Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Politiques de l’emploi| Dépêche n°233707

« 20 000 contrats aidés en plus, notamment pour les plus de cinquante ans » (Nicolas Sarkozy)

« Avec le Premier ministre, nous avons décidé que, d'ici à la fin de l'année, Xavier Bertrand [ministre du Travail, de l'Emploi et de la Santé] aura à disposition 20 000 contrats aidés en plus, notamment pour les plus de cinquante ans », annonce Nicolas Sarkozy, président de la République, lors d'une table-ronde consacrée à « la défense de l'emploi », ce vendredi 2 septembre 2011 à Sainte-Marguerite (Vosges), devant 1 500 représentants départementaux du monde économique, politique et de la formation. Les contrats aidés sont l'une des réponses possibles, selon le président, pour « ceux qui sont sans emploi depuis très longtemps ». « Comment trouver un emploi marchand ? Avant de les amener à un emploi, il faut les amener vers l'activité d'abord. […] J'ai veillé à ce que les crédits en termes d'emploi ne diminuent pas » dans le budget de l'État, dit-il, au sujet des publics les plus éloignés de l'emploi.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 91 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A est en hausse de 1,3 % en juillet 2011 (Dares, Pôle emploi)

« Le nombre de demandeurs d'emploi inscrits à Pôle emploi en catégorie A [n'ayant pas travaillé au cours du mois et tenus de faire des actes positifs de recherche d'emploi] s'établit à 2 756 500 en France métropolitaine fin juillet 2011. Ce nombre est en hausse par rapport à la fin juin 2011 (+1,3 %, soit +36 100). Sur un an, il croît de 2,8 % », indiquent Pôle emploi et la Dares dans leurs statistiques mensuelles rendues publiques jeudi 25 août 2011. Après +1,3 % en juin et +0,7 % en mai, c'est le troisième mois consécutif de hausse du nombre de chômeurs. Le nombre de demandeurs d'emploi en catégories A, B ou C, c'est à dire tenus de faire des actes positifs de recherche d'emploi, ayant travaillé ou non, augmente de 0,6 % (+24 300) au mois de juillet. Sur un an, il augmente de 4,3 %. On dénombre 4 128 000 chômeurs de ces trois catégories en France métropolitaine fin juillet 2011 (4 391 900 avec les DOM).

Lire la suiteLire la suite
Le budget de l'État consacré aux dispositifs de reclassement a « quasiment doublé » en 2009. « Forte hausse » des entrées en CTP et CRP (Dares)

« Le budget de l'État consacré au financement des dispositifs d'accompagnement est en forte hausse en 2009 », indique la Dares (ministère du Travail) dans une étude publiée le 28 juillet 2011, qui dresse le bilan des différents dispositifs publics d'accompagnement des restructurations en 2009 et 2010 (CTP, CRP et dispositifs prévus par les conventions du Fonds national de l'emploi). La contribution financière globale de l'État à ces dispositifs de reclassement des salariés « a quasiment été multipliée par deux entre 2008 et 2009, passant de 48 à 88 millions d'euros ». Cette progression s'explique essentiellement par la dégradation de la conjoncture économique, entraînant une forte augmentation du nombre de personnes licenciées pour motif économique, et ainsi la hausse du recours aux différents dispositifs.

Lire la suiteLire la suite
Contrat de sécurisation professionnelle (fusion CRP-CTP) : l'ANI devrait être signé à l'unanimité des partenaires sociaux

Le projet d'accord national interprofessionnel relatif au CSP (Contrat de sécurisation professionnelle) devrait, sous réserve de validation par les diverses instances confédérales, être signé par l'ensemble des organisations syndicales. C'est ce qu'indiquent les représentants syndicaux, lundi 6 juin 2011, à l'issue d'une nouvelle réunion tripartite portant sur un projet de convention entre l'État et les partenaires sociaux relative à la mise en oeuvre du futur dispositif de reclassement de licenciés économiques des entreprises de moins de 1 000 salariés. A cette occasion, les organisations syndicales ont toutes insisté sur la nécessité d'associer réellement les partenaires sociaux au pilotage du CSP, qui à partir du 1er août 2011, prendra la suite de la CRP (Convention de reclassement personnalisé) et du CTP (Contrat de transition professionnelle). Une nouvelle réunion tripartite est prévue le 27 juin prochain pour traiter de la question de la répartition du financement du nouveau dispositif entre l'État et l'Unédic.

Lire la suiteLire la suite
URGENT. La PPL Cherpion-Perrut-Taugourdeau prévoit de créer le « Contrat de sécurisation professionnelle » pour remplacer le CTP et la CRP

La mise en oeuvre du CSP (contrat de sécurisation professionnelle) annoncé par le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Santé, Xavier Bertrand, dans un courrier adressé aux partenaires sociaux le 31 mars 2011 (AEF n°244377), "exige une base légale". "Son déploiement sera réalisé sous la responsabilité conjointe de l'État et des partenaires sociaux, son pilotage territorial sera assuré par l'État. Les caractéristiques du contrat s'inspirent à la fois de celles de la CRP (Convention de reclassement personnalisé), qu'il remplace pour le même public, et du CTP (Contrat de transition professionnelle) », résument les députés UMP Gérard Cherpion (Vosges), Bernard Perrut (Rhône) et Jean-Charles Taugourdeau (Maine-et-Loire), dans l'exposé des motifs de leur proposition de loi « pour le développement de l'alternance, la sécurisation des parcours professionnels et le partage de la valeur ajoutée », déposée lundi 11 avril 2011 et devant être enregistrée par la Présidence de l'Assemblée nationale, ce mercredi 13 avril. Cette proposition laisse aux partenaires sociaux gestionnaires de l'assurance chômage le soin de définir par accord les modalités de mise en oeuvre de ce nouveau dispositif visant à faciliter le retour à l'emploi des personnes licenciées pour motif économique dans les entreprises de moins de 1 000 salariés.

Lire la suiteLire la suite
Le gouvernement prévoit de financer « 50 000 nouveaux contrats aidés » et demande aux départements d'en co-financer « 60 000 » (X. Bertrand)

« Nous allons mobiliser 250 millions d'euros supplémentaires pour financer des nouveaux contrats aidés » en 2011, indique à l'AEF Xavier Bertrand, ministre du Travail, de l'Emploi et de la Santé, lors d'un déplacement à Lille vendredi 11 février 2011. « De plus, je tends la main aux départements pour leur proposer de cofinancer 60 000 contrats aidés de plus dans le secteur marchand et non marchand », ajoute-t-il, sans préciser toutefois la répartition entre ces deux secteurs. « Alors que des sommes très importantes sont consacrées au financement du RSA (Revenu de solidarité active), je dis aux départements : plutôt que de verser une allocation de 480 euros par mois, êtes-vous d'accord pour proposer un travail à ces personnes ? Cela ne va pas vous coûter un centime de plus car l'État cofinancera ces contrats aidés. » Pour mémoire, l'État prend en charge la rémunération des CUI-CAE (non marchand) à hauteur de 70 % du Smic horaire et des CUI-CIE (marchand) à hauteur de 37,7 % du Smic horaire. Une personne seule sans enfant perçoit aujourd'hui 467 euros au titre du RSA, l'allocation étant financée par les conseils généraux.

Lire la suiteLire la suite