Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

La CGT « exige » de l'État une « véritable politique publique » en matière de droit au logement pour tous

« La CGT entend prendre toute sa place dans [le] combat pour le droit au logement pour tous, facteur d'égalité, de justice », fait savoir la confédération mercredi 31 août 2011. Elle « exige de l'État une véritable politique publique en la matière, des moyens humains et financiers pour garantir le vivre ensemble ». Citant l'étude récente de l'Insee sur le niveau de vie des français (1), la CGT affirme que « la pauvreté gagne du terrain » et que « le droit au logement, le droit à l'accueil et l'hébergement ne sont pas épargnés ». Elle rappelle ainsi la « réduction de 30 % du budget dédié à l'hébergement d'urgence, et ce en continuant de restreindre l'accès au logement » et celle « de 10 à 25 % [des] budgets des CHRS (Centres d'hébergement et de réinsertion sociale) » qui « entraîne la fermeture de CHRS et en prive d'autres des moyens d'accompagner les personnes hébergées vers la réinsertion. Déjà aujourd'hui, près de 700 000 personnes sont sans domicile personnel dont plus de 100 000 personnes à la rue ».

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 83 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Habitat / Urbanisme
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Mal-logement : le DAL réclame « un plan d'urgence, le respect et l'application des lois »

Un hébergement immédiat, sans condition, décent et durable pour toute personne à la rue ; un programme de rattrapage sur six mois pour les 20 000 personnes prioritaires au titre du Dalo non relogées en Île-de-France ; un grand plan de mise à disposition ou réquisition de logements et bureaux vacants et l'arrêt immédiat des expulsions sans relogement. C'est ce que demande l'assocation DAL (Droit au logement), jeudi 11 août 2011, à la suite de l'interpellation, dans la nuit de mercredi à jeudi, de sans-abris qui « campaient sur le trottoir du 24 rue de la banque (2e arr. de Paris) siège de l'association, conformément au bail signé avec le propriétaire des lieux, depuis septembre 2007 », explique le DAL qui déplore une évacuation et des arrestations « soudaines et violentes ».

Lire la suiteLire la suite
Benoist Apparu annonce que l'enveloppe de dépenses d'hébergement « n'est pas figée »

Benoist Apparu, secrétaire d'État au Logement, annonce, dans une interview au journal « Le Figaro » du vendredi 5 août 2011, que « contrairement aux années passées, [il a] prévu une enveloppe fixe de dépenses [d'hébergement] au début de l'année. Les associations ont eu le sentiment que c'était la fin des 'rallonges'. Mais rien n'est figé. On ne peut pas se satisfaire de laisser des gens dormir dehors pour des raisons budgétaires. » Pour Matthieu Angotti, directeur général de la Fnars (Fédération nationale des associations d'accueil et de réinsertion sociale) contacté par AEF Habitat et Urbanisme, « c'est une ouverture tout à fait nouvelle […] une phrase qui dénotte une évolution significative dans son discours ». Les salariés du 115 et des équipes mobiles, soutenus par différentes associations, étaient en grève mardi 2 août 2011 pour dénoncer les coupes budgétaires (AEF Habitat et Urbanisme n°234952)(AEF Habitat et Urbanisme n°234990).

Lire la suiteLire la suite
Les salariés du 115 d'au moins 30 départements en grève face aux « baisses drastiques de budget »

« Parce que les baisses drastiques de budget annoncées condamnent les associations à remettre à la rue des centaines de personnes, parce que nous, professionnels de terrain, nous connaissons les conséquences de ces remises à la rue pour les personnes que nous accompagnons chaque jour, parce que nous ne voulons pas être les complices impuissants d'une situation de non-droit », les salariés du 115 et des équipes mobiles du Samu social d'au moins 30 départements se sont mis en grève mardi 2 août 2011, annonce le même jour la Coordination nationale des professionnels de l'urgence sociale. « Nous nous sentons complètement démunis, nous n'avons à promettre que des logements qui n'arriveront que dans quelques années », déplore Maud Bigot, porte parole de la coordination, square Boucicaut (7e arrondissement), lieu de départ de la manifestation parisienne qui s'est rendue en milieu de journée au ministère du Logement pour faire part de ses réclamations.

Lire la suiteLire la suite
Hébergement : la coordination nationale des professionnels de l'urgence sociale appelle à la grève le 2 août 2011

La coordination nationale des professionnels de l'urgence sociale appelle à une grève (ou un débrayage, en fonction des possibilités) des 115 de toute la France, mardi 2 août 2011. Une action en réaction aux « baises drastiques de budget des associations » qui intervient après l'annonce de la démission de Xavier Emmanuelli de la présidence du Samu social de Paris (AEF Habitat et Urbanisme n°235736) ainsi que celle du secrétaire d'État au Logement, Benoist Apparu, de remplacer les places d'hôtel par des logements (AEF Habitat et Urbanisme n°235592). Lancé lundi 25 juillet, l'appel à la grève devrait mobiliser entre 20 et 30 villes, selon Maud Bigot, porte parole de la Coordination nationale des professionnels de l'urgence sociale, contactée par AEF Habitat et Urbanisme vendredi 29 juillet 2011. « Et ce nombre ne cesse de croître. Le caractère inédit de cette mobilisation souligne l'ampleur de la crise. »

Lire la suiteLire la suite
Action Logement : fin de la concertation. 3,25 Mds d'euros alloués sur 3 ans à l'Anah et l'Anru sur un investissement global de 11 Mds

La concertation engagée entre l'État et les gestionnaires d'Action Logement sur les emplois des ressources du 1 % logement pour la période 2012-2014 est close. Benoist Apparu, secrétaire d'État au Logement, a annoncé, mercredi 27 juillet 2011, le « cadrage financier » retenu par le gouvernement. Au total, fait-il valoir, « près de 11 milliards d'euros seront investis en trois ans dans la politique du logement, sans mettre en péril la pérennité financière du modèle d'Action Logement, dont la trésorerie restera positive sur toute la période ». Notamment, 3,25 milliards doivent financer l'Anah et l'Anru (contre 3,4 milliards demandés initialement). C'est 650 millions d'euros de moins par rapport au précédent triennal, souligne le ministère. La direction d'Action Logement conteste ces arbitrages expliquant que ce cadre « menace clairement la construction de 70 000 logements ». Elle souhaite donc que le gouvernement « suspende son projet unilatéral de prélèvement et ouvre de véritables négociations contractuelles ». Action Logement entend continuer de mobiliser élus locaux et organismes HLM sur les conséquences attendues de ces décisions. Le sujet devrait aussi être largement débattu lors du congrès de l'USH fin septembre, préviennent des représentants du mouvement. Des recours juridiques sont également envisagés (AEF Habitat et Urbanisme n°236476).

Lire la suiteLire la suite