Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Le directeur général de la gendarmerie n'envisage pas de développer des passerelles avec la police pour les gradés

Les passerelles entre policiers et gendarmes « n'existent que pour le premier grade chez les sous-officiers ou les gardiens de la paix […] au-delà, nous estimons que les personnels ont fait un choix qu'ils doivent assumer et qu'ils ont pris le 'pli maison' ». C'est ce qu'affirme Jacques Mignaux, directeur général de la gendarmerie nationale, lors de son audition par la commission de la Défense nationale et des Forces armées de l'Assemblée, mercredi 12 octobre 2011. Il rappelle que des passerelles ont été créées « entre les corps de gardiens de la paix et de gendarmes. Cependant, il n'est pas envisageable de toucher à la formation initiale des officiers et des sous-officiers de gendarmerie, qui est le creuset de la culture militaire et relève de l'autorité du ministre de la Défense ». Lors de la cérémonie de sortie de la « première promotion de la passerelle police-gendarmerie » à Draveil (Essonne) en juillet dernier, le directeur général de la police nationale, Frédéric Péchenard et la directrice adjointe de la DRCPN (direction des ressources et des compétences de la police nationale), Marie-France Moneger, avaient indiqué que la création de passerelles pour les gradés était envisagée, tout en précisant que rien n'était encore décidé (AEF Sécurité globale n°235120).

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 89 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Sécurité globale
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
PLF 2012 : le détail des crédits et des effectifs pour la gendarmerie

Le projet de loi de finances 2012 prévoit d'accorder 7,853 milliards d'euros de crédits de paiement au programme 152 « gendarmerie nationale » contre 7,722 ouverts en loi de finances initiale pour 2011, selon le projet annuel de performance de la mission « sécurité ». Les dépenses d'investissement, de 122,28 millions d'euros diminuent de 38 millions d'euros par rapport aux crédits ouverts en LFI 2011, les dépenses de fonctionnement sont de 1,062 milliard, contre 1,055 milliard ouverts en 2011 et les dépenses de personnel prévues sont de 6,657 milliards d'euros, contre 6,494 milliards d'euros ouverts en LFI. Par rapport à 2011, le schéma d'emplois fait l'objet d'une réduction de 1 466 ETP (équivalents temps plein), enregistrant principalement une baisse de 1 466 gendarmes volontaires et de 188 sous-officiers et une hausse de 263 personnels administratifs. Le projet de loi de finances 2012 prévoit pour l'ensemble de la mission « sécurité », qui comprend également le programme 176 « police nationale », des autorisations d'engagement de 11,613 milliards d'euros pour la mission « sécurité », hors compte d'affectation spéciale pensions, et 11,511 milliards d'euros en crédits de paiement (AEF Sécurité globale n°231743).

Lire la suiteLire la suite
Le général Jacques Mignaux annonce « une lègère baisse de 1,5 % » du budget des régions de gendarmerie en 2012

« Pour 2012, j'ai été très attentif à ce que l'on préserve le budget des régions » de gendarmerie, affirme Jacques Mignaux, précisant qu'elles connaîtraient tout de même « une légère baisse, autour de 1,5 % ». Le directeur général de la gendarmerie s'exprimait devant les commandants de groupement, de section de recherche, ainsi que les directeurs de la direction générale réunis pour la troisième fois de l'année au fort de Charenton à Maisons-Alfort (Val-de-Marne), mercredi 5 octobre 2011. Au niveau central, « il y a des choix très clairs que l'on va différer », souligne-t-il. Interrogé par AEF Sécurité globale, le général Jacques Mignaux précise : « On est dans une démarche sur plusieurs années de renouvellement de la flotte, j'aurais souhaité que l'on aille plus vite, mais on est obligé de différer notamment le renouvellement des hélicoptères adaptés aux missions de sécurité publique pour partie après 2015 ». Une flotte « a un coût et lorsqu'il faut faire des choix, je préfère différer un hélicoptère et renouveler une partie de mes équipements informatiques ou des véhicules, parce que c'est aussi le quotidien du gendarme ».

