Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Entre 1997 et 2002 le nombre de personnels travaillant au sein de la police a progressé de 13 994, selon Jean-Jacques Urvoas

« Si on se limite aux policiers (tous corps confondus), le gouvernement de Lionel Jospin a créé 2 525 postes de policiers et si l'on retient l'ensemble des personnels travaillant au sein de la police nationale, la progression est de 13 994 », assure le secrétaire national du Parti socialiste chargé de la sécurité, Jean-Jacques Urvoas, mardi 30 août 2011. Le député du Finistère réagit aux propos tenus par Claude Guéant lors de son déplacement à Marseille lundi. Le ministre de l'Intérieur avait affirmé que « Martine Aubry [s'était illustrée] par l'introduction des 35 heures, ce qui a abouti, dans la police, à l'équivalent de 8 000 suppressions de postes, sans que le gouvernement songe à compenser cette perte par quoi que ce soit » (AEF Sécurité globale n°234103).

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 68 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Sécurité globale
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Marseille : « Des mesures de court terme ne remplacent pas une stratégie durable de lutte contre l'insécurité », selon le Modem

À Marseille, « des mesures de court terme ne remplacent pas une stratégie durable de lutte contre l'insécurité », indique Olivier Henno, chargé des questions relatives à la sécurité au sein du « shadow cabinet » de François Bayrou, lundi 29 août 2011. Il réagit ainsi à la prise de fonction d'Alain Gardère comme préfet délégué à la sécurité et à la défense (AEF Sécurité globale n°234103). « Le remplacement du préfet à Marseille par le ministre de l'Intérieur comme solution aux problèmes de sécurité dans la cité phocéenne est un nouveau constat d'échec pour le gouvernement », estime Olivier Henno. Et d'ajouter : « La valse des hauts fonctionnaires ou les primes en fonction de résultats obtenus ne peuvent résoudre les difficultés des policiers et de l'ensemble de nos concitoyens. Ils ne sont qu'un 'cache misère' des erreurs de la politique de sécurité. »

Lire la suiteLire la suite
Marseille : 166 policiers et deux compagnies républicaines de sécurité supplémentaires avant la fin septembre (Claude Guéant)

Une « situation qui n'est plus acceptable » et demande des « réponses vigoureuses ». C'est en ces termes que Claude Guéant justifie l'annonce d'effectifs supplémentaires à Marseille et la nomination, au poste de préfet délégué à la sécurité et à la défense, d'Alain Gardère. Le ministre de l'Intérieur s'exprimait dans le cadre d'un déplacement dans le chef-lieu des Bouches-du-Rhône destiné à installer son ancien directeur adjoint de cabinet dans ses nouvelles fonctions, lundi 29 août 2011. « Marseille a connu une aggravation de l'insécurité depuis un an environ », indique-t-il lors d'une conférence de presse. Échanges de coups de feux, vols et « petite délinquance » nécessitent une « rénovation des méthodes de travail et un nouveau souffle. C'est pour cela que j'ai suggéré au président de la République de nommer Alain Gardère au poste de préfet délégué à la sécurité auprès du préfet de région Provence-Alpes-Côte-d'Azur. » Le ministre de l'Intérieur pointe l'un des axes de travail du nouveau préfet délégué : « Un effort particulier doit être effectué pour que la présence des policiers et gendarmes sur la voie publique soit accrue », exige-t-il.

Lire la suiteLire la suite
Marseille : le renforcement des effectifs de polices nationale et municipale annoncé lors d'une réunion sur la sécurité

« Renforcer les moyens de la police nationale à Marseille », « étendre le dispositif de vidéoprotection » ou encore « recruter 100 policiers municipaux d'ici à 2012. » Telles sont les annonces faites à l'issue d'une réunion informelle des conseillers municipaux de Marseille consacrée à la sécurité, lundi 30 mai 2011, et dévoilées dans un communiqué commun de Jean-Claude Gaudin, sénateur-maire (UMP) de Marseille, Hugues Parant, préfet de la région Paca, et Jacques Dallest, procureur de la République de Marseille. « Tous les acteurs ont tenu à souligner l'importance des efforts des forces de police et de la justice pour lutter contre la délinquance et assurer la sécurité. Néanmoins, ils ont également demandé le renforcement des moyens, de l'organisation et de la coordination de la lutte contre la délinquance », précisent-ils. Jean-Claude Gaudin souligne que « si la sécurité est une compétence première de l'État, toutes les institutions publiques, et en particulier la mairie, sont aujourd'hui parties prenantes de la coproduction de la politique de sécurité ».

Lire la suiteLire la suite