Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Protection sociale| Dépêche n°230244

Secteur optionnel : le SML et Le Bloc répondent à l'invitation de la Mutualité d'organiser des rencontres en bilatéral

Le Bloc et le SML répondent, ce lundi 17 octobre 2011, à l'invitation d'Étienne Caniard, président de la Mutualité française, de réfléchir en bilatérale « à des aménagements ou des alternatives au secteur optionnel pour limiter réellement et rapidement les dépassements d'honoraires ». Le SML répond qu'il « ne participera à aucune renégociation d'un accord déjà acté », faisant allusion à l'accord tripartite pour la création du secteur optionnel signé le 15 octobre 2009 et à la signature le 26 juillet du texte conventionnel. Le syndicat présidé par Christian Jeambrun dit constater « avec stupeur que la Mutualité est prête à tout pour ne pas honorer ses différentes et successives signatures pour la création du secteur optionnel » et dénonce une « danse du ventre vers les syndicats non signataires de la convention » pour « les inclure dans un nouveau cycle de 'négociations'… qui pourrait prendre des mois ! ». Pour sa part, Le Bloc estime « urgent de reprendre le chemin de l'accès aux soins pour tous les patients mais aussi de la qualité des soins car (…) l'accès sans qualité n'est pas suffisant ».

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 74 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Secteur optionnel : l'Umespe-CSMF se dit « prête à rencontrer la Mutualité » mais pose des conditions

La branche des spécialistes libéraux de la CSMF se dit « prête à rencontrer la Mutualité » vendredi 14 octobre 2001 après l'annonce par Étienne Caniard, président de la Mutualité, d'une invitation lancée aux syndicats médicaux pour débattre des modalités de limitation des dépassements d'honoraires. L'Umespe-CSMF pose toutefois des conditions à cette rencontre. Elle signale que celle-ci est subordonnée à « l'intention d'élargir le périmètre du secteur optionnel (augmentation du plafond des compléments d'honoraires solvabilisés, accessibilité pour tous les médecins des plateaux techniques, quel que soit leur secteur d'activité, calendrier pour ouvrir le secteur optionnel à l'ensemble des médecins libéraux…) ». Dans le même temps, elle « demande au gouvernement de légiférer pour permettre aux assurances complémentaires qui le désirent de solvabiliser le secteur optionnel. » 

Lire la suiteLire la suite
Secteur optionnel : la Mutualité va inviter l'ensemble des syndicats médicaux concernés par les plateaux techniques lourds à dialoguer

Le « développement insidieux » des dépassements d'honoraires étant source de difficultés réelles d'accès aux soins, la Mutualité entend « réunir les syndicats de médecins », y compris Le Bloc et la FMF (non signataires de la convention du 26 juillet 2011), « pour essayer de sortir du débat 'pour ou contre le secteur optionnel' ». Pour Étienne Caniard, qui annonce cette initiative à l'occasion de la présentation à la presse des orientations de la Mutualité Française dans la perspective des débats de la présidentielle 2012 (AEF n°230485), « le secteur optionnel permet simplement un rattrapage » des honoraires de certaines spécialités et traduit « l'incapacité des régimes obligatoires à générer une évolution logique des tarifs des professionnels de santé ». S'agissant du protocole d'accord sur le secteur optionnel d'octobre 2009, il juge qu' « en l'état actuel du texte », « les conditions de signature ne sont pas réunies ». Il « prend acte » que les possibilités actuelles de hausse des honoraires « sont réduites ». « Par contre, je ne voudrais pas que la solvabilisation des compléments d'honoraires soit un prétexte au blocage des honoraires de secteur 1 », souligne-t-il.

Lire la suiteLire la suite