Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Investissements d'avenir en Lorraine : les premiers résultats constituent « un sérieux avertissement » (Roger Cayzelle, président du CESE)

« Sur les 35 milliards d'euros alloués dans le cadre du grand emprunt, 10 milliards sont déjà distribués, avec 200 projets retenus. Or, la Lorraine n'a enregistré qu'un seul résultat favorable à la première vague, pour le projet labex 'Ressources21', construit autour des ressources métalliques stratégiques du XXIe siècle. Elle recevrait donc pour l'instant 12 millions d'euros, soit 0,12 % des engagements totaux du grand emprunt. Si nous en restons là, cela placerait la région Lorraine en grande difficulté sur le plan de son rattrapage économique », indique Roger Cayzelle (CFDT), président du CESE (Conseil économique et social) de Lorraine, à l'occasion d'une conférence de presse consacrée aux « cinq leviers » identifiés pour « remettre la Lorraine sur la voie de la croissance », début avril 2011 à l'Hôtel de région, à Metz. Il incite les acteurs régionaux à considérer ce premier bilan comme « un sérieux avertissement pour la Lorraine », tout en interrogeant le mode de répartition des moyens entre les régions françaises.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Idex : le PRES de l'université de Lorraine, associé à l'UTT et l'UTBM, présente son projet « IngEXys » gouverné par une FCS

Le PRES de l'université de Lorraine, associé aux deux universités de technologie de Troyes et de Belfort-Montbéliard, a déposé un dossier « idex » fondé sur le thème de l'ingénierie éco-systémique (Integrated eco-systemic engineering) dénommé « IngEXys », vendredi 7 janvier 2010 (AEF n°251395). « Nous souhaitons devenir une référence nationale et européenne en la matière, d'ici à 2020 », annonce Jean-Pierre Finance, président du PRES lorrain au moment de clore son mandat (AEF n°252839). « Parler d'ingénierie signifie que nous nous appuierons notamment sur les écoles d'ingénieurs, à la fois les dix écoles internes des universités lorraines (1), mais aussi sur nos alliés et partenaires que sont les universités de technologie. Mais c'est aussi évoquer une méthode de travail fondée sur les différents domaines d'activités humaines, qu'il s'agisse d'ingénierie de la santé, d'ingénierie de la langue, etc. Et, si nous y avons accolé le terme 'éco-systémique', c'est parce que tout projet d'ingénierie se doit d'intégrer des éléments du contexte : sociétal, environnemental, etc. ». Pour cette candidature, les partenaires visent une dotation en capital de 900 millions d'euros, gérée par une FCS (fondation de coopération scientifique).

Lire la suiteLire la suite