Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

468 000 homicides volontaires dans le monde en 2010, dont 5 % en Europe (UNODC)

Le nombre total d'homicides volontaires en 2010 (1) s'élève à 480 000, selon l'UNODC (United Nations Office on Drugs and Crime). Plus d'un tiers (36 %) se sont produits en Afrique et 31 % en Amérique, souligne l'étude (en anglais), publiée jeudi 6 octobre 2011. 27 % de ces homicides sont intervenus en Asie, 5 % en Europe et 1 % en Océanie. Le taux moyen d'homicide dans le monde est de 6,9 pour 100 000 habitants. En Afrique et en Amérique, le taux est deux fois supérieur. « Depuis 1995, le taux d'homicide a diminué dans de nombreux pays, principalement en Asie, en Europe et en Amérique du Nord. […] Il a augmenté dans d'autres, en particulier en Amérique centrale et dans les Caraïbes », souligne le rapport.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 94 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Sécurité globale
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
G8 : Interpol a un « rôle clé en tant que plate-forme mondiale d'échanges de renseignements » pour contrer le trafic de cocaïne (Ronald Noble)

Interpol a un « rôle clé » dans la lutte contre le trafic de cocaïne transatlantique, « en tant que plate-forme globale d'échanges de renseignements », annonce Ronald Noble, secrétaire général d'Interpol, mardi 10 mai, dans le cadre de la conférence organisée par la présidence française du G8 (AEF Sécurité globale n°241442). Il plaide pour une « nouvelle approche de la coopération mondiale » dans ce domaine et souligne « la nécessité d'améliorer le partage de renseignements et la coopération des services répressifs ». Interpol peut « faciliter l'accès aux informations importantes via ses outils et services », ajoute-t-il. La réunion, organisée à Paris, réunit les membres du G8 et les pays concernés par le trafic de cocaïne. Des organisations internationales ou régionales sont également présentes, comme Interpol, l'ONUDC ou l'Union Européenne. Le secrétaire général d'Interpol a aussi rencontré le ministre de l'Intérieur, Claude Guéant, en marge de la réunion.

Lire la suiteLire la suite
Les ventes d'armes augmentent de 8 % en 2009 malgré la récession économique (Sipri)

Malgré la persistante récession économique qui a marqué l'année 2009, les ventes d'armes combinées des 100 plus importantes firmes d'armement ont augmenté de 14,8 milliards de dollars depuis 2008, atteignant 401 milliards de dollars en 2009, soit une augmentation de 8 %, indiquent les données du Sipri (Institut international de recherche sur la paix de Stockholm), publiées le lundi 21 février 2011. Le Sipri, centre de recherche soutenu par le gouvernement suédois, relève que depuis 2002, les ventes d'armes des 100 plus grands industriels d'armement ont augmenté de 59 %. Par ailleurs, 56,9 % de ces ventes ont été réalisées par les dix plus grandes firmes, qui comprend notamment le groupe européen EADS, en septième position.

Lire la suiteLire la suite
L'Onu et le sommet de la Francophonie appellent à la coopération internationale pour lutter contre le crime organisé

La 5e session de la conférence des parties de la convention des Nations-Unies contre la criminalité transnationale organisée, s'est tenue à Vienne du 18 au 22 octobre 2010. Cette convention « s'est imposée comme un texte fondamental pour lutter contre la criminalité transnationale organisée », affirme Jean-Marie Bockel, secrétaire d État à la Justice, qui représentait la France à l'ouverture de la convention le 18 octobre 2010. « En dix ans, les engagements fermes souscrits par l'Assemblée générale des Nations-Unies dans sa résolution du 15 novembre 2000 n'ont rien perdu de leur force ni de leur actualité », ajoute-t-il. La convention de Palerme a été signée en 2000, et compte désormais 157 États parties.

Lire la suiteLire la suite
Union européenne : publication d'un rapport sur la lutte contre les « armes légères et de petit calibre »

Le Conseil de l'Union européenne publie le « neuvième rapport annuel sur la mise en œuvre de l'action commune du Conseil du 12 juillet 2002 relative à la contribution de l'Union européenne à la lutte contre l'accumulation et la diffusion déstabilisatrices des armes légères et de petit calibre », mercredi 28 juillet 2010. Ce document détaille notamment les efforts déployés par les États membres pour « s'attaquer à la problématique des armes légères et de petit calibre au niveau national », et pour « la mise en œuvre au niveau international » de la politique européenne, ainsi que « la participation aux travaux menés dans le cadre des organisations internationales et des arrangements régionaux dans le domaine des armes classiques et en particulier dans celui des armes légères et de petit calibre ».

Lire la suiteLire la suite
Un rapport de l'ONU pointe « le pouvoir considérable et la dimension mondiale des mafias internationales »

« La criminalité organisée s'est mondialisée et est devenue l'une des premières puissances économiques et armées de la planète », déclare Antonio Maria Costa, directeur exécutif de l'UNDOC (Office des Nations Unies contre la drogue et le crime) lors de la présentation du rapport « La mondialisaton du crime : une estimation de la menace internationale du crime organisé », jeudi 17 juin 2010 au siège de l'ONU à New York (États-Unis). L'UNDOC est un organisme de l'ONU basé à Vienne (Autriche) et chargé d'aider les États membres dans leur lutte contre la drogue, le crime et le terrorisme. Le rapport considère qu'il y aurait 140 000 victimes de la traite des êtres humains pour la prostitution rien qu'en Europe. En outre, l'Europe serait le « plus gros marché pour l'héroïne », estimé à 20 milliards de dollars, alors que le marché de la cocaïne « marque un repli » en Amérique du Nord.

Lire la suiteLire la suite