Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Protection sociale| Dépêche n°233065

Plus d'un tiers des bénéficiaires de la CMU-C déclare avoir renoncé aux soins au cours de l'année pour des raisons financières (fonds CMU)

Près de la moitié des bénéficiaires de la CMU-C (1) a renoncé à au moins un soin au cours de l'année écoulée, plus d'un tiers des bénéficiaires ayant renoncé pour des raisons financières et presque un quart pour des raisons autres que financières. C'est ce que révèle une enquête sur le renoncement aux soins des bénéficiaires de la CMU-C, menée par le Cetaf (Centre technique d'appui et de formation des centres d'examens de santé) à la demande du fonds CMU. D'après ce travail mené fin 2010 au sein de 20 centres d'examens de santé, auprès de 4 500 bénéficiaires de la CMU-C de plus de 18 ans. Le fonds CMU note toutefois que le bénéfice de la CMU-C « fait significativement régresser le renoncement aux soins » puisqu'il relève une différence de plus de 13 points entre le taux de renoncement pour raisons financières chez les personnes bénéficiant de la CMU-C depuis moins d'un an (dont 45,5 % déclarent avoir renoncé à un soin pour des raisons financières) et le taux de renoncement chez celles qui en bénéficient depuis d'un an (32,1 % de renoncement).

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 76 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Le coût moyen de la part CMU-C 2009 par bénéficiaire est de 425 euros en 2009 et 440 euros en 2010 (Fonds CMU)

« Le coût moyen 2009 définitif par bénéficiaire de la part CMU-C est de 425 euros, en métropole, pour la Cnamts, qui gère les droits de presque 80 % des bénéficiaires ». Pour l'année 2010, ce coût moyen est estimé à 441 euros, souligne le Fonds CMU dans un récent rapport. Ce document mis en ligne le 4 juillet 2011 établit comme chaque année « le coût unitaire définitif de la CMU-C par bénéficiaire pour l'année N-2 et réalise une estimation pour l'année N-1 » et ce à partir des données fournies par les différents organismes, au titre du régime obligatoire de sécurité sociale ([Cnamts, RSI, CCMSA, régimes spéciaux), ou au titre d'organismes complémentaires (mutuelles, institutions de prévoyance, assurances). Entre 2008 et 2009, l'évolution de la dépense individuelle globale pour la Cnamts est de + 2,7 % en métropole (+3,3 % pour la dépense de ville). Au total la CMU complémentaire permet de prendre en charge « plus de 4 millions de personnes, dont 44 % d'enfants, qui ont bénéficié, en 2009 et 2010, d'une complémentaire maladie de très bon niveau, pour un coût modéré et maîtrisé », souligne le Fonds CMU.

Lire la suiteLire la suite
Aide à la complémentaire santé 2010 : le taux d'effort pour les bénéficiaires s'établit à 3,6 % contre 4,1 % en 2009 (Fonds CMU)

Le Fonds CMU publie, le 1er juillet 2011, les nouveaux plafonds de ressources pour l'attribution de la CMU complémentaire et de l'aide au paiement d'une assurance complémentaire santé (voir document joint). La sixième enquête sur le prix et le contenu des contrats ayant ouvert droit à l'ACS (1), parue le 29 juin, montre que le prix moyen du contrat ACS s'établit à 782 euros en 2010, en hausse de +2,4 % par rapport à 2009, et couvre en moyenne 1,62 personne. Le montant moyen de déduction ACS (aide légale) s'élève à 439 euros, contre 375 euros en 2009, et le reste à charge moyen sur le prix du contrat à 344 euros (42 %). « L'enquête s'inscrit dans la continuité de l'enquête 2009 sauf sur ce qui concerne le montant moyen de déduction qui connaît un bond de 17 % grâce aux mesures de revalorisations intervenues récemment et qui conduisent à la prise en charge du prix des contrats à hauteur de 60 %, contre 50 % auparavant », précise l'organisme en préambule. Au 1er août 2009, les montants de l'ACS ont ainsi été revalorisés pour les personnes âgées de 60 ans et plus (500 euros) et une nouvelle tranche d'attribution a été créée (350 € pour les 50-59 ans). Au 1er janvier 2010, le montant a été doublé pour les personnes âgées de 16 à 24 ans (200 euros). Le taux d'effort - c'est-à-dire le montant du reste à charge par rapport au montant théorique des ressources des foyers bénéficiaires de l'ACS- a aussi baissé : il s'établit à 3,6 % contre 4,1 % en 2009.

Lire la suiteLire la suite