Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Protection sociale| Dépêche n°242638

3e rencontres du Cora : Roselyne Bachelot exclut toute remise en cause du socle solidaire de prise en charge de la dépendance

« À mi-parcours du débat national et au fil des échanges que j'ai eu, je note qu'il ressort un large consensus pour le maintien du socle actuel de prise en charge solidaire de la dépendance. Je le dis donc très clairement devant vous : en aucun cas il ne s'agit de remettre en question ce socle solidaire qui s'élève aujourd'hui à 25 milliards d'euros et qui ne diminuera pas ». C'est ce qu'indique la ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale, Roselyne Bachelot, s'exprimant dans le cadre des troisièmes rencontres du Cora (Conseil d'orientation et de réflexion de l'assurance), organisée à la FFSA, ce jeudi 21 avril 2011. Le Cora est une instance de réflexion de la FFSA qui vise à "accroître les échanges entre le monde de l'assurance et la société civile". Le thème de ces 3e rencontres était la dépendance, un sujet déjà au programme des précédentes rencontres de décembre 2009.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 89 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Dépendance : pour les professionnels et représentants des personnes âgées à la CNSA, le débat national suppose le respect par l'État du PSGA

Douze organisations regroupant les professionnels et les représentants des personnes âgées au Conseil de la CNSA (Fehap, FHF, Fnadepa, Fnaqpa, Fnapaef, Fnar, Mutualité française, Aînés ruraux, Synerpa, Uniopss et Unccas) estiment que le débat sur la perte d'autonomie ne prendra « tout son sens » que si les engagements pris par l'État dans le cadre du PSGA (Plan solidarité grand âge) sont « intégralement respectés ». Ils s'expriment aujourd'hui, lundi 18 avril 2011, jour de lancement du premier débat interdépartemental sur la dépendance à Angers (Maine-et-Loire). Les organisations signataires dénoncent « les tours de 'passe-passe' financiers » qui se joueraient entre l'État, la CNSA et l'assurance maladie « au détriment des personnes âgées en perte d'autonomie hébergées en établissement » : « gel des crédits de l'assurance maladie dans tous les établissements pour personnes âgées, voire baisse dans certains d'entre eux, donc diminution du nombre de postes de soignants (…), poursuite des diminutions des crédits de la CNSA repris par l'assurance maladie (100 millions d'euros en 2010 après 150 millions d'euros en 2009) ».

Lire la suiteLire la suite
Dépendance : le gouvernement sort du débat d'experts et lance une campagne nationale auprès du public

Roselyne Bachelot, ministre des Solidarités et de la cohésion sociale et Marie-Anne Montchamp, sa secrétaire d'État, accompagnées des quatre présidents des groupes de travail thématiques constitués début février (Annick Morel, Évelyne Ratte, Jean-Michel Charpin et Bertrand Fragonard) ont présenté, ce jeudi 14 avril 2011, les éléments de la campagne nationale d'information qui sera menée dans les médias et sur le terrain dans les prochaines semaines sur la prise en charge de la dépendance. Autour du thème générique « dépendance des personnes âgées, nous sommes tous concernés », la campagne presse s'articulera autour d'annonces dans la presse écrite, de quatre messages radio et d'un site Internet sur lequel les Français sont invités à s'exprimer. Parallèlement, seront organisés entre le 18 avril et le 20 juin 2011, 26 débats interdépartementaux et 4 débats interrégionaux (Nantes, Bordeaux, Marseille, Strasbourg) pour permettre aux citoyens qui le voudront d'entrer concrètement dans ce débat.

Lire la suiteLire la suite
Dépendance : le conseil exécutif du Medef se prononce pour un socle universel et un « mécanisme d'assurance obligatoire »

Au conseil exécutif du lundi 11 avril 2011, les représentants du Medef ont approuvé un projet de « réforme de la prise en charge de la dépendance ». Ce document qui se présente sous forme de 20 propositions « pour concilier solidarité, innovation et responsabilité » entend promouvoir le développement d'un « partenariat public-privé global ». « Pour satisfaire les besoins de financement complémentaires nécessaires d'ici à 2030, de l'ordre de 8 à 10 milliards d'euros », le Medef préconise, « en complément de la solidarité nationale, la mise en place d'une solution assurantielle universelle ». Au cours de ce même conseil, les représentants patronaux, tout en constatant la réalité de la reprise économique, se sont inquiétés des effets à venir de l'envolée du prix du pétrole. Par ailleurs, à la veille de discussions qui s'annoncent difficiles sur le partage de la valeur ajoutée, Laurence Parisot a plaidé une nouvelle fois pour « la suppression du forfait social » et pour la mise en place d'une « formule simplifiée combinant l'intéressement et la participation », qui devrait être accessible à un plus grand nombre d'entreprises. Cela dit, la présidente du Medef a aussi plaidé la cause de la rémunération du capital en expliquant notamment que le rendement de 3 % à 3,5 % pour les grandes entreprises cotées « n'a rien d'extraordinaire ».

