Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

États-Unis, France, UE, Grande-Bretagne : les réactions à la mort d'Oussama Ben Laden

« En août dernier, après des années de travail minutieux de nos services de renseignement, j'ai été informé de l'existence d'une possible piste qui mènerait à Ben Laden. Elle était loin d'être certaine et il a fallu plusieurs mois pour remonter ce fil (…) Et enfin, la semaine dernière j'ai décidé que nous avions assez d'informations pour prendre des mesures, et j'ai autorisé une opération pour capturer Oussama ben Laden et le traduire en justice », explique Barack Obama, dimanche 1er mai 2011, tard dans la soirée (lundi matin heure française). « Aujourd'hui, sous ma direction, les États-Unis ont lancé une opération ciblée contre cette enceinte à Abbottabad, au Pakistan. Une petite équipe d'Américains a mené l'opération avec un courage et des capacités extraordinaires. Aucun Américain n'a été blessé. Ils ont pris soin d'éviter les pertes civiles. Après un échange de tirs, ils ont tué Oussama ben Laden et ont récupéré son corps », précise le président, dans un discours.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 89 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Sécurité globale
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Terrorisme : les États-Unis adoptent un nouveau système d'alertes qui remplace le code couleur créé après les attentats du 11 septembre 2001

Les États-Unis mettent en place un nouveau système d'alertes terroristes, mercredi 20 avril 2011. NTAS (National terrorism advisory system) repose sur deux degrés de danger : élevé (menace crédible de terrorisme) et imminent (menace crédible, précise et imminente), explique le sécrétariat d'État aux Affaires Intérieures. Ce système remplace le code de cinq couleurs, créé à la suite des attentats du 11 septembre 2001. Le secrétariat d'État va travailler avec les autres entités fédérales pour mieux alerter le public en cas de menace crédible. Le nouveau système donne un résumé concis de la menace potentielle, en précisant la région, le mode de transports ou les infrastructures qui pourraient être visés. Il décrit aussi les actions mises en oeuvre pour contrer la menace et conseille une série de comportements.

Lire la suiteLire la suite
249 attaques terroristes dans l'Union Européenne en 2010, dont 84 en France (rapport annuel d'Europol)

Le terrorisme continue à menacer la sécurité de l'Union Européenne, d'après les conclusions du rapport annuel d'Europol (en anglais) sur le sujet, présenté mardi 19 avril 2011. Devant le Parlement européen, le directeur de l'agence, Rob Wainwright, fait état de 249 attaques terroristes dans l'Union Européenne en 2011. L'Espagne et le premier pays touché avec 90 attaques, suivi par la France. Sur les 84 attaques ayant touché la France, 83 ont été provoquées par les séparatistes corses. Sept personnes sont mortes dans l'Union Européenne, dont un policier français, et des dizaines d'autres ont été blessées. Le nombre d'attaques est en baisse par rapport à 2009, principalement due à la diminution du nombre d'attentats attribués à l'ETA.

Lire la suiteLire la suite
Terrorisme : les ministres de l'Intérieur européens débattent de l'utilisation des données passagers et font le point sur l'accord Swift

Les ministres de l'Intérieur européens débattent de l'utilisation des données PNR (Passenger Name Record) dans le cadre de la lutte contre le terrorisme et les formes graves de criminalité lors du Conseil Justice et Affaires intérieures, lundi 11 avril 2011, à Luxembourg. Ces données, constituées à partir des informations fournies par les compagnies aériennes, comportent les noms, dates de voyage, et coordonnées des passagers, ainsi que des éléments sur les bagages. Elles sont utilisées par plusieurs États membres à des fins répressives mais leur exploitation n'est pas coordonnée à l'échelle de l'Union européenne.

Lire la suiteLire la suite
Gilles de Kerchove, coordinateur du contre-terrorisme, plaide pour que le secteur privé joue un plus grand rôle dans la sécurisation de l'UE

Gilles de Kerchove, coordinateur du contre-terrorisme de l'UE plaide pour un partenariat public privé renforcé pour aider à sécuriser le territoire européen et estime que certaines entreprises « devraient avoir accès à des données plus sensibles ». Il s'exprimait à l'occasion d'une conférence sur « un nouveau partenariat pour la sécurité européenne » organisé par SDA (Security&defence agenda) et EOS (european organisation for security), jeudi 10 février 2011 à Bruxelles. « Les autorités publiques devraient en faire plus pour identifier nos besoins en terme de recherche dans le domaine de la sécurité » car « les ministres de l'Intérieur, contrairement à ceux de la Défense, n'ont pas cette culture de la recherche ».

Lire la suiteLire la suite
États-Unis : une enquête du « Washington Post » éclaire l'évolution du renseignement intérieur depuis le 11 septembre 2001

« Neuf ans après les attaques terroristes de 2001, les États-Unis sont en train de créer un vaste système de renseignement pour rassembler des informations sur les citoyens, en utilisant le FBI, les polices locales, les services de sécurité intérieure, ou encore les enquêteurs militaires. » C'est ce qu'affirme « The Washington Post » dans une enquête parue le 20 décembre 2010. « Ce système, de loin le plus grand et le plus sophistiqué de l'histoire, rassemble, stocke et analyse des informations sur des milliers de citoyens et de résidents américains, dont la plupart ne sont accusés de rien », poursuit le journal. Selon le « Washington Post », le but du gouvernement est que « tous les États et les agences locales du pays fournissent des informations à Washington pour soutenir le travail du FBI, qui est en charge des enquêtes sur le terrorisme aux États-Unis ». Le journal a dénombré pas moins de 3 984 organisations qui y participent de près ou de loin dont « au moins 934 ont été créées après le 11 septembre ».

Lire la suiteLire la suite
États-Unis : la sécurité des aéroports est encore faillible, malgré son renforcement depuis le 11 septembre 2001

« Dans les jours suivant le 11 septembre, le gouvernement s'est précipité pour reconstruire un système de sécurité qui redonne confiance aux Américains pour reprendre l'avion », explique CBS dans un article paru le 17 octobre 2010. Le département de sécurité intérieure américain aurait ainsi dépensé plus de 40 milliards de dollars pour reconstruire le système de sécurité de l'aviation depuis les attaques de 2001, selon le « New York Times ». « Le congrès a enlevé la responsabilité de la sécurité de l'aviation à l'administration fédérale (FAA : Federal aviation administration) pour créer l'administration de la sécurité du transport (TSA), qui s'occupe également des contrôles de sécurité dans les autres types de transport ». Beaucoup du travail anciennement dévolu aux compagnies ou aux opérateurs privés est désormais effectué par du personnel fédéral.

Lire la suiteLire la suite