Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

RGPP : les syndicats appellent à un « rassemblement » le 21 juin au ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche

« Les organisations syndicales et associations de l'enseignement supérieur et de la recherche appellent les personnels à se rassembler le mardi 21 juin à quatorze heures devant le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche » à Paris, annoncent-elles vendredi 10 juin 2011. Les quinze organisations signataires de l'appel (1) demandent « l'abandon de la RGPP [révision générale des politiques publiques]. Elles indiquent que « les pétitions contre la RGPP seront remises à la ministre » (AEF n°241376), et « appellent leurs sections locales à tenir des initiatives en direction des pouvoirs publics ».

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 83 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Inra : la direction générale maintient son projet de « schéma directeur des fonctions support ». Les syndicats boycottent à nouveau le CTP

La direction générale de l'Inra (Institut national de la recherche agronomique) maintient le projet de « schéma directeur des fonctions support » à l'ordre du jour du CTP (comité technique paritaire), lundi 6 juin 2011 (AEF n°239586). Le comité se réunit sans la participation des représentants syndicaux, qui « exigent le retrait du projet » (AEF n°239582). Initialement convoqué le 26 mai, le CTP avait été reporté d'abord au 1er juin, puis au 6 juin, en raison de son boycott par les représentants du personnel (CGT, CFTC, SUD-Recherche-EPST et CFDT).

Lire la suiteLire la suite
Les syndicats demandent à rencontrer Valérie Pécresse sur la « résorption de la précarité » dans l'enseignement supérieur et la recherche

Une intersyndicale (1) demande à « rencontrer rapidement » Valérie Pécresse, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, pour lui « préciser [ses] demandes concernant la résorption de la précarité », dans un courrier qu'ils lui adressent jeudi 19 mai 2011. Les organisations syndicales attendent un « recensement exhaustif de la précarité » dans le secteur de l'enseignement supérieur et de la recherche, avec « identification des types d'emplois et des procédures nécessaires ». Elles demandent aussi le « maintien dans l'emploi jusqu'à des mesures de titularisation des actuels CDD et CDI », ainsi qu'un « plan de création des emplois de titulaires nécessaires à la résorption de toute la précarité et à sa non reconstitution ».

Lire la suiteLire la suite
Une intersyndicale lance une pétition « Non à la RGPP dans l'enseignement supérieur et la recherche »

Une intersyndicale (1) appelle à signer une pétition intitulée « Non à la RGPP [révision générale des politiques publiques] dans l'enseignement supérieur et la recherche », samedi 7 mai 2011. Le 9 mai, le texte recueille « 657 signatures électroniques enregistrées ». Les organisations syndicales « exigent » à travers cette pétition « l'arrêt des audits RGPP et l'abandon des restructurations liées à la RGPP dans tous les établissements d'enseignement supérieur et de recherche », ainsi que « le maintien de l'engagement gouvernemental au-delà de 2011 de ne supprimer aucun poste de fonctionnaire dans l'enseignement supérieur et la recherche ». Le texte demande également « la création de postes de fonctionnaires de toutes catégories pour titulariser les CDD et les CDI et répondre aux besoins ». Cette pétition s'inscrit dans une série d'actions de « résistance à la nouvelle étape de la RGPP » décidées le 21 avril par les syndicats (AEF n°242417).

Lire la suiteLire la suite
RGPP : les syndicats des organismes de recherche vont lancer « une pétition nationale » et envisagent « une semaine d'action »

Les organisations syndicales des organismes de recherche (1) annoncent plusieurs actions « pour organiser la résistance à la nouvelle étape de la RGPP (révision générale des politiques publiques) », mardi 26 avril 2011. Lors d'une réunion tenue le 21 avril 2011, elles ont « décidé de lancer une pétition nationale, en invitant à s'y associer l'ensemble des organisations de l'enseignement supérieur et de la recherche ». « Nous appellerons les personnels à la signer massivement », préviennent-elles. Les organisations proposent aussi « une semaine d'action du 23 mai au 1er juin, semaine dans laquelle se tiendront les comités techniques paritaires de l'Inserm (23 mai), de l'Inra (26 mai) et du CNRS (1er juin) ».

Lire la suiteLire la suite
« La précarité dans l'enseignement supérieur et la recherche publique est devenue une carrière » (étude intersyndicale)

« La précarité [dans l'enseignement supérieur et la recherche publique] est devenue une carrière », observe une étude rendue publique par une intersyndicale de l'enseignement supérieur et de la recherche (1), lundi 8 février 2010. Lancée en octobre 2009, elle se fonde sur l'exploitation d'un questionnaire en ligne, auquel 4 409 personnes ont répondu (AEF n°290684). L'enquête sera remise à Valérie Pécresse le 16 février, indique l'intersyndicale. « L'enchaînement de contrats de plus ou moins courts termes semble la règle pour l'ensemble des répondants », écrivent les auteurs. En effet, 57 % auraient déjà enchaîné au moins trois contrats, et 16 % en seraient au moins à six. Entre 6 et 8 % des ITA et Biatoss « ont une ancienneté supérieure à 10 ans dans l'emploi précaire ». Autre exemple : sur les 1 535 personnes ayant répondu à l'enquête, « seulement un dixième n'a connu qu'un seul contrat au cours des cinq dernières années ».

Lire la suiteLire la suite