Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Idex 2 en Lorraine : un seul porteur pour le projet IngEXyS et un périmètre d'excellence resserré (Hervé Coilland, PRES de UdL)

« Pour la deuxième candidature à l'idex d' 'IngEXys', nous avons resserré le périmètre d'excellence et défini plus précisément les thématiques à mettre en avant, celles-là même où nous avons un potentiel de reconnaissance internationale », indique vendredi 16 septembre 2011 à AEF Hervé Coilland, délégué du PRES de l'université de Lorraine, l'université unique [à venir] qui compte porter ce projet, avec l'UTT et le CNRS comme « partenaires privilégiés ». Au premier tour, ce projet d'idex avait obtenu un C sur le critère de « puissance et d'intensité scientifique du périmètre » (AEF n°242630). Désormais, il concerne « 700 enseignants-chercheurs et chercheurs publiants » (20 % du dispositif régional), impliqués dans une thématique majeure (« énergie - matériaux - ressources naturelles ») et deux thématiques mineures (« ingénierie des langues et connaissance » ; « ingénierie moléculaire et technologie pour la santé »). « Cette deuxième mouture, assez différente sur la forme, décrit aussi plus précisément le projet scientifique », ajoute Hervé Coilland.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 92 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
URGENT. Idex 2 : 11 projets déposés

Onze projets sont déposés dans le cadre de la deuxième vague de l'appel à projets « idex » du programme d'investissements d'avenir, annonce le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, mardi 20 septembre 2011, date limite de dépôt des dossiers (AEF n°239242). Lors de la première vague, 17 projets avaient été déposés (AEF n°251395). Parmi eux, sept avaient été présélectionnés en mars 2011 : les projets de Lyon, Grenoble, Toulouse, Bordeaux, Strasbourg, Sorbonne Universités et Paris Sciences et Lettres (AEF n°244866). En juillet dernier, trois premières idex ont été retenues définitivement : Strasbourg, PSL et Bordeaux (AEF n°237041). Pour cette seconde vague, tous les sites dont le projet n'avait pas passé l'étape de la présélection de la première vague ont redéposé un dossier. S'y ajoute une nouvelle candidature, portée par l'université Paris-Ouest Nanterre-La-Défense. Par ailleurs, les quatre projets non retenus à la sélection finale de la 1re vague (Lyon, Grenoble, Toulouse et Sorbonne Universités) sont considérés comme directement présélectionnés pour l'idex 2. Les résultats de la présélection devraient être connus début novembre. Les dossiers pour la sélection finale devraient être à déposer pour le 8 décembre, pour des résultats définitifs en février 2012.

Lire la suiteLire la suite
Grand-Est : l'IRT Matériaux permettra « un saut qualitatif sur les relations partenariales » (Luc Johann, PRES de l'Université de Lorraine)

« Grâce à l'IRT Matériaux 'M2P', nous allons faire un saut qualitatif sur les relations partenariales entre le monde académique et le monde industriel », annonce Luc Johann, président du PRES de l'Université de Lorraine, à l'occasion d'un point-presse consacré au projet d'IRT lauréat dans le Grand-Est (AEF n°241388), mercredi 11 mai 2011 au Ciram. En plus du travail mené depuis un an et demi (AEF n°252673), ce succès s'expliquerait par « les collaborations historiques entre les laboratoires publics et le monde industriel, qu'il s'agisse de Saint-Gobain Pont-à-Mousson, ArcelorMittal ou PSA Peugeot-Citroën », ainsi que par « l'excellence » des forces en présence. « Par ailleurs, trois laboratoires de recherche présents en Lorraine [dont 2 en réseau] ont été labellisés Instituts Carnot 2, parmi les 34 au niveau national », ajoute Luc Johann (AEF n°242166).

