Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Ressources humaines| Dépêche n°242852

Salaires dans la fonction publique : le gouvernement annonce un gel du point d'indice pour 2012, les syndicats quittent la négociation

« Le gouvernement fait le choix de ne pas augmenter le point d'indice pour 2012, et ce comme pour 2011 », annoncent François Baroin, ministre du Budget, des Comptes publics, de la Fonction publique et de la Réforme de l'État, et son secrétaire d'État, Georges Tron, mardi 19 avril 2011, à l'issue d'une réunion sur les salaires dans la fonction publique avec les organisations syndicales à Bercy. La non revalorisation du point d'indice des salaires des fonctionnaires pour 2012 fait suite à une première année de gel en 2011 ; le point d'indice avait été relevé de 0,5 % au 1er juillet 2010. « C'est une mesure responsable vis-à-vis de nos finances publiques », déclare François Baroin. Mécontents de cette annonce, les huit organisations syndicales de fonctionnaires (FSU, FO, CFDT, CGT, CFTC, CFE-CGC, Unsa, Solidaires) ont quitté prématurément la réunion, au terme d'une heure et demi de discussions avec les ministres. « Il n'y a pas eu ce matin l'ombre d'une négociation. Ce que le ministère propose, ce sont des ajustements à la marge », déclare Brigitte Jumel (Uffa-CFDT) à la sortie. Les syndicats « ne peuvent pas cautionner une perte du pouvoir d'achat des fonctionnaires », ajoute Jean-Marc Canon (Ugff-CGT), « profondément mécontent ».

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 88 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Les rémunérations d'activité dans la fonction publique de l'État ont diminué de -2,3 % entre 2009 et 2010

« Les rémunérations principales [dans la fonction publique de l'État] diminuent de 3,2 % entre 2009 et 2010 [de 56,6 milliards d'euros en 2009 à 54,8 en 2010]. Les charges connexes à la rémunération principale augmentent de 2 % entre 2009 et 2010 [de 4,8 milliards à 4,9], tirées par une augmentation de 4,5 % des dépenses en matière d'heures supplémentaires et astreintes et 4,4 % des indemnités liées à la mobilité. Les primes et indemnités ont augmenté en valeur de 0,4 % sur la même période [de 10,6 à 10,7]. Au total, les rémunérations d'activité (rémunérations principales, indemnités, primes…) ont diminué de 2,3 % entre 2009 et 2010 », passant de 72,160 milliards en 2009 à 70,502 milliards d'euros en 2010, peut-on lire dans les « éléments statistiques de référence pour le rendez-vous salarial du 19 avril 2011 », transmis par les pouvoirs publics aux organisations syndicales de fonctionnaires.

Lire la suiteLire la suite
Le « rendez-vous salarial » annuel de la fonction publique fixé au 19 avril 2011

L'agenda social de la fonction publique pour 2011, présenté par le gouvernement le 31 mars 2011 aux organisations syndicales de fonctionnaires (AEF n°244414), fixe au lundi 19 avril 2011 le « rendez-vous salarial » annuel. « Cette rencontre permettra de faire un bilan des mesures mises en œuvre ces dernières années en matière indiciaire (point et grilles) et indemnitaire (PFR - prime de fonctions et de résultats et intéressement collectif) », indiquent dans un communiqué François Baroin et Georges Tron, respectivement ministre et secrétaire d'État chargés de la Fonction publique. Les syndicats de fonctionnaires redoutent que le gouvernement prolonge, au moins pour 2012, le gel du point d'indice décidé pour 2011. Ils plaident pour une revalorisation des salaires dans la fonction publique, à l'image de la FSU qui demande dans un communiqué « une négociation sur le point d'indice et le rattrapage de la perte du pouvoir d'achat des fonctionnaires ».

Lire la suiteLire la suite
Un décret relève le minimum de traitement dans la fonction publique à 1 365,94 euros à compter du 1er janvier 2011 (Conseil des ministres)

Un décret portant relèvement du minimum de traitement dans la fonction publique et attribution de points d'indice majoré à certains personnels civils et militaires de l'État, personnels des collectivités territoriales et des établissements publics de santé a été présenté en Conseil des ministres, mercredi 12 janvier 2011, par François Baroin, ministre du Budget, des Comptes publics, de la Fonction publique et de la Réforme de l'État. Ce décret tire les conséquences de l'augmentation du Smic à compter du 1er janvier 2011 en relevant le minimum de traitement des fonctionnaires, qui est porté à l'indice majoré 295 (indice brut 244), ce qui représente une rémunération mensuelle brute de 1 365,94 euros.

Lire la suiteLire la suite
Georges Tron présente à l'Assemblée nationale l'agenda social 2011 de la Fonction publique

Les crédits prévus par le PLF (projet de loi de finances) pour 2011 pour financer l'action sociale interministérielle et la formation des fonctionnaires affichent une « légère inflexion » par rapport à 2010, indique Georges Tron lors d'une audition des commissions des Lois et des Finances de l'Assemblée nationale, mardi 2 novembre 2011. Le secrétaire d'État chargé de la Fonction publique a profité de sont intervention pour préciser « l'agenda social » de la Fonction publique pour fin 2010 et 2011. Il confirme la volonté du gouvernement d'ouvrir des négociations avec les organisations syndicales de fonctionnaires notamment sur les moyens que leur accorde l'État, mais aussi sur l'égalité professionnelle « au début du printemps 2011 ». Le gouvernement souhaite également déposer un projet de loi sur la gestion des agents non titulaires « au printemps 2011 ». Le secrétaire d'État confirme, en outre, la reconduction pour les trois prochaines années, soit jusqu'en 2013, de la Gipa (garantie individuelle de pouvoir d'achat), mécanisme de rattrapage salarial qui s'applique quand l'évolution du montant de la rémunération est inférieure à celle de l'inflation sur les quatre précédents exercices.

Lire la suiteLire la suite
Fonction publique de l'État : la stabilisation de la masse salariale sur la période 2011-2013 passe par un « gel du point » (Cour des comptes)

« Gel du point » et « stricte limitation des mesures catégorielles » sur les années 2011 à 2013 : telles sont les conditions d'une stabilisation de la masse salariale de l'État sur cette période triennale selon une communication de la Cour des comptes à la Commission des Finances de l'Assemblée nationale publiée hier soir, mardi 5 octobre 2010. « Si l'orientation vers une stabilisation de la masse salariale en valeur dans les années du prochain budget triennal est retenue, un gel du point jusqu'à fin 2013 semble techniquement nécessaire », indique la Cour. Le gouvernement a annoncé, fin juin 2010, le gel de la valeur du point des traitements de la fonction publique au cours de la seule année 2011, précisant que, « pour les années ultérieures, les rendez-vous annuels, prévus dans les accords de février 2008, permettront de déterminer l'évolution du point, compte tenu de la situation économique ».

Lire la suiteLire la suite