Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Le nouveau système de concertation de la gendarmerie a permis d'éviter une crise comparable à 1989 et 2001 (François-Xavier Camacho)

« Alors que les témoins d'ambiance étaient 'au rouge vif' aussi bien dans les rangs de la gendarmerie mobile que de la gendarmerie départementale qui soutenaient cette dernière, le directeur général a réuni le 4 février 2011 la toute nouvelle chaîne de concertation de la gendarmerie mobile », révèle le maréchal des logis chef François-Xavier Camacho, référent auprès du DGGN (directeur général de la gendarmerie nationale). Dans un entretien accordé à AEF Sécurité globale, il présente la nouvelle chaîne de concertation de la gendarmerie, créée en juillet 2010, et souligne son rôle après l'annonce de la fermeture de l'escadron de gendarmerie mobile de Rennes en janvier 2011 (AEF Sécurité globale n°249220). Lors de cette rencontre avec le général Jacques Mignaux, la concertation a en effet permis de trouver « des mesures concrètes et apaisantes, alors que, sans ce dialogue, cela aurait pu aboutir à une crise comparable à celles de 1989 ou de 2001 ».

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Les effectifs des CRS et des escadrons de gendarmerie mobile sont réduits « dans les mêmes proportions » (Brice Hortefeux)

« Les forces mobiles sont amenées à évoluer en raison d'une forte contrainte budgétaire, du transfert de la garde des CRA (centres de rétention administrative) à la police aux frontières et de la baisse des besoins en maintien de l'ordre enregistrée en France ces dernières années », affirme Brice Hortefeux lors d'un déplacement au fort de Nogent, dans le Val-de-Marne pour s'entretenir avec le personnel de l'escadron de gendarmerie 34/7 de Troyes, intervenu dans la soirée mardi 15 février 2011 et dont la retranscription a été mise en ligne le 21 février. « Pour être efficace, une force doit s'adapter aux réalités du terrain », ajoute le ministre de l'Intérieur. Il assure « respecter à la fois l'équilibre entre les différentes forces mobiles et l'identité propre de chacune d'elles », en réduisant « dans les mêmes proportions les effectifs des compagnies républicaines de sécurité et des escadrons de gendarmerie mobile », une diminution « d'environ 10 % des effectifs », et en « adaptant les méthodes de réduction des effectifs aux spécificités de chaque force ».

Lire la suiteLire la suite
L'Union du personnel en retraite de la gendarmerie et « L'Essor » demandent un « moratoire des suppressions d'escadrons »

L'UNPRG (Union nationale du personnel en retraite de la gendarmerie) et le journal « L'Essor de la gendarmerie nationale » demandent un « moratoire sur la suppression de tout escadron de gendarmerie mobile » après la décision du ministère de l'Intérieur de maintenir deux compagnies de CRS, mardi 1er février 2011 (AEF Sécurité globale n°249418). L'UNPRG et « L'Essor » rappellent que « depuis le 1er septembre 2010 huit escadrons de gendarmerie mobile ont été supprimés à Besançon, Dijon, Strasbourg, Toulouse, Mont-de-Marsan, Saint-Malo, Satory et Melun » et indiquent que ces suppressions, « ainsi que celles de brigades territoriales, se sont effectuées dans un silence assourdissant ». Ils précisent également que « la disparition de l'escadron de Narbonne est en cours » et affirment que « six autres sont programmés pour être rayés des effectifs en 2011 », dont ceux de Nantes et Rennes (AEF Sécurité globale n°249488) .

Lire la suiteLire la suite
Gendarmerie : « importante évolution » des instances de représentation et de participation (colonel Jean-Jacques Taché)

La « pierre angulaire » de l'intégration de la gendarmerie au sein du ministère de l'Intérieur. C'est ainsi que le colonel Jean-Jacques Taché décrit l' arrêté du 23 juillet 2010 qui modifie les instances de représentation et de participation de la gendarmerie. « Il ne s'agit pas d'une révolution mais d'une importante évolution », souligne Jean-Jacques Taché, chargé par le directeur général de la gendarmerie nationale de mettre en place le nouveau système.

Lire la suiteLire la suite