Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Garde à vue : le Syndicat de la magistrature dénonce « le sabotage » d'une réforme « nécessaire »

Le Syndicat de la magistrature refuse de « cautionner le sabotage » de la réforme de la garde à vue, qu'il juge « nécessaire ». Dans une analyse publiée sur son site internet, vendredi 8 avril 2011, il appelle les parlementaires à « résister aux pressions du gouvernement en assumant de mettre enfin la garde à vue française en totale conformité avec les standards européens tout en lui consacrant les moyens qui s'imposent ». Pour le syndicat, tout se passe en effet « comme si les promoteurs acharnés du statu quo avaient décidé de tirer leurs dernières cartouches contre un projet de loi pourtant largement dépourvu d'ambition : le garde des Sceaux invite les députés à bâcler leurs travaux en adoptant sans broncher le texte issu du Sénat (AEF Sécurité globale n°243961), le ministre de l'Intérieur rêve déjà d'une autre loi plus en phase avec les éternelles exigences des syndicats de policiers - dont il semble voué à être le porte-parole - (AEF Sécurité globale n°244047) et l'UMP agite l'épouvantail classique du gouvernement des juges ».

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 87 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Sécurité globale
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
URGENT. Garde à vue : fin de l'examen par les députés qui reviennent au texte adopté au Sénat et le voteront définitivement le 12 avril

Les députés achèvent l'examen du projet de loi relatif à la garde à vue en seconde lecture, mercredi 6 avril 2011. Les articles adoptés sont conformes à la rédaction du texte votée par les sénateurs en première lecture, mardi 8 mars 2011 (AEF Sécurité globale n°246319). Le vote solennel du texte doit avoir lieu mardi 12 avril 2011, il sera alors définitivement adopté. Le ministre de la Justice avait appelé les députés à voter le texte « en l'état », lors de la discussion générale, mardi 5 avril 2011 (AEF Sécurité globale n°243961). Intervenant au cours de la discussion, le rapporteur du texte, Philippe Gosselin (UMP, Manche), estime qu'une « adoption en termes identiques permettrait une promulgation et une publication plus rapide, et donc une entrée en vigueur dès le 1er juin 2011 ». Il précise que « les circulaires d'application sont en cours de finalisation. Nous serions ainsi en position d'être opérationnels un peu plus rapidement ».

Lire la suiteLire la suite
« Il faut oser, dès aujourd'hui, parler de l'après-vote du projet de loi sur la garde à vue » (Bruno Beschizza, UMP)

« Il faut oser, dès aujourd'hui, parler de l'après-vote du projet de loi sur la garde à vue », déclare Bruno Beschizza, élu au conseil régional d'Île-de-France et secrétaire national de l'UMP chargé de l'emploi des forces de sécurité, mercredi 6 avril 2011. Alors que l'Assemblée nationale examine le texte en deuxième lecture (AEF Sécurité globale n°243961), il estime qu'il « n'y a pas de honte à dire que le texte n'est pas parfait ». Les policiers et les gendarmes « ont bien compris que c'était un texte contraint par la Cour de cassation et le Conseil constitutionnel ». Néanmoins, « lors du premier passage à l'Assemblée, les élus ne l'ont pas suffisamment dit et ont trop affirmé que le texte était équilibré ». Dans un courrier daté du 2 avril 2011 adressé à François Fillon, Claude Guéant demandait que la réforme de la garde à vue évolue à la faveur d'un prochain texte sur la justice (AEF Sécurité globale n°244047).

Lire la suiteLire la suite
L'Unsa Police, le Snop et l'USM pointent « l'échec annoncé de la réforme de la garde à vue »

L'Unsa Police, le Snop-Unsa (Syndicat national des officiers de police) et l'USM (Union syndicale des magistrats) pointent « l'échec annoncé de la réforme de la garde à vue », mercredi 6 avril 2011. « Les professionnels de la chaîne pénale sont inquiets car manifestement et malgré leurs mises en garde répétées, rien n'est prêt », indiquent les syndicats dans un communiqué commun. Selon eux, « le projet manque de réalisme, de moyens et d'anticipation ».

Lire la suiteLire la suite
Claude Guéant demande à François Fillon que le projet de loi sur la garde à vue soit complété lors de l'examen d'un prochain texte

Claude Guéant souhaite que le projet de loi sur la garde à vue, examiné en deuxième lecture par les députés, mardi 5 avril 2011, « soit complété lors de l'examen d'un prochain projet de texte consacré à la justice afin de rechercher un meilleur équilibre entre les droits de la défense et les nécessités de l'enquête ». Le ministre de l'Intérieur en fait la demande à François Fillon, dans un courrier daté du 2 avril 2011 dont AEF Sécurité globale s'est procuré une copie. « Le texte du projet de loi, tel qu'il est actuellement rédigé, me semble porteur de risques qui n'ont sans doute pas tous été pleinement mesurés », indique Claude Guéant. Il souligne que le ministère de l'Intérieur « s'est efforcé, au cours de ces derniers mois, d'appeler l'attention de tous sur la nécessité de ne pas compromettre, par cette réforme, l'efficacité des investigations judiciaires conduites par les policiers et les gendarmes sous l'autorité des magistrats ».

Lire la suiteLire la suite
« Les services de police et de gendarmerie ne sont pas prêts » pour la réforme de la garde à vue, assure Unité SGP Police-FO

« L'application précipitée de la réforme de la garde à vue va accentuer les difficultés auxquelles sont déjà confrontés les policiers enquêteurs », déclare Nicolas Comte, secrétaire général d'Unité SGP Police-FO, dans un communiqué du syndicat, lundi 4 avril 2011. Nicolas Comte ajoute que « les services de police et de gendarmerie ne sont pas prêts ».

Lire la suiteLire la suite