à relancer des dispositifs de formation déjà existants et à élaborer de nouvelles expérimentations à la marge ». L'Unef cite « l'apprentissage couplé à un système incitatif de bonus-malus, la relance des contrats d'autonomie ainsi que de nouveaux allégements de cotisations sociales pour les entreprises qui emploient des jeunes ».

Lire la suiteLire la suite
Réforme des retraites : à Paris, la manifestation réunit environ 8 000 jeunes selon l'Unef qui appelle à poursuivre le mouvement

« Le gouvernement ne peut pas faire baisser la température sociale en espérant casser le thermomètre », déclare à AEF Jean-Baptiste Prévost, président de l'Unef, lors de la manifestation parisienne contre le projet de réforme des retraites, jeudi 28 octobre 2010. Elle a rassemblé, selon le syndicat étudiant, environ 8 000 jeunes, sur un total de 170 000 manifestants selon les syndicats et 31 000 selon la police. « Nous allons poursuivre le mouvement et nous appelons les étudiants à construire leur mobilisation en se réunissant en assemblée générale », poursuit le président de l'Unef. Il se félicite que « deux tiers des universités suivent le mouvement » et salue « la tenue de nombreuses assemblées générales depuis le début de la semaine, et notamment à Paris-I Panthéon-Sorbonne où 1 500 étudiants se sont réunis ». Enfin, Jean-Baptiste Prévost précise que « six universités sont fermées aujourd'hui ».

Lire la suiteLire la suite