Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Protection sociale| Dépêche n°235462

Politique familiale : l'UMP propose de fractionner le congé parental pendant les 15 premières années de l'enfant

Donner la possibilité de fractionner le congé parental pendant les 15 premières années de l'enfant, créer un compte épargne temps familial, assouplir les conditions de recrutement du personnel de la petite enfance, faciliter le recours aux assistantes maternelles et soutenir la création des maisons d'assistants maternels, familialiser la CSG et l'ISF ou encore créer une carte sociale sécurisée. Ces mesures font partie de la trentaine de propositions d'un groupe de travail de l'UMP animé par les députés Hervé Mariton (UMP, Drôme) et Anne Grommerch (UMP, Moselle) dont les travaux ont abouti à la publication d'un rapport d'une trentaine de pages, le 13 juillet 2011.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 90 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Politique familiale : Terra Nova suggère de créer un service public de la petite enfance et de réorienter les moyens vers les plus modestes

« Promouvoir des congés mieux partagés et mieux rémunérés lors de l'arrivée d'un enfant, développer l'offre d'accueil des jeunes enfants, faciliter l'accès des familles à cette offre d'accueil par la mise en place d'un service public de la petite enfance et aider davantage les familles les plus modestes ». Telles sont les principales orientations proposées par le think-tank Terra Nova (1) dans un rapport publié lundi 18 juillet 2011 qui propose un état des lieux et des propositions de « rénovation » de la politique familiale française. Partant du constat de la politique familiale développée en France - environ 5 % du PIB, soit autour de 100 milliards d'euros (1) - « aide plus les familles aisées que les familles modestes » en raison de l'importance des aides fiscales (qui par nature ne favorisent que les foyers qui paient des impôts), Terra Nova fait 24 propositions pour faciliter l'accueil du jeune enfant, améliorer l'équité des transferts et renforcer le soutien à la parentalité.

Lire la suiteLire la suite
Politique familiale : le Haut conseil de la famille suggère de renforcer les aides sur les plus modestes

Un effort supplémentaire pour l'articulation entre vie familiale et vie professionnelle, une meilleure compensation des charges de famille, un renforcement de l'accompagnement des familles et du soutien à la fonction parentale et un soutien accru aux jeunes adultes : tels sont les quatre axes d'investissement en direction des familles que préconise le HCF dans un avis rendu ce jeudi 28 avril 2011, au terme de plusieurs mois de réflexions sur l'architecture d'ensemble de la politique familiale et de ses évolutions souhaitables pour les quinze prochaines années. Toutefois, l'avis ne permet pas de dégager de consensus sur les moyens à mobiliser pour parvenir aux objectifs précédemment cités : certains membres refusent de prendre acte d'un redéploiement des moyens pour les cibler sur des publics particuliers, ce qui reviendrait à faire baisser des droits pou en créer ou en renforcer d'autres.

Lire la suiteLire la suite
Politique familiale : le HCF entame l'examen d'une note de synthèse sur les pistes d'évolution des aides publiques

Le Haut conseil de la famille a commencé à examiner ce jeudi 10 février 2011 une note de synthèse sur l'architecture des aides aux familles afin, notamment, d'explorer les évolutions possibles ou souhaitables pour les 15 prochaines années. Les membres du HCF n'ont discuté au cours de la séance d'aujourd'hui que la première partie de ce document (qui en comporte trois), laquelle fait le bilan des avantages et inconvénients du statut quo en matière de politique familiale. Ils devraient consacrer une à deux séances de plus à l'examen de cette note de 60 pages mais il semble peu probable au vu des divergences qui existent parmi ses membres qu'un avis consensuel se dégage des prochains débats. Au mieux, le Haut conseil pourrait mettre en évidence quelques pistes de réforme possibles. La suite du document explore en effet « les pistes d'orientation souhaitables des investissements en direction des familles », ainsi que « les pistes de ressources mobilisables pour une amélioration du système ». Il s'agit à travers ce travail prospectif d'éclairer « les objectifs de la politique familiale, leurs possibilités de conciliation et de hiérarchisation » et d'évaluer « l'adéquation de l'architecture existante des aides aux familles à ces objectifs, les principales évolutions envisageables pour mieux les remplir, et les conséquences de ces évolutions pour les familles ».

Lire la suiteLire la suite
Michel Chauvière analyse le rôle des lobbies dans la politique familiale (« Informations sociales » n°157)

Quelle est l'influence du mouvement familial sur la définition et le cours des politiques familiales en France ? Est-elle déterminante ou insignifiante ? C'est à cette question que se propose de répondre le sociologue Michel Chauvière dans un article publié dans le dernier numéro d' « Informations sociales » (n°157 - janvier-février 2010). Si la France « se caractérise en Europe par une politique familiale des plus explicites, dont les niveaux sont estimés comme globalement généreux et qui est peut-être même l'une des mieux assumées », c'est notamment le résultat (mais pas seulement) du « lobbying officiel des mouvements et des unions » familiales, confirme Michel Chauvière, en rappelant que ce lobbying constitue « l'une des pièces maîtresses d'un vaste réseau institutionnel » résistant « assez bien » jusqu'à ce jour à l'usure du temps. Ce lobby perdure donc, « même s'il recrute moins et si la présidence Sarkozy semble, pour l'heure, en faire beaucoup moins cas que ses prédécesseurs ».

Lire la suiteLire la suite