Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Décrochage en licence : l'efficacité des semestres « Rebond » testés à Bordeaux reste tributaire de la motivation des étudiants

Le semestre de remédiation, que les universités Bordeaux-I Sciences et technologie et Bordeaux-IV Montesquieu proposent depuis trois ans à des étudiants de licence pour rebondir, ne concerne pour l'instant que de petits effectifs (moins d'une centaine) et son efficacité reste grandement liée à la motivation des étudiants, constatent les promoteurs de cette formule dans les deux établissements. Ce semestre de remédiation est obligatoire à Bordeaux-I, facultatif à Bordeaux-IV. Les deux établissements sont partis du constat que la quasi totalité des étudiants qui ont moins de 8/20 au premier semestre obtiennent aussi moins de 8/20 au second et qu'il vaut donc mieux leur offrir une remise à niveau en S2 pour qu'ils soient mieux armés pour refaire leur première année, l'année suivante, ou tenter une autre formation. Il ne s'agit pas d'un S1 bis mais de consolider les acquis en termes de méthodologie, d'expression française et dans les savoirs fondamentaux : droit, économie générale, calcul à Bordeaux-IV ; MISMI (mathématiques, informatique, sciences des matériaux et de l'ingénieur) ou SVTE (sciences de la vie, de la terre et de l'environnement) à Bordeaux-I.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à découvrir