Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

« Nous sommes en phase de réflexion sur la gestion post-accidentelle des crises nucléaires » (André-Claude Lacoste, président de l'ASN)

« En France, nous sommes en phase de réflexion sur la gestion post-accidentelle des crises nucléaires », lance André-Claude Lacoste, président de l'ASN (Autorité de sûreté nucléaire), jeudi 5 mai 2011. Il s'exprimait lors d'une audition de l'Opecst (Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques) à l'Assemblée nationale, devant près de 250 personnes. Cette audition constitue le premier volet de l'étude de l'Office consacrée à « la sécurité nucléaire, la place de la filière et son avenir ». Un rapport d'étape sera rendu fin juin 2011. Parallèlement, l'ASN organise, jeudi 5 et vendredi 6 mai, un séminaire sur l'avancée de la construction de la doctrine nationale en matière de gestion des accidents nucléaires dans lequel s'intégrait l'audition de l'Opecst.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
L'Autorité de sûreté nucléaire fait le point sur les mesures de gestion des situations d'urgence dans son rapport annuel

Maîtriser l'urbanisation autour des installation nucléaires de base, protéger les populations, prendre en compte les retours d'expériences. Telles sont les préconisations de l'ASN (Autorité de sûreté nucléaire) dans le volet sur les situations d'urgence de son rapport annuel sur l'état de la sûreté nucléaire et de la radioprotection en France en 2010, remis au président de la République et présenté aux parlementaires le 30 mars 2011. « Le terme de situation d'urgence nucléaire s'applique aux événements pouvant conduire à une situation d'urgence radiologique sur une INB (une installation nucléaire de base) ou un transport de matières radioactives. Des situations d'urgence non radiologiques peuvent également survenir sur les INB », définit-elle.

Lire la suiteLire la suite
En situation de crise, « l'interdépendance des réseaux va désormais être prise en compte par Orsec »

« L'interdépendance des réseaux sociaux va être désormais prise en compte par Orsec (Organisation de la réponse de sécurité civile) » lors des crises, indique Emmanuel Vial, du bureau de l'alerte, de la planification et de la préparation aux crises de la DSC (direction de la sécurité civile) (AEF Sécurité globale n°254985). Il le signale dans la lettre d'information sur les risques et crises de l'Inhesj (Institut national des hautes études de la sécurité et de la justice), datée de février 2011. La DSC développe « une nouvelle doctrine qui dépasse la notion de crise 'électro-centrée' pour adopter une vision tenant compte de l'interdépendance des réseaux d'électricité, de télécommunications, d'eau potable, d'hydrocarbures et de gaz » afin d'éviter « le dysfonctionnement en cascade des réseaux ». Emmanuel Vial rappelle qu'en septembre 2009, le SGDSN (Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale) a publié le plan national de continuité électrique.

Lire la suiteLire la suite