Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Protection sociale| Dépêche n°232283

Aide à domicile : l'ADF signe un accord cadre avec le secteur. Roselyne Bachelot annonce une nouvelle tarification « courant 2013 »

L'ADF a signé, mercredi 21 septembre 2011, avec les principales associations intervenant dans le secteur de l'aide à domicile un accord cadre pour une nouvelle organisation et un nouveau système de tarification des services (autorisés), l'actuel datant de 2003. « Pour que cet accord puisse vivre nous avons besoin de textes réglementaires et législatifs » plaide Claudy Lebreton, président de l'ADF devant la ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale, Roselyne Bachelot.Tous deux intervenaient ce jour dans le cadre des 2e assises nationales de l'aide à domicile organisées par « Le Journal du domicile et des services à la personne » à Paris. « Nous devons aménager les modalités de tarification des services d'aide à domicile » et « les modalités de tarification que vous proposez sont intéressantes » répond Roselyne Bachelot mais le sujet est « complexe et technique ». « L'État et les départements doivent travailler en partenariat » sur ce thème. « Je vais proposer au Parlement de valider le principe d'expérimentation des modalités de tarification des services à domicile » assure la ministre. Ces nouvelles modalités de tarification mises au point par l'ADF et les associations du secteur sont en effet en voie d'expérimentation dans trois départements (Oise, Doubs et Côte d'Armor). « Le cahier des charge de ces expérimentations sera concerté avec l'ensemble des acteurs du secteur » et « un nouveau modèle de tarification pourra être choisi courant 2013 » ajoute Roselyne Bachelot.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 89 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Les professionnels de l'aide à domicile « consternés » par le refus du gouvernement de légiférer dès cet automne sur la dépendance

C'est peu dire que le renoncement du gouvernement à légiférer comme prévu sur la question de la dépendance suscite la consternation dans les milieux professionnels concernés. François Chérèque, le secrétaire général de la CFDT, qui avait demandé à François Fillon de maintenir la réforme pour préserver les emplois à domicile n'a pas été écouté. Il a eu l'occasion de s'en expliquer avec le Premier ministre, ce jeudi 25 août : « Nous sommes persuadés, lui a-t-il dit, qu'il faut mettre en oeuvre une réforme ambitieuse de la dépendance, comme promis au début du quinquennat. Son financement est possible par une taxation des donations et successions et l'alignement de la CSG des retraités sur les actifs. Cette réforme permettrait de soutenir, voire de développer, les emplois de service à la personne ».

Lire la suiteLire la suite
Roselyne Bachelot confie à Bérengère Poletti une mission sur le secteur des services à domicile

« J'ai reçu hier la députée Bérengère Poletti [UMP, Ardennes] (…) pour qu'elle m'aide à définir les modalités concrètes d'intervention des services à domicile afin de permettre leur retour à l'équilibre et qu'elle définisse les grandes orientations qui devront guider nos travaux afin de mieux préparer le secteur aux défis du vieillissement ». C'est ce qu'indique la ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale, Roselyne Bachelot, intervenant, jeudi 30 juin 2011, dans le cadre de l'Assemblée générale de l'association UNA qui se présente aujourd'hui comme le premier réseau de l'intervention à domicile en France et en Outremer. Par ailleurs, la ministre indique que le gouvernement procédera à « un bilan des mesures votées dans l'article 200 de la loi de finances pour 2011 » (qui remet en cause le régime d'exonération de charges patronales institué, en juillet 2005, par la loi sur le développement des services à la personne et que les associations du secteur de l'aide à domicile dénoncent comme étant une difficulté supplémentaire). « Ces mesures répondaient à un souci de ramener dans des proportions plus raisonnables les aides importantes versées au secteur des services à la personne. Nous devons néanmoins analyser les conséquences de ces mesures dont le cadrage global était pertinent par ailleurs » précise la ministre.

Lire la suiteLire la suite
Frédéric Lefebvre présente un projet de loi renforçant les droits des consommateurs notamment dans les secteurs sanitaire et médico-social

« Réduire le délai de préavis pour résilier les contrats d'assurance santé, mieux encadrer le respect des règles d'évolution des prix dans les services d'aide à domicile ou encore interdire le facturation de prestations d'hébergement après le décès du résident ». Telles sont quelques unes des 25 mesures du projet de loi « renforçant les droits, la protection et l'information des consommateurs » présenté le 1er juin 2011 en conseil des ministres par le secrétaire d'État chargé du Commerce, de l'Artisanat, des Petites et moyennes entreprises, du Tourisme, des Services, des Professions libérales et de la Consommation, Frédéric Lefebvre. Ce texte qui concerne des domaines aussi différents que le logement, l'assurance santé, les télécommunications, l'énergie, la grande distribution alimentaire, le transport ou encore le commerce électronique devrait être examiné début juillet 2011 par la commission des Affaires économiques de l'Assemblée nationale, l'objectif du gouvernement étant de le faire adopter « avant la fin de l'année » 2011. Les mesures qu'ils contient sont « issues d'une analyse des 92 000 réclamations reçues par la DGCCRF en 2010 et des consultations menées avec les associations de consommateurs et les opérateurs économiques ».

Lire la suiteLire la suite