Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Sécurité incendie : les industriels se tournent vers l'export « du fait de l'érosion de la demande nationale » (Jean-Paul Étourmy, FFMI)

« Le niveau des dotations au fonds d'aide à l'investissement des Sdis a été divisé par deux de 2004 à 2008 », confie à AEF Sécurité globale Jean-Paul Étourmy, président de la FFMI (Fédération française de matériel d'incendie), lors du 118e congrès national des sapeurs-pompiers à Nantes. La fédération y a rencontré Claude Guéant lors d'une table ronde à huis clos avec des industriels de la sécurité incendie, samedi 24 septembre 2011. Créée en 1961 et composée de cinq membres permanents en plus d'un président élu, la FFMI déplore que les Sdis choisissent souvent « le matériel le moins cher », ce qui aboutit « un vieillissement du parc des véhicules ». Les industriels adhérents à la fédération, qui sont au nombre de 250, ont donc tendance à se tourner vers l'export « du fait de l'érosion de la demande nationale ». Enfin, la fédération souhaite que l'achat de produits ayant reçu la certification NF (norme française), accordée par l'Afnor, soit inscrit dans le cahier des charges des Sdis.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Le statut des sapeurs-pompiers volontaires fait l'objet « d'un combat européen qui aura des conséquences majeures » (Éric Faure)

Le statut des sapeurs-pompiers volontaires fait l'objet « d'un combat européen qui aura des conséquences majeures pour la sécurité civile », estime Éric Faure (AEF Sécurité globale n°232350), vice-président de la FNSPF, lors du 118e congrès national des sapeurs-pompiers qui avait lieu à Nantes du 22 au 24 septembre 2011. La directive européenne sur le temps de travail, qui date de 2003, requalifie en effet les sapeurs-pompiers volontaires en « travailleurs », ce qui serait « une catastrophe pour la sécurité civile telle que nous la connaissons ». Le remplacement du volontariat « coûterait 2,9 milliards d'euros annuels ». Les volontaires représentent, en France, « 66 % des interventions et 80 % de l'ensemble des effectifs des sapeurs-pompiers. On dénombre par ailleurs 2,5 millions de sapeurs-pompiers en Europe, dont 2,2 millions de volontaires. »

Lire la suiteLire la suite
Le détail du protocole d'accord sur la réforme de la filière des sapeurs-pompiers signé à Nantes

Le protocole d'accord relatif à la réforme de la filière des sapeurs-pompiers professionnels, signé vendredi 23 septembre 2011 par Claude Guéant et une « dynamique » de cinq organisations (AEF Sécurité globale n°232038), veut instaurer « le positionnement des formations après l'obtention d'un grade d'avancement ». La situation actuelle a en effet « vu une déconnexion de la formation et des missions afférentes à chaque grade », et a « conduit à une surqualification incompatible avec une chaîne de commandement efficace ». Ce protocole, dont AEF Sécurité globale a obtenu une copie, s'articule de quatre objectifs : « rénover la filière sapeurs-pompiers pour garantir un meilleur service ; offrir une carrière attractive pour les sapeurs-pompiers devenus 'acteurs' de leur carrière dans le cadre d'un véritable parcours qualifiant ; offrir des possibilités d'évolution aux sapeurs-pompiers en place en meilleure adéquation avec leurs missions ; prendre en compte le contexte budgétaire difficile rencontré par les collectivités territoriales ». Cette rénovation s'inscrit dans le cadre de la réforme de la catégorie B de la fonction publique territoriale qui doit être mise en place avant le 31 décembre 2011. Dans le cas des sapeurs-pompiers, toutes les catégories (A,B et C) sont impactées par le protocole d'accord.

Lire la suiteLire la suite