Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Formation professionnelle| Dépêche n°231114

« Le FPSPP pourrait ne pas procéder à de nouveaux appels à projet territoriaux en 2012 » (Serge Géri, Agefos-PME Rhône-Alpes)

« Il n'est pas certain que les moyens du FPSPP, affaibli par la ponction de l'État de 300 millions d'euros, permettent de lancer de nouveaux appels à projet territoriaux ou sur l'illettrisme en 2012 », déclare Serge Géri, directeur d'Agefos PME Rhône-Alpes, interrogé par AEF, alors que le projet défendu par l'Opca interprofessionnel et interbranches, « Paliers de croissance » (AEF n°239783) n'a pas été retenu par le Fonds paritaire, faute de l'accord du commissaire du gouvernement au sein du FPSPP. « Cette position est incohérente car elle va à l'encontre de la décision des services de l'État en région comme du conseil régional Rhône-Alpes qui cofinancent ce projet, et à l'encontre aussi de l'avis de la Copire (Commission paritaire interprofessionnelle régionale pour l'emploi) et des partenaires sociaux au sein du conseil d'administration du FPSPP », s'étonne de son côté Cyril Amprino, secrétaire général de la CGPME Rhône-Alpes. « Selon le représentant du gouvernement, le projet ne comporterait pas assez d'actions de formations, alors qu'il s'agit d'un dossier d'ingénierie territoriale. Il sera néanmoins mis en œuvre mais ajusté en conséquence, le montant non financé étant de 100 000 euros ».

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 91 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
FPSPP : un prélèvement de l'État de 300 millions d'euros et son affectation prévus par le projet de loi de finances pour 2012

« Il est institué en 2012 trois prélèvements » sur le FPSPP (Fonds paritaire de sécurisation professionnelle) pour un montant total de 300 millions d'euros. C'est ce qu'indique l'article 63 du PLF (projet de loi de finances) pour 2012 présenté en Conseil des ministres et déposé à l'Assemblée nationale mercredi 28 septembre 2011 (AEF n°231761). Cet article intitulé « Prélèvement sur le FPSPP » reprend la formulation de l'article 207 de la loi de finances pour 2011 qui prévoyait un premier prélèvement de 300 millions d'euros sur le Fonds paritaire (AEF n°251952). Les montants des des sommes prélevées sur le Fonds paritaire et affectées à l'Afpa, à l'ASP (Agence de services et de paiements) et à Pôle emploi (AEF n°249477) diffèrent cependant de la répartition retenue en 2011. En revanche, comme en 2011, il est par ailleurs prévu que « le versement de ce prélèvement est opéré en deux fois », soit, en 2012, « avant le 31 janvier 2012 et avant le 31 juillet 2012 ».

Lire la suiteLire la suite
Agefos-PME Auvergne propose un DIF « bénévole » pour soutenir le tissu associatif régional dans les métiers du sport

« Répondre à la crise du bénévolat et professionnaliser le secteur associatif » : tels sont les objectifs du « DIF bénévole », proposé par Agefos PME Auvergne, opérateur du GUS (guichet unique sport). Créé en 2009 dans le cadre du contrat d'objectifs des métiers du sport de la région Auvergne, le guichet unique vient également de mettre en ligne une bourse à l'emploi des métiers du sport et un travail sur les contrats aidés (montage, suivi, accompagnement des sortie). « Le conseil régional fait du sport un facteur d'attractivité des zones rurales. Nous devons donc former des bénévoles en vue de soutenir le tissu associatif », explique Anne Dassaud, directrice d'Agefos-PME Auvergne. « Une nouvelle demande de concours FSE a été déposée fin 2010 pour permettre de poursuivre l'expérimentation jusqu'en 2012 sur le volet formation et de l'enrichir d'un DIF bénévole, ainsi qu'une autre demande s'articulant avec un projet territorial FPSPP sur le volet emploi », précise l'Opca interprofessionnel.

Lire la suiteLire la suite
URGENT. Contribution 2012 au FPSPP : les partenaires sociaux s'accordent pour proposer un taux de 10%

Les partenaires sociaux réunis ce jeudi 8 septembre 2011, au sein du CPNFP (Comité paritaire national pour la formation professionnelle) sont tombés d'accord pour proposer au gouvernement de fixer à 10 % le taux de contribution reversé par des Opca et Opacif au FPSPP pour 2012. Cette décision a été adoptée « à la quasi unanimité » des organisations syndicales et patronales, indique à l'AEF François Hommeril, secrétaire national CFE-CGC en charge de la formation tout au long de la vie. Seules la CGPME et la CFTC, en raison des mandats donnés à leurs représentants n'ont pas validé cette position.

Lire la suiteLire la suite
Nicolas Sarkozy veut « 10 000 personnes dans la POE » et « 15 000 entrées en formation » pour les jeunes d'ici fin 2011

« En six mois, 4 000 personnes se sont engagées dans la POE [préparation opérationnelle à l'emploi]. L'objectif, c'est qu'elles soient 10 000 d'ici à la fin de l'année. J'y crois beaucoup », indique Nicolas Sarkozy, lors d'un déplacement dans les Vosges sur le thème de « la défense de l'emploi », ce vendredi 2 septembre 2011, avec Xavier Bertrand, ministre du Travail, de l'Emploi et de la Santé, et Nadine Morano, ministre chargée de l'Apprentissage et de la Formation professionnelle (AEF n°233707 ). Pour le président de la République, il faut « investir massivement dans la formation ». « Car, comment sortir de leur situation ceux de nos compatriotes qui sont au chômage et qu'il faut ramener vers l'emploi ? Dans mon esprit, il y a une seule solution, c'est la formation. Et je vais même oser quelque chose dans les Vosges : ce n'est pas grave de perdre son emploi, ce qui est grave, c'est de ne pas en retrouver un autre. »

Lire la suiteLire la suite