Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Bertrand Delanoë va demander la suspension de la réduction des moyens du Samu social devant le juge des référés

Bertrand Delanoë, maire (PS) de la ville de Paris, annonce à Benoist Apparu, secrétaire d'État au Logement, dans une lettre datée du 27 mai 2011, que « le département de Paris entend d'ores et déjà engager un recours à l'encontre [de la décision de réduire de 23 % les moyens du Samu social pour l'hébergement des familles en hôtel] et en demander la suspension devant le juge des référés ». La ville de Paris avait déjà fait part de son soutien au Samu social le 23 mai 2011 et avait, en conséquence, été appelé à « la responsabilité » par Benoist Apparu (AEF Habitat et Urbanisme n°240236). S'adressant au secrétaire d'État au Logement, Bertrand Delanoë réitère ses arguments : « Prétendre comme vous le faites que les fermetures d'hôtel peuvent être compensées par des sorties en logement, alors que l'État diminue dans le même temps de 20 millions d'euros sa contribution au logement social à Paris et qu'il manque déjà 13 000 places d'hébergement en Île-de-France, est une contrevérité d'autant plus cynique que votre décision conduira à remettre à la rue plusieurs centaines de familles. »

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 72 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Habitat / Urbanisme
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Hébergement d'urgence : Paris dénonce la baisse des moyens du Samu social quand B. Apparu appelle la ville à la « responsabilité »

La ville de Paris s'insurge, lundi 23 mai 2011, contre la réduction des moyens du Samu social pour l'hébergement de familles en hôtel, annoncée lors de son conseil d'administration du 20 mai. Elle estime que que cette mesure entraîne « une diminution de 3 000 nuitées/jour pour la fin de l'année 2011 ». D'après la mairie de Paris, au 6 avril 2011, le Samu Social de Paris prenait en charge 4 900 familles (15 800 personnes) en Île-de-France. Le budget 2011 fixé par l'État permettrait de financer globalement 7 100 nuitées/jour, contre 9 364 financées en 2010, soit une diminution de 24 %. Constatant la saturation des centres d'hébergement et le manque de 13 000 places en Île-de-France, la municipalité assure qu'elle « fera examiner toutes les voies de droit permettant [d'abroger cette décision] ».

Lire la suiteLire la suite
Expulsions de migrants tunisiens : Jeudi noir réclame une véritable politique d'hébergement et de logement des plus précaires

Le collectif Jeudi noir demande aux pouvoirs publics, jeudi 5 mai 2011, la mise en oeuvre d'« une véritable politique d'accueil, d'hébergement et de logement des plus précaires, quels qu'ils soient et d'où qu'ils viennent », en référence à l'inconditionnalité de l'accueil d'urgence (AEF Habitat et Urbanisme n°254455). Cet appel fait suite à l'expulsion, jugée « illégale » par Jeudi noir, de migrants tunisiens de l'immeuble appartenant à la ville de Paris, situé au 51, avenue Simon Bolivar (19e arrondissement), mercredi 4 mai 2011. La mairie a fait savoir le jour même que « ce lieu est reconnu comme dangereux et n'est nullement conçu pour servir d'hébergement. C'est pour cette raison que ce site, qui était affecté à des services techniques municipaux, a été vidé il y a plusieurs mois du fait des risques divers qu'il présente, notamment en cas d'incendie. »

Lire la suiteLire la suite
Hébergement : 20 % des personnes ayant sollicité le 115 ont entre 18 et 24 ans, selon une étude de la FNARS

« L'insuffisance de protection des jeunes sans abri est loin d'être une exception francilienne. » C'est le constat de l'étude de l'Observatoire national du 115 de la Fnars (fédération nationale des associations d'accueil et de réinsertion sociale) parue jeudi 21 avril 2011. « En 2010, 6 326 jeunes âgés de 18 à 24 ans ont sollicité le 115 dans 15 départements », soit 20 % de la population ayant eu recours à ce numéro vert national d'urgence sociale pour les sans abri dans ces mêmes départements (1). Dans ce cadre, 34,4 % des couples sans enfants et 33 % des femmes seules notamment sont âgées de 18 à 24 ans. La rupture familiale est la principale raison évoquée par ces jeunes pour expliquer leur sollicitation du 115 (26,4 %), suivie du départ du pays d'origine (7,6 %) puis celui du département d'origine (6,2 %).

Lire la suiteLire la suite
Hébergement : une instruction ministérielle précise la mise en place de référents personnels dans les SIAO

Préciser la fonction de référent personnel, élément constitutif des SIAO (services intégrés d'accueil et d'orientation), ainsi que son organisation. Tel est l'objectif de l'instruction ministérielle du 4 mars 2011, récemment publiée sur le site gouvernemental, circulaires.gouv.fr et adressée aux services déconcentrés par la délégation interministérielle pour l'hébergement et l'accès au logement des personnes sans abri ou mal logées, le MEDDTL (ministère de l'Écologie, de Développement Durable, des Transports et du Logement) ainsi que le ministère des Solidarités et de la Cohésion Sociale. La mise en oeuvre des référents s'inscrit dans la réforme de la politique d'hébergement et de logement lancée en novembre 2009 par Benoist Apparu, le secrétaire d'État au Logement (AEF Habitat et Urbanisme n°285971).

Lire la suiteLire la suite
Paris adopte un budget 2011 mettant la priorité sur le logement

Le conseil de Paris a adopté mardi 14 décembre 2010 son budget pour l'année 2011 d'un montant de 7,7 milliards d'euros (AEF Habitat et Urbanisme n°253434). La municipalité prévoit plus de 400 millions d'euros d'autorisations de programme et 360 millions d'euros de crédits de paiement en faveur du logement. Ces sommes doivent permettre de construire 6 000 logements supplémentaires afin d'atteindre dès 2014 le seuil de 20 % fixé par l'article 55 de la loi SRU.

Lire la suiteLire la suite
Hébergement : « Encore une fois, le gouvernement paraît méconnaître la loi », selon la Fnars

« Encore une fois, le gouvernement paraît méconnaître la loi qui impose d'accueillir toutes les personnes sans abri ou en détresse », déplore la Fnars (Fédération nationale des associations d'accueil et de réinsertion sociale), jeudi 9 décembre 2010. Elle réagit à la circulaire adressée par le Premier ministre aux préfets le 6 décembre (AEF Habitat et Urbanisme n°253566) selon laquelle : « Durant les périodes de grand froid, aucune demande de mise à l'abri ne doit être refusée par manque de places. Il vous appartient donc de mobiliser, à titre exceptionnel et temporaire, toutes les capacités d'accueil nécessaires et d‘être réactif tant dans leur ouverture et dans leur fermeture, en fonction des besoins et des conditions climatiques. »

Lire la suiteLire la suite