Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Protection sociale| Dépêche n°237136

Roselyne Bachelot confie à Bérengère Poletti une mission sur le secteur des services à domicile

« J'ai reçu hier la députée Bérengère Poletti [UMP, Ardennes] (…) pour qu'elle m'aide à définir les modalités concrètes d'intervention des services à domicile afin de permettre leur retour à l'équilibre et qu'elle définisse les grandes orientations qui devront guider nos travaux afin de mieux préparer le secteur aux défis du vieillissement ». C'est ce qu'indique la ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale, Roselyne Bachelot, intervenant, jeudi 30 juin 2011, dans le cadre de l'Assemblée générale de l'association UNA qui se présente aujourd'hui comme le premier réseau de l'intervention à domicile en France et en Outremer. Par ailleurs, la ministre indique que le gouvernement procédera à « un bilan des mesures votées dans l'article 200 de la loi de finances pour 2011 » (qui remet en cause le régime d'exonération de charges patronales institué, en juillet 2005, par la loi sur le développement des services à la personne et que les associations du secteur de l'aide à domicile dénoncent comme étant une difficulté supplémentaire). « Ces mesures répondaient à un souci de ramener dans des proportions plus raisonnables les aides importantes versées au secteur des services à la personne. Nous devons néanmoins analyser les conséquences de ces mesures dont le cadrage global était pertinent par ailleurs » précise la ministre.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 85 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Rapport Igas sur les services d'aide à domicile : les principaux acteurs du secteur y voient une « confirmation » de leur diagnostic

Le rapport commandé au début de l'année 2010 par le gouvernement sur les questions de tarification et de solvabilisation des services d'aide à domicile en direction des publics fragiles « confirme le diagnostic posé par le collectif » de l'aide et du soin à domicile (qui regroupe les 16 principaux acteurs du secteur), à savoir la nécessité de revoir le système de financement du secteur. C'est ce qu'estime le collectif qui réagit à la publication ce mardi 25 janvier 2011 du rapport conjoint de l'Igas et de l'IGF remis au gouvernement en octobre 2010. Il saisit cette occasion pour réclamer à nouveau une réforme du système de financement et de tarification de l'aide à domicile qui prenne en compte « l'accès équitable à l'aide à domicile sur l'ensemble du territoire, particulièrement pour les publics fragiles », « une politique de prévention pour retarder le plus possible la perte d'autonomie », « les coûts liés aux conditions d'intervention », « la qualification et la professionnalisation des salariés et la lutte contre la précarisation des emplois » et enfin « une régulation contractualisée pluriannuelle entre les structures et les financeurs publics ».

Lire la suiteLire la suite
Pascal Champvert (AD-PA) propose de mobiliser les crédits CNSA non consommés sur un fonds d'urgence aux services d'aide à domicile

Le président de l'AD-PA, Pascal Champvert compte proposer demain, mardi 30 mars 2010, date à laquelle se tient une réunion du conseil de la CNSA, la mobilisation des crédits 2009 non consommés de la Caisse pour constituer le fonds d'urgence réclamé depuis fin décembre 2009 par un collectif d'associations du secteur de l'aide et des soins à domicile (AEF n°278976). Ainsi, 530 millions d'euros n'auraient pas été dépensés à fin 2009 par la CNSA, selon le président de l'AD-PA, une somme sur laquelle les pouvoirs publics auraient déjà prévu de prélever « 200 millions pour faire de l'aide à l'investissement et diminuer les déficits de l'assurance maladie », suivant en cela les préconisations d'un rapport de l'Igas et de l'IGF qui n'a pas été rendu public. Pascal Champvert compte donc proposer demain matin d'attribuer les 330 millions d'euros restant « aux personnes âgés par le biais de crédits donnés aux départements via l'APA et la PCH» et en augmentant « de 1,5 % à 2 % les budgets des établissements et des services à domicile ». Le président de l'AD-PA s'exprime dans le cadre d'une conférence de presse organisée ce lundi 29 mars 2009 par l'AD-PA et la Fnapaef à l'occasion du 9e congrès national des professionnels de la gériatrie.

Lire la suiteLire la suite
La CNSA accorde 1,2 million d'euros à la Croix-Rouge française pour soutenir le développement de ses services d'aide à domicile

Dans le cadre d'une convention de deux ans entre la CNSA, la DGCS et la Croix-Rouge, « la CNSA verse 1 202 301 euros à la Croix-Rouge française pour soutenir le développement de ses services d'aide à domicile destinés aux personnes âgées et aux personnes handicapées et accompagner la démarche qualité qu'ils ont engagée » indique la Caisse ce jeudi 18 mars 2010. Aujourd'hui, près de 65 000 personnes en perte d'autonomie (personnes âgées, handicapées ou malades) bénéficient de l'aide Domicile de la Croix-Rouge. La CNSA disposait d'un budget de 77,9 millions d'euros en 2009 pour accompagner la modernisation et la professionnalisation du secteur de l'aide à domicile.

Lire la suiteLire la suite
Nora Berra lance trois axes de travail sur les services d'aide à domicile. L'AD-PA réclame un « plan d'urgence »

La secrétaire d'État aux Aînés, Nora Berra, a rencontré, jeudi 11 février 2010, les fédérations du secteur médico-social pour un bilan d'étape. Elle a rappelé à cette occasion qu'elle est « attentive à la situation financière des services d'aide à domicile », qui rencontrent des difficultés financières. Pour y pallier, trois axe de travail ont été lancés : « une mission d'inspection sur le financement et la tarification » de ces services ; « un groupe de travail animé par la DGCS qui a pour objectif d'établir un état des lieux de l'offre de service, des profils et des besoins des personnes aidées et des pratiques des départements en termes d'autorisation et de tarification » ; enfin « un groupe de travail conduit par la CNSA sur le contenu qualitatif des plans d'aides ». Cette proposition est insuffisante pour l'AD-PA, qui a réagi à l'issue de cette rencontre pour réclamer un « plan d'urgence ». « Nora Berra lance un travail de fond avec lequel nous sommes d'accord, explique le président de l'AD-PA Pascal Champvert. Mais les cessations d'activité et les liquidations judiciaires se multiplient. Et les usagers sont en train d'en souffrir ».

Lire la suiteLire la suite
Services à la personne: en quinze ans, le nombre d'aides à domicile auprès de personnes âgées ou dépendantes a été multiplié par trois

"Entre 1993 et 2006, le nombre de salariés qui travaillent à titre principal dans le secteur des services à la personne a doublé. Les métiers d'assistante maternelle et d'aide à domicile auprès de personnes âgées ou dépendantes ont connu les plus fortes progressions, avec un nombre de salariés multiplié par 2,2 et 3 respectivement", indique l'Insee (Institut national de la statistique et des études économiques) dans l'édition 2008 des "salaires en France", publié jeudi 4 novembre 2008 (L'AEF n°307490) et dont l'un des dossiers est consacré aux salariés travaillant au service des particuliers-employeurs. L'Insee "exploite depuis peu les déclarations des particuliers-employeurs", ce qui permet "pour la première fois de connaître le revenu salarial des salariés qu'ils emploient". En 2006, le 1,6 million de salariés ayant travaillé pour le compte de particuliers-employeurs "ont touché en moyenne 6 900 euros net pour l'ensemble de leurs emplois", y compris lorsqu'ils ne travaillent pas uniquement pour un particulier, ce qui est le cas pour près de la moitié d'entre eux.

Lire la suiteLire la suite