Lire la suiteLire la suite
Où va-t-on dans le débat sur la prise en charge de la dépendance des personnes âgées ? Une analyse de François Charpentier

A mi-parcours du débat national démarré en février et qui doit s'achever fin juin avec le dépôt d'un projet de loi, on sort selon la secrétaire d'État auprès de la ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale, Marie-Anne Montchamp, de la phase de diagnostic pour entrer dans le débat proprement dit et l'élaboration des propositions. A ce stade et conformément au vœu du chef de l'État toutes les options restent a priori ouvertes sur un sujet dont on discerne toujours aussi mal le contours. Un sujet, au surplus, qui tend à se politiser si l'on en juge par le projet socialiste qui oppose à la logique d'un « risque » couvert au moins partiellement par l'assurance privée, une logique de solidarité passant par l'ouverture d'un « droit universel à la compensation de la perte d'autonomie » assurant une prise en charge collective de la dépendance avec un « reste à charge » limité aux frais d'hébergement et une gouvernance articulée autour de Maisons de l'autonomie, constituées à partir des actuelles Maisons départementales des personnes handicapées et des Clic (Centres locaux d'information et de coordination)....

Lire la suiteLire la suite
Au Forum Retraite, Augustin de Romanet confirme l'intention de la CDC de jouer un rôle important dans la réforme de la dépendance

Augustin de Romanet, directeur général de la Caisse des dépôts est revenu à l'occasion du 17e Forum Retraite le 1er avril 2011 à Bordeaux, sur l'annonce fait la veille à Paris à l'occasion de la présentation des comptes, à savoir la création de CDC Générations, une société filiale qui consacrera plusieurs millions d'euros par an pour créer quelque 2 000 places en EPHAD. Insistant sur la nécessité de mettre en place « une stratégie pour la dépendance », le directeur général a complété ainsi son propos du 2 février 2011 dans lequel il marquait la volonté de la CDC de devenir « un acteur structurant » dans le secteur des maisons de retraite en mobilisant pour une mission d'intérêt public une fraction des fonds collectés avec le grand emprunt. En tout état de cause, en s'affirmant prêt à intervenir sur le maintien à domicile en orientant le parc HLM vers des logements évolutifs, puis sur l'hébergement en établissements, la Caisse, qui a noué par ailleurs des contacts avec des acteurs importants de la place -on pense par exemple au Groupe Korian présidé par Rose-Marie Van Lerberghe- en vue de PPP, se positionne en investisseur de poids. Dans la perspective de la réforme de la dépendance que prépare le gouvernement, la CDC apparaît comme un pion potentiellement déterminant. Il lui reste à s'assurer de la rentabilité des investissements qu'elle envisage.

Lire la suiteLire la suite
SUD BPCE assigne en justice la Caisse d'épargne Rhône-Alpes pour faire interdire un outil de classement des salariés

Le syndicat SUD BPCE assigne en justice la Caisse d'épargne Rhône-Alpes pour faire interdire la pratique du « benchmark » comme méthode d'évaluation des salariés et « contraindre ses dirigeants à assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des salariés », indique l'organisation syndicale dans un communiqué, le 16 mars 2011. Cet outil, mis en place fin 2007, « consiste en une évaluation permanente : chaque agence, dépendant de la Caisse d'épargne Rhône-Alpes, voit ses performances analysées au regard des performances des autres agences. […] Au-delà et au sein de chaque agence, la performance de chacun des salariés (notamment pour le réseau commercial) est regardée par rapport à la performance des autres salariés. Aucun objectif précis n'est imposé officiellement ni aux agences, ni aux salariés. Plus précisément, le seul objectif qui existe est de faire mieux que les autres », décrit l'assignation. SUD BPCE souligne qu'elle a écrit à François Pérol,président du directoire du groupe, le 25 octobre 2010, « pour lui demander de faire cesser immédiatement dans l'ensemble du groupe l'utilisation du benchmark comme méthode de gestion et d'évaluation du personnel ».

Lire la suiteLire la suite