Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Mission sur les copropriétés dégradées : Dominique Braye veut mettre l'accent sur la prévention

« Prévention, formation, accompagnement » : tels sont les trois principes directeurs suivis par le président de l'Anah, Dominique Braye, dans le cadre de la mission sur les copropriétés dégradées (AEF Habitat et Urbanisme n°238834) que lui a confié Benoist Apparu, le secrétaire d'État chargé du Logement. Ses propositions, qu'il veut « audacieuses » et qu'il remettra d'ici le 31 décembre 2011, seront testées auprès d'un panel d'acteurs auditionnés, dont l'ARC (Association des responsables de copropriété), avant d'être rendues publiques. Interrogé sur l'avenir de ces propositions, Dominique Braye, qui ne se représente pas et aura quitté son poste de sénateur à l'issue du scrutin du 25 septembre prochain, s'en remet au politique : « Moi, mon travail est de remettre un rapport, c'est tout [..] Toutefois, si on décide de s'attaquer aux copropriétés dégradées, on a beau optimiser l'argent, c'est un sujet qui demandera énormément de fonds. » Ils s'exprime jeudi 15 septembre 2011 dans le cadre d'un déjeuner-débat organisé par l'Ajibat (Association des journalistes de la ville et de l'habitat) (1).

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 92 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Habitat / Urbanisme
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Quelles difficultés d'intervention dans les copropriétés dégradées en Seine-Saint-Denis ? (échos Rencontre des acteurs de l'habitat)

28 plans de sauvegarde, 9 % de copropriétés potentiellement dégradées selon une étude de l'IAU (Institut d'aménagement et d'urbanisme). Ces chiffres démontrent les difficultés auxquelles est confrontée la Seine-Saint-Denis sur son parc privé, sujet d'une table-ronde lors de la deuxième Rencontre des acteurs de l'habitat du département, qui s'est tenue jeudi 16 juin 2011 à Bobigny. « S'il n'y a pas de véritable mise en oeuvre d'une politique foncière en petite couronne, il sera quasiment impossible de rénover des copropriétés dégradées, ne serait-ce que pour le relogement », estime Paul Planque, premier adjoint (PCF) au maire de Saint-Ouen en charge de l'urbanisme. Sa commune, qui compte le plus de PPI (programmes pluriannuels d'investissement) du département même si la « situation s'est améliorée », a acheté 800 lots en vente « pour peser dans la gestion de copropriétés ».

Lire la suiteLire la suite
Ventes HLM : la mairie de Saint-Denis met en cause les conditions de la cession de 155 logements par la Sagi, filiale de la SNI

« Certains locataires HLM qui se sont endettés parfois lourdement pour acquérir leurs logements doivent aujourd'hui faire face à de lourds travaux de rénovation, pour des montants qui atteignent au bas mot 15 000 euros par appartement », dénonce, mercredi 15 juin 2011, Stéphane Peu, maire adjoint (ex-PCF) de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) chargé de l'habitat, en faisant visiter une copropriété à Saint-Denis qui a fait l'objet, depuis 2002, d'une vente à la découpe. Edifié en 1968, l'immeuble de 240 logements « était la propriété de la Sagi, devenue en 2007 une filiale de la SNI [elle-même filiale de la Caisse des dépôts] », explique Stéphane Peu. « Lorsque la Sagi a commencé à vendre lesdits logements à la découpe [155 logements ayant été vendus sur les 240], elle n'avait pas besoin de solliciter une autorisation de la ville de Saint-Denis, précise-t-il, dans la mesure où cette dernière n'avait pas été appelée en garantie de prêts. »

Lire la suiteLire la suite
Copropriétés : l'ARC plaide pour un « plan pluriannuel de travaux » et des « fonds travaux obligatoires »

À la suite de l'annonce par Benoist Apparu, secrétaire d'État au logement, de la mission sur les copropriétés (AEF Habitat et Urbanisme n°238834) confiée au président de l'Anah, Dominique Braye, l'ARC (association des responsables de copropriété) rappelle sa position, jeudi 9 juin 2011. Tout d'abord, elle affirme que « les copropriétés se dégradent » et que les copropriétaires « ont de moins en moins d'argent » et « refusent à 80 % de faire des travaux nécessaires, y compris de rénovation énergétique ». L'association fait ensuite état, avec son union nationale l'Unarc, de plusieurs propositions pour « sortir de l'impasse » que posent les « gros travaux (énergétiques ou non) de cinq millions de copropriétés », ajoutant que « c'est la dégradation énergétique et technique des copropriétés qui coûte cher ». Elles préconisent d'obliger chaque copropriété à définir des plans pluriannuels de travaux, notamment grâce à des fonds travaux sur des comptes bancaires sécurisés et séparés ; la création d'un PEC (plan d'épargne copropriété) ; et la mise en place d'une fiscalité « adaptée aux fonds travaux obligatoires » avec des crédits d'impôts « pour les ménages modestes » ainsi qu'un prêt collectif à taux zéro.

Lire la suiteLire la suite
Copropriétés : Dominique Braye chargé d'une mission par Benoist Apparu

Dominique Braye, le président de l'Anah, également sénateur (UMP, Yvelines), vient de se voir confier une mission sur les copropriétés par le secrétaire d'État au Logement, Benoist Apparu, indique l'Agence jeudi 9 juin 2011. Par lettre de mission en date du 6 juin, il est ainsi chargé de constituer et de piloter un groupe de travail en vue de formuler, « au plus tard fin décembre 2011 » (1), des propositions « concrètes à court et moyen terme, portant à la fois sur les conditions d'amélioration de politiques préventives en direction des copropriétés fragiles, et sur les conditions et modalités de mobilisation d'actions incitatives ou plus coercitives vis-à-vis des copropriétés en difficulté ou en situation critique » (2).

Lire la suiteLire la suite