Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Audit nucléaire de l'ASN : Areva et le CEA refusent d'intégrer aux inspections les représentants de la société civile

Areva et le CEA refusent que des membres du HCTISN (Haut Comité pour la transparence et l'information sur la sécurité nucléaire) et des CLI (commissions locales d'information) participent en tant qu'observateurs aux inspections menées par l'ASN (Autorité de sûreté nucléaire) dans le cadre de l'audit sur la sûreté des installations nucléaires française, lancé début mai 2011 à la suite de l'accident de Fukushima (L'AEF n°241430). Seul EDF accepte la présence de ces représentants de la société civile. « Cela va à l'encontre de la transparence. Areva et le CEA travaillent encore comme si rien ne s'était passé et que les gens n'avaient pas été ébranlés par ce qui s'est passé au Japon », réagit auprès d'AEF Gilles Compagnat, représentant de la CFDT au HCTISN, mardi 30 août 2011.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 86 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Développement durable
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Nucléaire : le HCTISN évoque le futur audit, l'information du public et la gestion de crise lors d'une réunion extraordinaire

Un groupe de travail relatif à l'audit du parc nucléaire français annoncé par le Premier ministre (L'AEF n°245060) va être créé au sein du HCTISN (Haut Comité pour la transparence et l'information sur la sécurité nucléaire), indiquent, vendredi 25 mars 2011 à AEF, plusieurs membres du Haut Comité qui s'est réuni la veille. Cette réunion extraordinaire a été consacrée aux accidents nucléaires de plusieurs réacteurs de la centrale de Fukushima (Japon), dont la « situation évolue peu et reste très précaire » selon l'ASN (L'AEF n°245014). Les membres de l'institution, issus de l'industrie nucléaire, du monde associatif, syndical et politique (1), ont évoqué lors de cette réunion les questions de l'audit - auquel le HCTISN doit « contribuer à toutes les étapes » selon la lettre de saisine de François Fillon - de la gestion de crise, et de la « transparence » des pouvoirs publics français.

Lire la suiteLire la suite
Fukushima : le Premier ministre saisit officiellement l'ASN pour auditer le parc nucléaire français

Le Premier ministre « demande » à l'ASN (Autorité de sûreté nucléaire) de « réaliser une étude de la sûreté des installations nucléaires, en priorité les centrales nucléaires, au regard de l'accident en cours dans la centrale de Fukushima », dans une lettre de saisine datée de mercredi 23 mars 2011, rendue publique jeudi 24 mars. La centrale nucléaire japonaise connaît plusieurs accidents nucléaires depuis qu'un séisme et un tsunami ont touché l'île, vendredi 11 mars, ce qui a entraîné un débat en France sur l'énergie nucléaire. « Cet audit portera sur cinq points : les risques d'inondation, de séisme, de perte des alimentations électriques et de perte du refroidissement, ainsi que la gestion opérationnelle des situations accidentelles », précise le Premier ministre.

Lire la suiteLire la suite
Fukushima : le Haut Comité français pour la transparence et l'information sur la sécurité nucléaire se réunit le 24 mars 2011

Le HCTISN (Haut Comité pour la transparence et l'information sur la sécurité nucléaire), instance française, se réunit jeudi 24 mars 2011, en réunion plénière extraordinaire, afin d'échanger sur les accidents nucléaires de Fukushima (Japon) qui font suite au séisme et au tsunami qui ont touché le pays le 11 mars dernier (L'AEF n°245429). « Conformément à sa vocation, le Haut comité s'attachera à ce que les enseignements qui seront tirés de ces événements fassent l'objet de la plus grande transparence », indique l'institution sur son site internet. Cette « instance d'information, de concertation et de débat sur les risques liés aux activités nucléaires et l'impact de ces activités sur la santé des personnes, sur l'environnement et sur la sécurité nucléaire » est présidée par l'ancien sénateur UMP Henri Revol (Côte-d'Or), ingénieur des Arts et métiers et de l'INSTN (Institut national des sciences et techniques nucléaires).

Lire la suiteLire la suite