Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Emmanuel Zemmour (Unef) : « Notre priorité est d'obtenir des mesures contre la précarité étudiante dès la rentrée »

« Avec la hausse des frais d'inscription (AEF n°236779), des tarifs de la sécurité sociale obligatoire (AEF n°238733) et au vu de l'insuffisance du système d'aides sociales, les étudiants s'apprêtent à vivre une rentrée particulièrement difficile. Au-delà du versement intégral du 10e mois de bourse promis par Valérie Pécresse (AEF n°269695), ils ne pourront pas attendre les résultats des élections présidentielles pour obtenir des réponses, en particulier concernant l'augmentation du nombre et du montant des bourses », estime Emmanuel Zemmour, nouveau président de l'Unef (AEF n°243413), dans un entretien accordé à AEF (1). « Nous attendons de voir les premières décisions du nouveau ministre de l'Enseignement supérieur, dont on ne sait toujours pas s'il sera le Wauquiez du rapport de 2006 contre la précarité étudiante (AEF n°394745), ou le Wauquiez qui fustigeait les prétendus assistés du RSA il y a quelques mois », dit-il aussi. Le président de l'Unef explique qu'il souhaite mettre deux sujets en haut de l'agenda des candidats aux présidentielles : « l'allocation autonomie et l'emploi des jeunes ». Enfin, il revient sur la réforme en cours de la licence, sur l'émergence des PRES, sur les résultats des idex et sur la stratégie de l'Unef sous la mandature de Valérie Pécresse.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Droits d'inscription 2011-2012 : +1,7 % en licence, +3,4 % en master, +3,6 % en doctorat

En taux plein, les droits de scolarité passeraient de 174 à 177 euros en licence (+1,7 %), de 237 à 245 euros (+3,4 %) en master et de 359 à 372 euros (+3,6 %) en doctorat, à la rentrée 2011, indique une circulaire datée du 1er juillet 2011, adressée par le Dgesip, Patrick Hetzel, aux présidents et directeurs des établissements publics d'enseignement supérieur, dont AEF a eu copie. La circulaire précise que l'arrêté est « en cours de signature ».

Lire la suiteLire la suite
Le projet d'arrêté sur la licence présenté au comité de suivi licence le 6 juillet 2011

Patrick Hetzel, Dgesip, doit présenter mercredi 6 juillet 2011 le projet d'arrêté sur la licence au comité de suivi licence, dont les grandes orientations ont été dévoilées par Valérie Pécresse le 22 juin (AEF n°237893). Le texte, dont AEF a eu copie, doit être soumis aux membres du Cneser (Conseil national de l'enseignement supérieur et de la recherche) qui se réunira lundi 11 juillet. Cet arrêté doit notamment abroger l'arrêté du 23 avril 2002 sur les études universitaires conduisant au grade de licence (AEF n°435704). « La mise en œuvre de ces grandes orientations et des référentiels sera progressive » à partir de la rentrée 2012, indiquait le MESR le 22 juin. L'ancienne ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche avait installé le 7 février 2011 un comité d'orientation chargé de proposer les fondements d'une « nouvelle licence » pour en faire « un diplôme de référence pour l'emploi et pour la poursuite d'études » (AEF n°248795 et AEF n°248808).

Lire la suiteLire la suite