Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

La DCSP fait un premier bilan de la réforme à partir des 10 000 gardes à vues intervenues depuis le 16 avril 2011

« Nous avons dénombré 10 000 gardes à vue entre le 16 avril et le 2 mai 2011. Sur ce total, 4 000 gardés à vue ont demandé la présence d'un avocat, soit 40 %. Il y a eu 3 500 entretiens de 30 minutes entre clients et avocats et ces derniers ont été présents au cours des auditions de leurs clients dans 2 500 procédures », annonce à AEF Sécurité globale le directeur central adjoint de la sécurité publique, Christian Loiseau (AEF Sécurité globale n°242718). Ces données n'incluent donc pas le ressort de Paris et de la petite couronne, qui dépendent de la Préfecture de police (AEF Sécurité globale n°242914). La DCSP a décompté 889 carences totales, c'est-à-dire des cas dans lesquels les avocats ont été sollicités mais ne se sont pas présentés. Même s'il juge qu'il est « un peu tôt pour tirer des conclusions », Christian Loiseau fait état d'une baisse de 5 à 6 % du nombre de gardes à vue par rapport à la même période l'année dernière. Il souligne que « seulement 45 % des mis en cause sont entendus sous le régime de la garde à vue », ce qui démontre que des auditions sans contraintes sont possibles selon lui.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 92 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Sécurité globale
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Loi de finances rectificative : 15 millions d'euros pour la mise en oeuvre de la réforme de la garde à vue

Le projet de loi de finances rectificative enregistré à l'Assemblée nationale le 11 mai 2011 prévoit l'ouverture de 10,5 millions d'euros en autorisations d'engagement et crédits de paiement pour le programme « police nationale », afin de « financer la mise en oeuvre de la loi du 14 avril 2011 relative à la garde à vue ». Pour la gendarmerie, la loi propose d'ouvrir 4,5 millions d'euros en crédits de paiement, afin de financer l'impact de la réforme. Le projet de loi précise que l'ouverture de crédits proposée permettra « un réaménagement des cellules de garde à vue ainsi que l'installation de détecteurs de métaux », mais également d' « équiper des salles » dédiées à la présence des avocats. Une partie des crédits supplémentaires ouvertes permettra également « d'installer des systèmes de visioconférence ».

Lire la suiteLire la suite

Sécurité publique

Aperçu de la dépêche Aperçu
Réforme de la garde à vue : le débat au Parlement a été « censuré », affirme Jean-Paul Garraud (secrétaire national de l'UMP à la justice)
Lire la suite

Sécurité publique

Aperçu de la dépêche Aperçu
Garde à vue : « À effectifs constants, les avocats ne peuvent absorber la surcharge de travail », affirme Maxime Cessieux (SAF)
Lire la suite

Sécurité publique

Aperçu de la dépêche Aperçu
Garde à vue : « Nous sommes dans une phase de vide juridique », affirme Virginie Valton (USM)
Lire la suite
Garde à vue : le report de l'intervention de l'avocat interviendra « dans des hypothèses rarissimes » (circulaire de la Chancellerie)

Le report de l'intervention de l'avocat en garde à vue a un « caractère nécessairement exceptionnel » et intervient « dans des hypothèses tout à fait rarissimes », indique la circulaire relative aux droits de la personne gardée à vue de la Direction des affaires criminelles et des grâces du ministère de la Justice du 15 avril 2011. Cette circulaire, dont AEF Sécurité globale a obtenu copie, fait suite aux arrêts de l'Assemblée plénière de la Cour de cassation du 15 avril 2011 qui entraînent l'application immédiate de la notification du droit au silence et de la présence effective de l'avocat lors des auditions (AEF Sécurité globale n°243074). La circulaire rappelle ainsi que, selon la jurisprudence de la Cour européenne des droits de l'homme et des arrêts de la Cour de cassation du 19 octobre 2010 (AEF Sécurité globale n°257713), « l'existence de raisons impérieuses tenant aux circonstances particulières de l'espèce peut justifier la restriction exceptionnelle de l'accès à un avocat dès le début de la garde à vue. Ces raisons impérieuses doivent être appréciées in concreto et non au regard de la seule qualification des faits ».

Lire la suiteLire la suite

Sécurité publique

Aperçu de la dépêche Aperçu
Plusieurs nominations à la DCSP, dont Christian Loiseau qui devient directeur central adjoint de la sécurité publique
Lire la suite