Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Ayse Ceyhan et Pierre Piazza publient un ouvrage sur l'essor de la biométrie et ses enjeux

« Le développement de modes d'identification à distance tient un rôle déterminant dans l'affermissement de l'État moderne », rappellent dans l'introduction de l'ouvrage collectif « L'identification biométrique » Ayse Ceyhan, maître de conférences à Sciences Po Paris, spécialiste des technologies de sécurité et Pierre Piazza, maître de conférences à l'Université de Cergy-Pontoise, rattaché au Cesdip (Centre de recherche sociologique sur le droit et les institutions pénales). La codification de l'identification des individus « donne à voir des modalités d'intervention de l'État qui renseignent sur les exigences guidant son action et sur la spécificité de sa trajectoire, mais aussi les voies particulières qu'emprunte la consolidation de son pouvoir », expliquent-ils.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 96 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Sécurité globale
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Carte d'identité électronique : les sénateurs adoptent le texte mais refusent de permettre l'identification d'un citoyen par ses empreintes

« Cette proposition de loi renforcera la sécurité des titres d'identité, améliorera la qualité des services publics et économisera trois milliards d'euros. C'est un texte utile », déclare le ministre de l'Intérieur, Claude Guéant, mardi 31 mai 2011. Il intervenait en ouverture de la discussion en première lecture au Sénat de la proposition de loi relative à la protection de l'identité (AEF Sécurité globale n°243037 et n°242758), à l'issue de laquelle le texte est validé par les parlementaires après l'adoption de plusieurs amendements proposés par le gouvernement et le rapporteur. « Notre objectif est d'assurer la protection de l'identité de nos concitoyens […]. Vous proposez des solutions, avec une carte d'identité comportant deux puces : l'une, régalienne, correspondant à une base centrale ; l'autre, facultative, pour faciliter les échanges dématérialisés », décrit le ministre. Avec la première, « l'identification biométrique se fait à coup sûr. Nous pourrons ainsi lutter contre la falsification de titre, contre la délivrance de plusieurs cartes à une seule personne. »

Lire la suiteLire la suite
Biométrie : la Cnil autorise la reconnaissance des empreintes digitales pour permettre l'accès aux ordinateurs portables professionnels

« La gestion du contrôle de l'accès à un poste informatique portable peut s'effectuer grâce à la mise en oeuvre d'un traitement automatisé de données à caractère personnel reposant sur l'utilisation d'un dispositif de reconnaissance des empreintes digitales », constate la Cnil dans une délibération du 10 mars 2011 publiée au Journal Officiel, jeudi 31 mars 2011 (AEF Sécurité globale n°244500). Face à cette possibilité nouvelle, la Cnil décide que les organismes qui effectueront des demandes « comportant un engagement de conformité pour leurs traitements de données à caractère personnel » pourront être « autorisés à mettre en oeuvre » cette procédure.

Lire la suiteLire la suite
La Cnil, qui se prononcera sur le projet de CNIE, regrette l'absence d'évaluation indépendante de la biométrie (Sophie Vulliet-Tavernier)

« Nous considérons que les données biométriques ne sont pas des données comme les autres, car elles proviennent du corps humain », déclare Sophie Vulliet-Tavernier, directrice des études, de l'innovation et de la prospective à la Cnil, mardi 8 mars 2011 à Paris. Elle intervenait lors d'une conférence intitulée « Carte nationale d'identité électronique : quelle carte ? Pour quels services ? » organisée par le club Idem et animée par son responsable Charles Copin, (AEF Sécurité globale n°246260). Dans le cadre de la proposition de loi visant à créer une CNIE (carte nationale d'identité électronique, (AEF Sécurité globale n°249767), la Cnil aura à se prononcer sur l'opportunité de l'insertion de données biométriques sur la puce électronique du document, ainsi que sur la création d'un fichier national regroupant ces données. Ces deux mesures sont envisagées par la proposition de loi. Bien que l'autorité indépendante n'ait pas encore adopté de position officielle quant à ce projet, Sophie Vulliet-Tavernier livre des « éléments d'appréciation basés sur la doctrine de la Cnil et sur sa position relative au passeport électronique ». Elle salue le fait « que ce soit le Parlement qui débatte de cette question qui, selon nous, relève bien de la loi »

Lire la suiteLire la suite