Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Le Syndicat de la magistrature écrit à Michel Mercier pour dénoncer sa proposition de nommer son directeur de cabinet procureur de Paris

« Le garde des Sceaux a annoncé vendredi soir, à une heure tardive permettant opportunément d'éviter toute réaction médiatique immédiate, qu'il saisissait le Conseil supérieur de la magistrature afin que celui-ci donne son avis sur la nomination de son propre directeur de cabinet, François Molins, au poste de procureur de la République de Paris », indique le Syndicat de la magistrature sur son site internet, samedi 15 octobre 2011. Michel Mercier souhaite remplacer Jean-Claude Marin, devenu procureur général près la Cour de cassation (AEF Sécurité globale n°235285). « Les qualités de [François Molins] ne sont pas en cause. Ce qui l'est, en revanche, c'est sa proximité avec le pouvoir exécutif, objectivée par les fonctions de numéro un du cabinet du ministre de la justice », déplore le syndicat.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 86 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Sécurité globale
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
« Les déclarations d'inconstitutionnalité concernent des points subalternes de la loi » sur les jurés populaires (Syndicat de la magistrature)

Le Syndicat de la magistrature « prend acte avec une franche déception » de la décision du Conseil constitutionnel au sujet de la loi sur la participation des citoyens au fonctionnement de la justice pénale et le jugement des mineurs, jeudi 4 août 2011. Le Conseil constitutionnel a en effet censuré quatre mesures et formulé une réserve sur un point de la loi adoptée le 6 juillet 2011 (AEF Sécurité globale n°234877 et n°236604). « Concrètement, les seules déclarations d'inconstitutionnalité concernent des points très subalternes de la loi : les jurés ne pourront pas juger les usurpations d'identité ni les atteintes à l'environnement ; pour l'application des peines, ils ne connaîtront pas des incidents de procédure mais pourront statuer sur le fond ; les mineurs de 13 à 16 ans ne pourront pas être assignés à résidence avec placement sous surveillance électronique ; le nouveau tribunal correctionnel des mineurs - qui ne suscite pas en lui-même la critique du Conseil - ne pourra pas être saisi directement par le parquet », indique le Syndicat de la magistrature.

Lire la suiteLire la suite
Cour de cassation : avis favorable du Conseil supérieur de la magistrature à la nomination de Jean-Claude Marin, comme procureur général

Le Conseil supérieur de la magistrature émet un « avis favorable » à la nomination au poste de procureur général près la Cour de cassation de Jean-Claude Marin, procureur de la République près le tribunal de grande instance de Paris, mardi 19 juillet 2011. Cette nomination avait été proposée par le garde des Sceaux, Michel Mercier. Le CSM avait auditionné le 5 juillet dernier tous les « candidats à ces fonctions » : Jean-Claude Marin, mais également le procureur général près la cour d'appel de Paris, François Falletti, Gilbert Azibert, ancien secrétaire général de la Chancellerie et Cécile Petit, premier avocat à la Cour de cassation. L'avis du CSM est consultatif et ne lie pas le garde des Sceaux, qui est libre de passer outre. Le CSM rappelle que « le poste de procureur général près la Cour de cassation est devenu vacant, suite à l'admission à la retraite de Jean-Louis Nadal, le 30 juin 2011 ».

Lire la suiteLire la suite
Le Syndicat de la magistrature pointe « la situation catastrophique » dans laquelle le transfert des charges plonge les juridictions

« Le transfert des charges a été mené au détriment du ministère de la Justice et des Libertés et au mépris des principes qui doivent régir la procédure pénale, dans une logique exclusivement comptable », affirme le Syndicat de la magistrature dans un courrier adressé au garde des Sceaux mercredi 25 mai 2011. « Il est inacceptable que vos services fassent mine d'ignorer la situation catastrophique dans laquelle vont plonger les juridictions, situation dont ils ne manqueront pas ensuite de les rendre responsables », souligne-t-il. Le syndicat rappelle que la réforme du transfert des missions d'extractions judiciaires « vise à rationaliser les missions et à recentrer celles des forces traditionnelles de sécurité vers leur mission première ».

Lire la suiteLire la suite
Jean-Louis Nadal, procureur général près la Cour de cassation : « Prenons garde à l'instrumentalisation de la justice »

La police, « nous dit la loi républicaine, est dirigée par les magistrats. Mais au nom de quoi, par quelles dérives, certains de ses représentants se permettent-ils alors d'en appeler à l'opinion contre ces mêmes magistrats quand ils prennent une décision qui leur déplaît ? », s'interroge Jean-Louis Nadal, procureur général près la Cour de cassation, vendredi 7 janvier 2011. Dans un discours prononcé lors de l'audience solennelle de rentrée de la Cour de cassation, il se demande : « Le scandale n'est-il pas encore plus grand quand ces protestations politico-corporatistes sont relayées au plus haut niveau, au mépris du fondamental principe de séparation des pouvoirs ? ». Pour son dernier discours en tant que procureur général près la Cour de cassation, il lance un appel aux différentes institutions : « Prenons garde à l'instrumentalisation de la justice ».

Lire la suiteLire la suite