Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Lutte contre la corruption : « Il ne faut pas seulement imposer de nouvelles contraintes aux entreprises » (Laurence Parisot, Medef)

En matière de lutte contre la corruption, « il ne faut pas seulement imposer de nouvelles contraintes aux entreprises, mais se pencher sur une réforme de l'administration avec des règles de transparence plus fortes », déclare Laurence Parisot, présidente du Medef, lors de la clôture de la conférence conjointe du G20 et de l'OCDE « Ensemble contre la corruption : entreprises et pouvoirs publics du G20 », jeudi 28 avril 2011. « Nous sommes arrivés au bout du système de responsabilisation des entreprises. Beaucoup ont développé une politique managériale et des process rigoureux, mais cela ne suffit plus. »

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 92 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Développement durable
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Corruption : « La majorité des gouvernements ne respectent pas leurs engagements internationaux » (OCDE)

« Seuls 5 des 38 États signataires de la convention de l'OCDE sur la lutte contre la corruption ont pris des sanctions à l'encontre de personnes physiques ou morales au cours de l'année écoulée », déplore l'OCDE, qui rend le rapport annuel de son groupe de travail sur la corruption, mercredi 20 avril 2011. « La majorité des gouvernements ne respectent pas leurs engagements internationaux visant à mettre un frein à la corruption dans les transactions commerciales internationales. »

Lire la suiteLire la suite
Corruption : l'Allemagne devrait « poursuivre encore plus vigoureusement les entreprises » (OCDE)

L'Allemagne devrait « poursuivre encore plus vigoureusement les entreprises et appliquer des sanctions plus sévères », conclut le groupe de travail de l'OCDE sur la corruption, mercredi 23 mars 2011. Il vient d'achever « l'examen de la mise en œuvre, par l'Allemagne, de la Convention sur la lutte contre la corruption d'agents publics étrangers dans les transactions commerciales internationales et des instruments connexes ». Son rapport donne un aperçu des « actions répressives récentes et des caractéristiques juridiques et politiques spécifiques de l'Allemagne ».

Lire la suiteLire la suite
Transparence : l'OCDE lance une nouvelle initiative pour la lutte contre la corruption

L'OCDE travaille sur une nouvelle initiative, intitulée clean.gov.biz, pour « améliorer la coordination des actions en faveur de la lutte contre la corruption et de la transparence », à laquelle « seront associés dans un premier temps ses pays membres, puis l'ensemble des autres acteurs concernés au nombre desquels des États, des organisations internationales, des ONG et des représentants du secteur privé », annonce-t-elle vendredi 4 mars 2011.

Lire la suiteLire la suite
Corruption : « La certification éthique ne remplace pas la volonté, ni la vigilance » (groupe de travail OCDE)

« La certification éthique des entreprises ne remplace pas la volonté, ni la vigilance. Mieux vaut avoir une bonne réputation », estime André Jacquemet, fondateur de Business process associates, cabinet conseil, expert dans la gestion des risques non conventionnels. Expert auprès de l'OCDE, il fait partie d'un groupe de travail sur la corruption dans le cadre des transactions commerciales internationales qui s'est réuni, jeudi 16 décembre 2010, pour une consultation axée sur l'entreprise. Cette réunion a rassemblé une centaine de personnes, représentants d'organisations gouvernementales, d'entreprises et d'associations professionnelles.

Lire la suiteLire la suite