Lire la suiteLire la suite
PLF 2012 : 11,6 milliards d'euros pour la mission « sécurité ». Baisse de 1 682 emplois dans la police et de 1 466 dans la gendarmerie

Le projet de loi de finances 2012 prévoit des autorisations d'engagements de 11,613 milliards d'euros pour la mission « sécurité », hors compte d'affectation spéciale pensions (1), et 11,511 milliards d'euros en crédits de paiement. C'est ce qu'indique le PLF (projet de loi de finances), présenté mercredi 28 septembre 2011, en conseil des ministres. En incluant les crédits consacrés au CAS, le PLF 2012 prévoit 17,063 milliards d'euros en crédits de paiement, soit 67 % du budget du ministère de l'Intérieur. Cette mission comprend 9,210 milliards d'euros pour la police nationale et 7,856 milliards d'euros pour la gendarmerie nationale.

Lire la suiteLire la suite
Première promotion de la passerelle police-gendarmerie : Frédéric Péchenard envisage un développement « à d'autres niveaux »

« Vous incarnez le rapprochement de deux prestigieuses institutions, qui sont les piliers de la sécurité intérieure », affirme le directeur général de la police nationale, Frédéric Péchenard aux 45 gendarmes détachés dans le corps d'encadrement et d'application de la police nationale, à Draveil (Essonne) vendredi 29 juillet 2011. Le DGPN s'exprimait à l'occasion de la cérémonie de sortie de la « première promotion de la passerelle police-gendarmerie ». Interrogé par AEF Sécurité globale sur le développement de passerelles pour d'autres grades, Frédéric Péchenard indique : « on a commencé par le plus simple, les passerelles au niveau des gardiens. Se posera ensuite la question pour les gradés et éventuellement pour les officiers, mais pour l'instant rien n'est encore décidé. On va voir si cela marche bien, suivre [les premiers agents] pour voir les difficultés d'adaptation, ceux qui vont rester ou revenir et puis après on corrigera. Mais j'envisage de faire des passerelles à d'autres niveaux ».

Lire la suiteLire la suite
« La seconde phase de la RGPP sera délicate à mettre en oeuvre », affirme le général Jacques Mignaux devant des parlementaires

« La première phase de la RGPP (révision générale des politiques publiques) a été respectée avec le souci permanent de ne pas altérer la qualité du service rendu. […] La seconde phase, 2012-2013, sera délicate à mettre en oeuvre », affirme le directeur général de la gendarmerie lors de son audition par la mission commune d'information RGPP du Sénat, mercredi 15 juin 2011. « La RGPP est un exercice très contraignant qui a ses vertus et ses limites. Cela devient très difficile de continuer ». Le général Jacques Mignaux précise que la DGGN « va s'employer à ne pas dégrader sensiblement [ses] capacités et préserver [les] fonctions soutiens qui sont déjà justement dimensionnées ».

Lire la suiteLire la suite
Médecine légale : les examens des gardés à vue doivent avoir lieu dans les locaux de police et de gendarmerie (circulaire de Michel Mercier)

Le ministre de la Justice, Michel Mercier, souhaite que les examens médicaux des personnes gardées à vue aient lieu « dans les locaux des services et unités de police et de gendarmerie ». Il l'indique dans une circulaire adressée aux procureurs et procureurs généraux portant sur la mise en oeuvre de la réforme de la médecine légale datée du 5 avril 2011 et dont AEF Sécurité globale a obtenu copie. Le garde des Sceaux fait état « des difficultés persistantes, des charges des services de police et de gendarmerie, et de la prochaine entrée en vigueur de la réforme de la garde à vue » pour justifier ces instructions, qui modifient celles de la circulaire interministérielle du 27 décembre 2010 présentant le nouveau schéma directeur de la médecine légale (AEF Sécurité globale n°250699).

Lire la suiteLire la suite