Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Agrément : un projet d'arrêté valide les dossiers Agefos PME, Opcaim, Opca Defi, Opca 3+, Opcalim, FAF.TT, Fafih, Intergros et Anfa

Un projet d'arrêté présenté lors de la séance plénière exceptionnelle du CNFPTLV (Conseil national de la formation tout au long de la vie) du 19 septembre 2011 porte agrément de neuf Opca. Ces organismes dont l'agrément est soumis, pour avis, aux membres du Conseil national sont : l'Opca interprofessionnel et interbranches Agefos PME, l'Opcaim (1), l'Opca Defi (2), l'Opca 3+ (3), l'Opcalim (4), le FAF.TT (5), le Fafih (6), Intergros (7) et l'Anfa (8). L'arrêté précise que ces Opca « sont agréés pour collecter et gérer les contributions visées aux 1° à 4° de l'article L.6332-7 du code du travail », à savoir les contributions relatives au plan de formation des employeurs occupant moins de dix salariés, au plan de formation des employeurs occupant de dix à moins de cinquante salariés, au plan de formation des employeurs occupant cinquante salariés et plus et à la professionnalisation. Ces agréments semblent confirmer la position de la DGEFP dans son questions-réponses relatif à la mise en oeuvre de la réforme des Opca, selon laquelle les deux Opca interprofessionnels ne pourraient pas prétendre à l'agrément au titre du CIF (congé individuel de formation) (AEF n°240623).

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Réforme des Opca : la DGEFP précise le mode de gestion paritaire

« Préciser le cadre et l'organisation des Opca, clarifier les règles de délégation de gestion et le rôle des sections professionnelles, rappeler les règles d'incompatibilité entre plusieurs mandats dans le domaine de la formation pour les partenaires sociaux. » Voici quelques-uns des enjeux abordés par la DGEFP dans un « questions-réponses » transmis aux Opca lundi 16 mai 2011 (AEF n°240822). Ce document précise les modalités de mise en oeuvre de la réforme des Opca qui se traduit par la recomposition du paysage des acteurs de la collecte des fonds de la formation professionnelle : les nouveaux agréments, l'élargissement des missions des Opca en matière de conseils aux salariés et entreprises et au sujet de la qualité de l'offre de formation, la gestion de leurs ressources, les nouvelles dispositions relatives à la comptabilité, la gestion paritaire, la portabilité du DIF ou encore la POE.

Lire la suiteLire la suite
à découvrir
Le rapport annuel sur l’égalité professionnelle femmes-hommes devra être présenté six mois après la fin de l’exercice

Un amendement n°326 à la proposition de loi visant à accélérer l’égalité économique et professionnelle, défendue par la députée LREM de l’Essonne, Marie-Pierre Rixain, adopté à l'unanimité en première lecture à l'Assemblée nationale le 12 mai 2021, prévoit de renforcer la transparence en faveur de l'égalité femmes-hommes dans la fonction publique. Un article, ajouté après l'article 5, prévoit que le rapport annuel sur les mesures mises en œuvre pour assurer l'égalité professionnelle entre les femmes et les hommes, présenté par le gouvernement devant le CCFP, "devra être publié au plus tard six mois après le dernier jour de l’exercice au titre duquel il est élaboré". Le Conseil commun étant un lieu de consultation et de concertation stratégique, "il apparait important qu'il puisse se saisir chaque année de ces données au plus vite", justifient les députés.

Lire la suiteLire la suite