Lire la suiteLire la suite
Investissements d'avenir en Lorraine : les premiers résultats constituent « un sérieux avertissement » (Roger Cayzelle, président du CESE)

« Sur les 35 milliards d'euros alloués dans le cadre du grand emprunt, 10 milliards sont déjà distribués, avec 200 projets retenus. Or, la Lorraine n'a enregistré qu'un seul résultat favorable à la première vague, pour le projet labex 'Ressources21', construit autour des ressources métalliques stratégiques du XXIe siècle. Elle recevrait donc pour l'instant 12 millions d'euros, soit 0,12 % des engagements totaux du grand emprunt. Si nous en restons là, cela placerait la région Lorraine en grande difficulté sur le plan de son rattrapage économique », indique Roger Cayzelle (CFDT), président du CESE (Conseil économique et social) de Lorraine, à l'occasion d'une conférence de presse consacrée aux « cinq leviers » identifiés pour « remettre la Lorraine sur la voie de la croissance », début avril 2011 à l'Hôtel de région, à Metz. Il incite les acteurs régionaux à considérer ce premier bilan comme « un sérieux avertissement pour la Lorraine », tout en interrogeant le mode de répartition des moyens entre les régions françaises.

Lire la suiteLire la suite
Idex en Lorraine : un projet « crédible » sur la gouvernance, mais ayant une attractivité internationale « limitée »

Le projet d'idex « IngEXys » (ingénierie éco-systémique), présenté notamment par le PRES de l'Université de Lorraine et non présélectionné (AEF n°243621), « a su convaincre le jury sur le plan de la gouvernance », indique Luc Johann, président du PRES, le 15 avril 2011. Il interprète la note « A » obtenue sur ce critère comme « un signe d'encouragement » pour la communauté universitaire à concourir à la 2e vague de cet appel à projets. Si le projet lorrain a achoppé, notamment en raison « d'une attractivité limitée pour les scientifiques de renommée internationale », le jury a dégagé les « principaux points forts » suivants : « un projet très crédible pour renforcer le paysage universitaire de la région, incluant un processus de fusion, déjà entamé » ; « une approche intéressante pour développer de nouvelles facettes des sciences de l'ingénieur » ; « un centrage fort sur des sujets liés aux ressources comme l'eau, les minéraux, les nouveaux matériaux et les procédés associés » ; « un fort potentiel pour développer une université forte, centrée sur l'ingénierie dans l'Est de la France » ; et « une intégration convaincante de la formation, de la recherche et de l'innovation », énumère Luc Johann, auprès d'AEF.

Lire la suiteLire la suite
Idex : le PRES de l'université de Lorraine, associé à l'UTT et l'UTBM, présente son projet « IngEXys » gouverné par une FCS

Le PRES de l'université de Lorraine, associé aux deux universités de technologie de Troyes et de Belfort-Montbéliard, a déposé un dossier « idex » fondé sur le thème de l'ingénierie éco-systémique (Integrated eco-systemic engineering) dénommé « IngEXys », vendredi 7 janvier 2010 (AEF n°251395). « Nous souhaitons devenir une référence nationale et européenne en la matière, d'ici à 2020 », annonce Jean-Pierre Finance, président du PRES lorrain au moment de clore son mandat (AEF n°252839). « Parler d'ingénierie signifie que nous nous appuierons notamment sur les écoles d'ingénieurs, à la fois les dix écoles internes des universités lorraines (1), mais aussi sur nos alliés et partenaires que sont les universités de technologie. Mais c'est aussi évoquer une méthode de travail fondée sur les différents domaines d'activités humaines, qu'il s'agisse d'ingénierie de la santé, d'ingénierie de la langue, etc. Et, si nous y avons accolé le terme 'éco-systémique', c'est parce que tout projet d'ingénierie se doit d'intégrer des éléments du contexte : sociétal, environnemental, etc. ». Pour cette candidature, les partenaires visent une dotation en capital de 900 millions d'euros, gérée par une FCS (fondation de coopération scientifique).

Lire la suiteLire la suite