Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Protection sociale| Dépêche n°242636

Devenir de la chirurgie-cardiaque au CHR Metz-Thionville : les méthodes de l'ARS, au cœur d'un débat lancé par une association de patients

« D'après notre enquête, menée auprès de 23 cardiologues, nous n'avons trouvé personne pour nous dire que le docteur Roux [chef du service de chirurgie-cardiaque du CHR Metz-Thionville, suspendu à titre conservatoire] est incompétent. Comment continuer à construire un projet régional de santé ambitieux, sur des mensonges et de la calomnie ? », interroge Hubert de Chevigny, président de l'association « Metz a du cœur », ce mardi 19 avril 2011 à Metz-Congrès, introduisant une soirée consacrée au devenir du service de chirurgie cardiaque du CHR Metz-Thionville. Plusieurs professionnels de santé et politiques, de Lorraine et d'autres régions, ont affiché leur incompréhension face à la décision du directeur de l'ARS de Lorraine de suspendre temporairement ce service sur la base d'une augmentation du taux de mortalité (AEF n°256752). En parallèle, des zones d'ombre ont été pointées dans la stratégie suivie par l'ARS Île-de-France, qui envisage la fermeture du service de chirurgie-cardiaque du CHU Henri-Mondor de Créteil (Val-de-Marne). Ce débat, consacré aux « aspects médicaux » et « aux méthodes de l'ARS » dans cette affaire, précède le passage du docteur Pierre-Michel Roux devant la commission disciplinaire du CNG (Centre national de gestion), le 29 avril.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 93 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Chirurgie cardiaque d'Henri-Mondor (AP-HP) : une délégation d'élus, de médecins et de syndicalistes reçue par le cabinet de Xavier Bertrand

Une délégation d'une quinzaine de personnes composée d'élus du Val-de-Marne, de médecins du CHU Henri-Mondor (Créteil), de la présidente de l'Upec et de syndicalistes de l'AP-HP a été reçue, jeudi 10 mars 2011, par Yann Bubien, conseiller en charge de l'hôpital et des relations sociales au cabinet de Xavier Bertrand, à l'issue d'une manifestation rassemblant une centaine de personnes place de Fontenoy à proximité du ministère de la Santé. Ce premier contact entre les opposants à la fermeture de l'activité de chirurgie cardiaque lourde d'Henri-Mondor et le ministère de la Santé intervient alors que Mireille Faugère, la directrice générale de l'AP-HP, et Claude Évin, directeur général de l'ARS, doivent recevoir lundi 14 mars une délégation d'élus hostiles à la fermeture du service. Par ailleurs, le conseil de surveillance de l'AP-HP, qui se réunit le 17 mars 2011, devrait également évoquer le sujet. Le service de chirurgie cardiaque d'Henri-Mondor est l'un des quatre centres de chirurgie cardiaque adulte de l'AP-HP ; il est le seul à n'être pas situé à Paris intra-muros. En 2009, 449 interventions de chirurgie cardiaque sous CEC (circulation extra-corporelle) y ont été réalisées (423 en 2008 et 397 en 2007), soit une moyenne sur trois ans de 423 interventions par an, ce qui le place de fait Henri-Mondor en queue de peloton des centres de l'AP-HP en termes d'activité.

Lire la suiteLire la suite
CHR Metz-Thionville : la décision de fermeture provisoire du service de chirurgie cardiaque contestée par d'anciens opérés du coeur

« Pourquoi, en France, seule la Lorraine utilise le taux de mortalité pour fermer un service ? », interroge notamment, ce mardi 1er mars 2011 au club de la presse de Metz, Hubert de Chevigny, président de « Metz a du coeur », une association fondée suite à la suspension provisoire du service de chirurgie cardiaque du CHR de Metz-Thionville ((AEF n°258016) et (AEF n°249303)) et composée surtout d'anciens patients du docteur mis en cause (plus de 350 membres). En octobre dernier, le directeur général de l'ARS de Lorraine, le docteur Jean-Yves Grall, avait pris cette décision à la suite du constat de l'augmentation du taux de mortalité pour les années 2009 et 2010, en comparaison aux années antérieures. « [Au nom des anciens opérés du coeur], nous demandons au ministre une enquête administrative sur les conditions dans lesquelles ont été prises les décisions de suspendre le service de chirurgie cardiaque de [l'hôpital de Metz] Bon-Secours et de la mise à pied du Dr Roux ».

Lire la suiteLire la suite
Hôpital Henri-Mondor (AP-HP) : la suppression de la chirurgie cardiaque décidée par l'ARS d'Ile-de-France suscite une levée de boucliers

Une conférence de presse est organisée demain jeudi 10 février 2011 à l'hôpital Henri-Mondor de Créteil à l'appel des organisations syndicales, des élus du département du Val-de-Marne, à commencer par le président du conseil général, Christian Favier, et des médecins de l'hôpital pour s'opposer à la fermeture du service de chirurgie cardiaque de cet établissement. La décision de fermer un des quatre services de l'AP-HP, évoquée le 19 janvier dernier lors de l'installation de la conférence de territoire du Val-de-Marne (AEF n°250182), a été confirmée par courrier le 26 janvier à la présidente de l'Université Paris-Est Créteil Val-de-Marne, Simone Bonnafous, à Ariane Mallat, présidente du CCM (comité consultatif médical) et au doyen de la faculté de médecine, Jean-Luc Dubois-Rande par Claude Évin, le directeur de l'ARS. « Le regroupement de la chirurgie cardiaque sur trois sites [au lieu de quatre] doit permettre à l'AP-HP de figurer aux premières places des comparaisons internationales, dans un contexte où les centres de chirurgie cardiaque britanniques ou allemands par exemple, présentent des niveaux d'activité très nettement supérieurs à ceux de chacun des sites de l'AP-HP », écrit Claude Évin dans ce courrier.

Lire la suiteLire la suite
La nouvelle CHT du Sillon lorrain sera « la colonne vertébrale de l'organisation des soins » (J.-Y. Grall, directeur de l'ARS)

La création d'une « CHT du Sillon Lorrain (1) », réunissant le CHU de Nancy et le CHR de Metz-Thionville, vient d'être annoncée par les présidents de leurs conseils de surveillance respectifs, le maire de Nancy André Rossinot et le maire de Metz Dominique Gros, ce lundi 31 janvier 2011 à la direction générale du CHR à Metz (Moselle), suite à sa validation par ces instances la semaine dernière (avec un vote contre au niveau du CHU ; et à dix voix contre cinq, dans l'établissement mosellan, de sources syndicales). Cette CHT rassemble l'équivalent de 3 726 lits et places et de 13 743 professionnels (2). « Nous pouvons être fiers, en Lorraine, de mettre sur pied la première CHT de France de cette importance, avec un socle universitaire qui devrait donner des idées ailleurs », indique Jean-Yves Grall, directeur général de l'ARS Lorraine. « Basée sur deux établissements et trois sites, elle est la colonne vertébrale de l'organisation sanitaire des soins en Lorraine, avec toutes les coopérations qui naîtront ou se poursuivront, dans une optique de gradation des soins ».

Lire la suiteLire la suite