Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Les pistes de la CGE pour développer l'approche compétences « dans le continuum CPGE-grandes écoles »

Les écoles d'ingénieurs et de management devraient « s'investir davantage auprès de leurs opérateurs de concours afin de mieux préciser quelles sont les compétences attendues à l'entrée des écoles, de vérifier si les épreuves évaluent bien les compétences attendues et, à défaut, d'expliciter les autres compétences testées, d'analyser si les compétences testées sont socialement neutres (entre boursiers et non boursiers, entre hommes et femmes) ». Voici l'une des « propositions d'actions » contenues dans le rapport du groupe de travail « compétences » de la CGE (Conférence des grandes écoles) publié le 20 octobre 2011 (1). Elles visent à « introduire ou développer » la démarche compétences dans le continuum CPGE-grandes écoles « dans le cadre d'un processus d'amélioration continue de la qualité. »

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 92 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Études vétérinaires : un « comité à haut niveau » préconise 26 mesures pour moderniser la formation initiale vétérinaire en France

Le « comité à haut niveau » sur les études vétérinaires (1), installé en janvier 2011 par le MAAP (ministère de l'Agriculture, de l'Alimentation, de la Pêche, de la Ruralité et de l'Aménagement du territoire) avec pour mission de « proposer des mesures précises et concrètes » de réforme de la formation vétérinaire en France, préconise 26 mesures dans le rapport qu'il a remis au ministre au début de l'été, et diffusé plus largement en septembre 2011. Ce groupe de travail devait travailler selon trois axes majeurs : « inscrire l'enseignement vétérinaire dans l'espace européen de l'enseignement supérieur », « moderniser le contenu de l'enseignement pour l'ouvrir à de nouvelles perspectives européennes » et « ouvrir davantage les écoles à l'international et assurer une plus grande diversité des recrutements ».

Lire la suiteLire la suite
Traduire les diplômes en compétences permet de « faire prendre conscience aux étudiants de leur potentiel » (M-J Labouré, séminaire BAIP)

« Le concept de compétences - qu'elles soient disciplinaires, transversales ou professionnelles - est un très bon outil pour permettre que les fonctions 'formation' et 'insertion' des universités se rejoignent », déclare Claude Jolly, adjoint au chef du service de la stratégie de l'enseignement supérieur et de l'insertion professionnelle à la Dgesip, le 25 mai 2011. Il s'exprime en ouverture de l'atelier sur les compétences et la professionnalisation dans la formation organisé lors du premier séminaire national des BAIP, en marge des RUE (Rencontres universités-entreprises) 2011 (AEF n°240025). « Un diplômé a besoin d'être armé pour avoir plusieurs vies professionnelles. Cela passe par l'acquisition de savoirs fondamentaux et non d'un geste professionnel lié à une technique », poursuit-il. « Grâce à ses compétences disciplinaires, un étudiant saura par exemple distinguer les spécificités des quatre grandes périodes historiques ou résoudre une équation linéaire. Ses compétences transversales lui permettront d'exploiter des informations ou d'expliquer de façon claire un problème complexe. Enfin, les compétences dites professionnelles sont définies par le milieu professionnel car elles sont liées à la pratique du métier. Elles rendent l'étudiant directement employable. »

Lire la suiteLire la suite
L'ESC Dijon développe l'approche compétences pour aider ses étudiants à valoriser leur parcours auprès des entreprises

L'ESC Dijon déploie une démarche baptisée BSB, « building up skills for business », qui vise à élaborer un référentiel des compétences attendues par les entreprises pour chacune des filières de l'école et à bâtir les situations, professionnelles et pédagogiques, permettant de les acquérir. Christelle Havard et Fabrice Galia, enseignants à l'école, pilotent le projet qui a débuté en 2009 par un état des lieux pour cerner les attentes des entreprises. Ils développent les solutions en interne depuis la rentrée en septembre 2010, en lien avec Thomas Roizot, responsable de l'espace carrières, chargé d'aider les étudiants à valoriser leur expérience selon l'approche par compétences. Ils présentent l'avancée de leurs travaux au cours d'une rencontre organisée avec les entreprises, le 12 mai 2011, dans les locaux de l'école à Dijon.

Lire la suiteLire la suite
« Démarche compétences » : l'association Pasc@line publie un « livre blanc » pour « rapprocher l'enseignement des attentes des entreprises »

L'association Pasc@line propose depuis début novembre 2010 un « livre blanc » pour encourager ses 69 établissements d'enseignement supérieur membres à initier une « approche compétences » dans leurs cursus de formation, indiquent à AEF Alain Ayache, directeur de l'Enseeiht, et Noël Bouffard, directeur délégué de Sopra group, tous deux co-présidents de la commission « formations spécialisées » de l'association. Le document est public sur le site web de Pasc@line, et a été élaboré à partir d'exemples de pratiques d'entreprises (cabinet RH compétences et business, Oracle, Sopra), de l'école des Mines de Nantes, de Polytech'Tours, de l'université catholique de Louvain. L'association, qui existe depuis 2006, vise à promouvoir les métiers d'ingénieurs et cadres dans le domaine des TIC (technologies de l'information de la communication), et à « aider à la meilleure adéquation des formations dans ce domaine avec les besoins des entreprises, par une étroite collaboration entre les mondes de l'éducation et de l'entreprise ».

Lire la suiteLire la suite